Archives de catégorie : Appels à communications

AAC du 4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique, Rennes, 1-4 juill. 2025

4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique
1er Appel à communication

Le quatrième congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe 
en Didactique (TACD) aura lieu à Rennes, du mardi 1er Juillet 2025 au 
vendredi 4 juillet 2025.


Il sera consacré à :
La Preuve dans la recherche en éducation, dans les sciences, dans la culture. Pourquoi et pour quoi faire preuve ? De quoi, qu’est-ce qui fait preuve ? Comment et auprès de qui faire preuve ?

Ces questions transversales seront traitées autour de trois axes issus du titre du 
congrès :
Axe 1 : la preuve dans la recherche en éducation
Axe 2 : la preuve dans les sciences
Axe 3 : la preuve dans la culture

L’organisation du congrès visera à faire dialoguer les trois axes proposés, dont le prochain appel à communication précisera les différents aspects.

D’ici là, le dossier Pratiques et preuves de la revue Éducation & Didactique, dont les articles sont librement accessibles en ligne, peut contribuer à la réflexion autour de ces axes 
(https://journals.openedition.org/educationdidactique/2717).

Le présent appel se centre sur l’organisation des communications, et le dispositif d’ateliers dans lequel elles prendront place. Cette forme particulière d’organisation vise à favoriser et développer les pratiques coopératives dans la recherche.

Le congrès sera organisé selon la structure suivante :
• Les communications seront regroupées dans des ateliers, et chaque atelier se tiendra sur toute la durée du congrès. Par ailleurs, une conférence plénière sera proposée chaque jour.
• Un atelier sera constitué par un ensemble de plusieurs communications. Les participant.e.s ou groupes de participant.e.s étant issus d’équipes de recherche différentes.
• Chaque atelier sera géré par un trinôme, dont deux membres produisent des travaux en TACD, et le troisième membre produit des travaux dans un autre cadre. C’est ce trinôme qui détermine le thème de l’atelier, en fonction des communications pressenties, et en accord avec le comité d’organisation du colloque.
• Sur cette base et sur celle de communications déjà proposées, le trinôme organisateur choisit et/ou invite les participant.e.s à l’atelier. Dans ce qui suit, l’expression « atelier » désigne donc l’ensemble des auteurs et autrices des communications de l’atelier, organisateurs et organisatrices compris.

Avant le congrès, chaque participant.e ou groupe de participant.e.s dans un atelier écrit la version 1 d’un texte de 4 à 7 pages (entre 15 000 et 26 000 signes) ; ces textes sont regroupés en atelier par les trinômes qui en sont chargés.
• chacun de ces textes est relu par au moins deux participant.e.s au même atelier, puis renvoyé aux auteurs et autrices ;
• ce travail donnera lieu à une version 2 du texte, élaborée et diffusée à l’interne de l’atelier;
• chaque participant.e à un atelier lit l’ensemble des textes-version 2 ainsi produits au sein de l’atelier.

Pendant le congrès, les ateliers travaillent à approfondir les versions 2 des textes. Dans chaque atelier, chaque version 2 a été lue avant le congrès par les participant.e.s à l’atelier (cf. point précédent). L’atelier s’organise alors sur une présentation courte de chaque texte (par leur.s autrice.s ou auteur.s) suivie de sa discussion approfondie. Sont ainsi obtenues des versions 3 des textes.

Après le congrès, temps 1 (temps après-congrès : actes), les versions 3 de chaque texte sont publiées rapidement dans les actes en ligne du congrès.
Après le congrès, temps 2 (temps après-congrès : édition), sur la base des versions 3 publiées dans les actes, le collège d’organisation du congrès propose à certains ateliers une publication dans un ouvrage écrit sur le thème du congrès, et publié chez deux éditeurs, un éditeur francophone, et un éditeur anglophone. Les versions 3 des textes en question sont alors révisées par les autrices et auteurs de l’atelier concerné, et une version 4 des textes (en français et en anglais) est obtenue pour publication dans l’ouvrage.

 

AAC pour les Doctoriales de l’ED Cognition-Langage-Education, 16 mai 2024, 9h-17h, AMU Schuman Aix

Appel à Communication
Doctoriales de l’ED-356 (1ère Édition)
Entre frontières et unicité au sein de la communauté scientifique de
l’ED-356 : quelles questions pour nos recherches actuelles ?
Jeudi 16 mai 2024
De 9h00 à 17h00
Site Schuman (Aix) – Salle de Colloque 1 (Bât. Multimédia)

 

  • Objectifs de l’événement
    – Rassembler les doctorants des différentes disciplines de l’ED 356 pour encourager la
    pluridisciplinarité
    – Découvrir les pratiques et méthodes des différentes disciplines de l’ED 356 soulignant
    l’importance de la diversité dans la recherche scientifique
  • Axes de la journée
    Les participants auront l’opportunité de présenter leurs travaux selon trois axes de réflexion :
    – Présentation théorique « Paradigmes et État de l’Art » : pour les doctorants
    souhaitant exposer les fondements conceptuels de leurs recherches,
    favorisant ainsi une compréhension approfondie des différents domaines au sein
    de l’ED 356
    – Présentation méthodologique « Diversité des Approches » : axe destiné aux doctorants
    qui n’ont pas encore effectué leurs expérimentations ou souhaitent
    présenter des méthodes et matériels innovants. Mettons en lumière les
    différentes méthodes de recherche employées au sein de l’ED 356
    – Présentation empirique « Résultats empiriques » : pour les doctorants
    souhaitant partager leurs expérimentations et les résultats obtenus. Cet axe
    encourage le partage d’expériences pratiques, renforçant la valeur de la recherche
    empirique au sein de l’ED 356
    POUR S’INSCRIRE : https://www.billetweb.fr/doctoriales-ed356-2024
  •  Soumission des propositions
    Envoyer un résumé de votre présentation (entre 300 et 500 mots) ici avant le 25 mars 2024 et préciser au sein de quel axe vous souhaitez le soumettre.
  • Notification de décision
    Les candidats seront informés de la décision sur leur soumission le 15 avril 2024.
    Cette journée des doctorants célébrera la diversité, la collaboration interdisciplinaire et l’esprit
    innovant des doctorants de l’ED 356 ! Ensemble, construisons un pont entre les savoirs,
    transcendant les distances géographiques pour former une communauté unifiée !

 AAC Journées d’étude pluridisciplinaire “Jeunes et employeurs : des attentes en emploi et des représentations inconciliables?”, 7-8 Nov. 2024, Nantes

 À la suite de la crise Covid, l’activité économique reprend et les entreprises ont besoin de recruter. D’après les chiffres de la Dares, les tensions en 2021 concernent « pratiquement tous les métiers » : sept métiers sur dix sont en tension forte ou très forte (Niang et al., 2022). 

Un nombre important de travaux mettent en avant le problème d’inadéquation entre la formation des jeunes entrants sur le marché du travail et les besoins des entreprises (Frétigné, 2011 : Giret et al., 2005 ; Couppié et al., 2009, etc.). Ce constat rejoint une majorité de travaux portant sur les questions d’employabilité et du lien formation emploi qui supposent que les difficultés de recrutement sont avant tout liées à une offre de travail peu ou mal formée, voire inadaptée (Estrade, 2013 ; Fondeur & Zanda, 2009). Ces journées d’étude ont cependant pour objectif d’interroger d’autres phénomènes jusqu’à présent moins étudiés, mais qui pourraient aussi expliquer ce contexte de forte tension et de difficultés de recrutement. 

Nous proposons deux grands axes. Le premier vise à chercher des pistes d’explication à partir de la façon dont les jeunes se représentent les attentes des employeurs et dont ils valorisent leurs compétences qu’ils pensent utiles pour leur insertion professionnelle. En outre, les premières expériences en emploi peuvent être source de désillusion, en particulier parce que l’activité n’est pas celle que les jeunes se représentaient. Le deuxième axe interroge les employeurs et leurs représentations de la jeunesse ainsi que les critères qu’ils valorisent à l’embauche. Leurs stratégies pour attirer et garder les salariés seront aussi à interroger. Les nouvelles formes d’organisation du travail répondent-elles aux attentes et aux profils des jeunes ? 

Les propositions de communications de 4000 signes maximum (espaces et bibliographie compris) devront présenter l’ancrage disciplinaire, la problématique de recherche, la méthodologie, et les éléments centraux du développement. Les propositions peuvent provenir des différentes disciplines s’intéressant aux jeunes et au travail (économie, sciences de l’éducation et de la formation, sciences de gestion, sociologie, psychologie). Nous encourageons les communications de jeunes chercheurs et chercheuses (doctorant·es, post-doctorant·es, ATER, chercheur/ses sans poste, etc.). Les propositions peuvent porter sur la France ou sur tout autre pays où ces questions trouvent une résonnance. Une attention particulière sera portée aux communications qui proposent une confrontation des regards entre les entreprises et les jeunes. Les réponses à cet appel à communications doivent être envoyées 5 

avant le 15 mai 2024 à arthur.imbert@univ-nantes.fr et ines.albandea@univ-nantes.fr. Une réponse sera apportée à chacun·e avant la fin du mois de juin. 

Appel complet

 

AAC Ecole de recherche pluridisciplinaire DREAM*U AMU, 23 et 24 mai 2024, propositions avant le 4 mars 2024

Dans le cadre des Nouveaux Cursus à l’Université et avec l’équipe de recherche DREAM*U d’Aix Marseille Université, nous avons l’immense plaisir de vous annoncer la deuxième édition de notre école de recherche pluridisciplinaire. Cette année 2024, la thématique portera sur la réussite universitaire, la régulation émotionnelle et le tutorat entre pairs.
 
Cette école a pour objectif de partager entre spécialistes les avancées conceptuelles, méthodologiques et techniques de ce sujet, dans une approche multidisciplinaire (Psychologie, Sciences de l’éducation, Sociologie, Sciences du Langage…). L’école est ouverte aux doctorants, jeunes chercheurs, chercheurs, et ingénieurs pédagogiques intéressés par cette thématique. L’effectif est limité à 50 participants.
 
Tous les participants peuvent proposer une communication affichée sous forme de poster. Les doctorants et les chercheurs sont invités à présenter leurs travaux scientifiques. Les professionnels de l’ingénierie pédagogique sont invités à présenter un dispositif NCU en lien avec la réussite étudiante. Les propositions sont attendues pour le 4 mars 2024.
 
Cette école se déroulera sur deux jours, les 23 et 24 mai 2024, sur le campus Schuman à Aix-en-Provence, à deux pas de son centre-ville où il fait bon vivre et travailler. Pour plus d’informations, vous pouvez vous connecter sur notre site 
 
 
 

AAC doctoriales RESUP, 3-4 juin 2024, UPEC Créteil

Appel à candidature pour les doctoriales du RESUP qui se tiendront les 3 et 4 juin 2024 à l’UPEC (Créteil). 
 
Ces doctoriales sont l’occasion pour un nombre limité de contributeurs (entre 10 et 12) de présenter un « papier » sur une question ciblée (chapitre de thèse, article en cours de rédaction), afin de nourrir des débats avec l’ensemble des chercheur-es présent-es – qu’ils/elles soient seniors ou juniors – et de favoriser les discussions croisées entre participants partageant des intérêts et des objets de recherche communs. 
Le logement et les repas des participant.es seront pris en charge par le RESUP. 
Créé en 2002, le RESUP a pour objectif de susciter et de développer la recherche sur l’enseignement supérieur dans les domaines de la sociologie, des sciences politiques, de l’économie, de la géographie, de l’histoire et des sciences de l’éducation. Sa vocation est de favoriser la mise en commun de ressources intellectuelles et pratiques permettant aux chercheurs travaillant sur ces questions de se rencontrer et de confronter leurs résultats, de faire connaître leurs travaux de la communauté scientifique française et des acteurs politiques et administratifs qui élaborent ou mettent en œuvre des politiques dans ce domaine, mais aussi d’acquérir une meilleure visibilité au niveau international.
 
 

AAC Colloque TRASCE, Université de Rouen, avant le 14 mai 2024

Le laboratoire CIRNEF (Normandie Université) organise le colloque international TRASCE (Terrains et recherches dans les sciences de l’éducation. Concevoir et modéliser la recherche pour quel terrain ?) à l’Université de Rouen Normandie, les 13, 14 et 15 novembre 2024 : https://trasce.sciencesconf.org/

Le colloque TRASCE appelle à engager une réflexion selon trois axes, étudiant les relations entre chercheurs et terrains :

1.    Terrains et recherche, quelle place pour les acteurs dans le processus ? 

2.    Les instruments et les dispositifs de la recherche

3.    Réflexion sur l’évolution de la place et du rôle du chercheur dans ces recherches

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’appel à communications disponible sur le site de la conférence : https://trasce.sciencesconf.org/

Les propositions de communications (communication orale / symposium) seront à déposer sur le site de la conférence jusqu’au 15 mai 2024.

AAC colloque «S’engager en recherche qualitative : passé, présent et futurs désirables dans la francophonie », 16-17 mai 2024, Université d’Ottawa, mode hybride

C’est avec plaisir que l’équipe organisatrice du colloque ARQ qui se tiendra dans le cadre du Congrès de l’ACFAS 2024  vous fait parvenir son appel à communications.

Le colloque « S’engager en recherche qualitative : Passé, présent et futurs désirables dans la francophonie » aura lieu en mode hybride (sur place et en ligne), les jeudi 16 et vendredi 17 mai 2024 dans le cadre du congrès de l’ACFAS – section Enjeux de la Recherche (colloque numéro 30). 

Votre proposition est attendue via la page web du site de l’ARQ avant le 19 février 2024 minuit.

Appel complet

 

 

AAC Colloque educmusenfants : L’état de l’éducation musicale des enfants (4-11 ans) autour de la Méditerranée, 23-25 oct. 2024, Inspé Aix-en-Provence

« L’état de l’éducation musicale des enfants (4-11 ans) autour de la Méditerranée »

Depuis les premiers travaux sur l’éducation musicale publiés par l’UNESCO en 1953, les recherches sur la place de la musique dans le développement des enfants n’ont cessé de se succéder. Des études récentes soulignaient que « près des deux tiers des éléments inscrits en 2018 sur les listes du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité (PCI) de l’UNESCO [possèdent] une composante musicale notable » et plus de 300 pratiques musicales sont associées à un rôle dans la culture des peuples. L’éducation musicale est un outil de préservation des pratiques culturelles et du vivre ensemble par l’appropriation de savoirs et comportements socio-émotionnels. C’est aussi un vecteur de partage interculturel et de reconnaissance de l’altérité.

Pour autant, aucun article ou ouvrage ne propose un panorama des approches éducatives de la musique pour les enfants (4-11 ans), du premier âge au début de l’adolescence, dans les pays méditerranéens. Cette première rencontre internationale se propose d’établir un panorama des pratiques pédagogiques musicales destinées aux enfants sur le pourtour de la méditerranée.

Les journées de ce colloque ont pour objet d’étudier l’articulation enseigner-apprendre l’éducation musicale à l’école des enfants, au conservatoire ou à l’école de musique dans plusieurs pays autour de la méditerranée. Elles visent à apporter des éléments de réponses aux deux questions suivantes :

  • Où, quoi ou comment enseigne-t-on la musique à des enfants ?
  • Où, quoi ou comment apprend-t-on la musique quand on est enfant ?

Ces journées proposent de croiser les regards, les pratiques et les réflexions des enseignants et des chercheurs en éducation musicale. Ces rencontres privilégient aussi des études comparatives entre les systèmes d’éducation musicale de différents pays méditerranéens.

Ce colloque aura lieu à l’Inspé d’Aix-Marseille sur le site d’Aix-en-Provence du 23 au 25 octobre 2024.

Modalités de présentation :

  • Communications orales de 20 minutes.
  • Sessions posters.

Les propositions de communications orales et posters doivent être soumises avant le 30 avril 2024 (un résumé de1000 signes ; 5 mots-clés ; 5 références bibliographiques APA 10e ; un CV des auteurs ; l’affiliation universitaire ou professionnelle ; l’adresse mail), sur la page à “Mes dépôts“.

Retour sur l’acceptation de la proposition de communication ou de poster le 31 mai 2024.

Langues

Les propositions de communication sont admises en français ou en anglais.

Plus d’informations

 

AAP Printemps de la Recherche en éducation, 15 & 16 mai 2024, Amiens

 
APPEL À POSTERS
 
 
 
Dans le cadre du Printemps de la Recherche en éducation 2024, nous organisons une nouvelle édition du Prix Poster Doctorant – Jacques Ginestié, afin de diffuser et valoriser les travaux des jeunes chercheurs.
Avec le soutien de la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle (DGESIP), ce prix poster s’inscrit comme un moment fort de notre événement.
 
En effet, le Réseau des INSPÉ souhaite offrir aux doctorants et jeunes docteurs l’opportunité de donner une large visibilité à leurs recherches.

Cette année la thématique retenue est « Bien-être à l’école : quels enjeux de formation ? ».

Vous trouverez en pièce jointe l’appel à posters 2024 et nous vous remercions de bien vouloir le diffuser largement auprès de vos réseaux et de toute personne susceptible d’être intéressée.
 
Les Posters sont à adresser au Réseau des INSPÉ avant le 4 mars 2024 à l’adresse suivante : marie-anne.salomon@inspe.amue.fr
 
 

AAC 18ème colloque TEPE “Innovation in teacher education: Sustainable change & evaluating impact at macro, meso and micro level”, 20-22 mars 2024, Inspé Aix

Le 18ème colloque annuel du réseau Teacher Education Policy in Europe (TEPE) aura lieu du 20 au 22 mars 2024 à l’Inspé, site d’Aix-en-Provence. Cet événement est organisé en partenariat avec la Structure Fédérative d’Études et de Recherches en Éducation de Provence (SFERE-Provence, FED 4238). Vous trouverez ci-dessous l’appel à communication. Le thème du colloque est :
 
Innovation in teacher education: Sustainable change & evaluating impact at macro, meso and micro level
 
Il nous incite à réfléchir à l’impact de l’innovation dans et sur la formation des enseignants en explorant les différentes typologies, résultats et processus possibles d’innovation à la lumière, principalement, des défis de la numérisation, de l’internalisation et du développement durable. Bien que la demande et l’invocation de l’innovation dans la formation des enseignants soient largement répandues, les impacts de l’innovation dans la formation des enseignants sont rarement remis en question par les disciplines universitaires, les décideurs politiques et même les formateurs d’enseignants et les enseignants eux-mêmes 
 
Remettre en question le changement durable et l’impact de l’innovation dans la formation des enseignants espère montrer que l’innovation et les méthodes permettant d’étudier son impact continuent de révéler variété et ingéniosité : comment créer une véritable innovation ? Dans quelles conditions l’innovation est-elle possible dans la formation des enseignants ? La conférence apportera des définitions et des applications sur la manière dont l’innovation dans la formation des enseignants peut être évaluée. Une perspective critique sur le processus d’innovation sera utilisée.
  
Quatre thèmes seront proposés :
 
  • Thème 1 : Innovation dans la connexion théorie-pratique : Typologies, modalités et processus d’innovation et leurs impacts dans la connexion entre théorie et pratique.
  • Thème 2 : Impact de la numérisation sur la formation des enseignants : contribution des nouveaux médias et de la numérisation à l’innovation et remise en question des impacts sur la formation des enseignants.
  • Thème 3 : Durabilité dans l’innovation de la formation des enseignants: Le rôle du développement durable (environnement et changement climatique) pour favoriser l’innovation dans la formation des enseignants.
  • Thème 4 : Mobilité des enseignants et innovation : Innovation vers un enseignant européen et une formation professionnelle européenne ; remise en question de l’innovation en matière de mobilité des enseignants et ses impacts.
 
Le détail de l’appel et les modalités sont disponibles sur : https://tepe2024.sciencesconf.org/ 

La date limite pour envoyer votre soumission en ligne est le 04 décembre  2023.
 

AAC colloque IMPEC, 3-5 juillet 2024, Aix-en-Provence, propositions jusqu’au 30 nov. 2023

e colloque IMPEC et son groupe de recherche célébreront en 2024 leur dix ans d’existence. Dix
années de réflexions riches et variées autour des Interactions Multimodales Par ÉCran. Cinq colloques depuis 2014 ont été organisés à Lyon autour de thématiques telles que l’exploration de la présence, du corps, des sensorialités et de l’espace. Pour cette sixième édition Xème anniversaire, le colloque IMPEC 2024 aura lieu à Aix-en-Provence et propose de définir et comprendre les spécificités de la communication par écran à la lumière des notions de créativité, d’innovation et d’éthique.

Notez qu’un espace d’exposition en présentiel et en ligne permettra aux chercheurs-créateurs qui le souhaitent d’exposer une de leurs œuvres. Une notice est attendue pour expliciter les liens entre leur recherche et leur création ainsi que les liens avec IMPEC 2024.

Appel complet

Quatre modalités de présentations possibles :
▪ Les communications orales
▪ Les symposia
▪ Les ateliers
▪ Les posters

En français (avec support en anglais), anglais (avec support en français), espagnol, portugais,
italien et allemand (avec support en français ou anglais).

Le détail sur ces modalités est disponible sur cette page : https://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/93

La date butoir pour envoyer votre soumission en ligne est le 30 novembre 2023.

Le dépôt est uniquement sur le site du colloque : https://impec.sciencesconf.org/submission/submit

Pour nous écrire, une adresse unique : groupe.impec@gmail.com

 

AAC Colloque international “Espaces sensibles”, 5-7 juin 2024, AMU Schuman, Aix-en-Provence, extension jusqu’au 20 déc. 2023

Ce colloque international de la structure fédérative SFERE-Provence (FED 4238) fait suite à deux événements qui se sont tenus respectivement en 2017 à l’Université du Mans : « Eduquer à l’empathie, où en sommes-nous ? », porté par Omar Zanna (Université du Maine, Le Mans – CREN EA 2661) et Joëlle Aden (UPEC, IMAGER, et en 2019 à l’Université Paris-Est Créteil: « Empathie et bienveillance au cœur des apprentissages », porté par Joëlle Aden (UPEC laboratoire IMAGER, Equipe Langu’Enact – EA3958), Emmanuelle Maitre de Pembroke (UPEC, laboratoire LIRTES – EA 7313) et Sandrine Eschenauer (AMU et CNRS, Laboratoire Parole et Langage – UMR 7309). L’éclairage particulier du contexte inclusif de l’école et de la formation du 21è siècle via les approches performatives en éducation vient compléter les premiers éléments réflexifs tissés lors des deux colloques précédents. 

Appel complet

  • Première soumission des communications : 20 décembre 2023 sur SciencesConf :

https://espaces-sensibles.sciencesconf.org/resource/page/id/4

  • Lancement des inscriptions :   15 janvier 2024
  • Retours aux auteurs après expertises : 15 janvier 2024
  • retour des corrections éventuelles :  1er février 2024
  • Prix préférentiels pour les inscriptions : jusqu’au 1er mars
  • Clôture des inscriptions : 15 mai

AAC Colloque international en ligne « L’ACCÈS AU TERRAIN DE RECHERCHE : NÉGOCIATION, IMMERSION ET SORTIE », soumission jusqu’au 31 sept. 2023

Appel à communication
Colloque d’automne de l’ARQ
7 et 8 décembre 2023
(en virtuel)


L’accès au terrain de recherche : négociation, immersion et sortie

Dans un monde marqué à la fois par la globalisation, la virtualisation des organisations de
même que les grands défis contemporains (ex. : pandémie, changements climatiques,
terrorisme, etc.), « ouvrir les portes » d’un milieu de recherche et les maintenir ouvertes à
court et long terme sont des enjeux cruciaux d’une démarche de recherche qualitative
(Seligmann & Estes, 2020). Au-delà du type de terrain et de la discipline de recherche, les
enjeux et dilemmes de l’accès à un milieu de recherche varient au fil du temps et en fonction du degré d’accès au terrain que nécessite la recherche (Bruni, 2006). En d’autres mots, le processus d’accès ne s’arrête pas suite à l’obtention d’une autorisation formelle, mais se
poursuit tout au long d’un projet de recherche alors que le.la chercheur.e doit constamment bâtir des relations de confiance pour obtenir des informations de qualité (Cunliffe &
Alcadipani, 2016).
Quelle que soit la méthode de collecte des données utilisée en recherche qualitative
(observation directe, entretien, conversation ethnographique, groupe focalisé, archives et
documents, etc.), l’accès au terrain n’est pas chose facile et implique de la flexibilité et
beaucoup d’adaptation de la part des chercheurs.es (Diop Sall, 2017; Riese, 2019; Schoon,
2023). Au plan identitaire, le.la chercheur.e doit gérer l’image projetée vers les
informants.es et les « gatekeepers » du terrain afin d’assurer sa légitimité et celle du projet
de recherche (Buchanan, Boddy & McCalman, 1988). Au plan méthodologique, le.la
chercheur.e doit parfois modifier son design de recherche de manière à concilier les
objectifs, intérêts et inquiétudes des diverses parties prenantes (Peticca-Harris et al., 2016).
La situation se complique davantage lorsque des crises majeures ou des événements sans
précédent comme l’épisode de Covid 19 viennent perturber la réalisation d’une démarche
de terrain (Watson & Lupton, 2022).
Les résultats et les contributions d’une recherche qualitative dépendent largement de la
qualité des données recueillies. Cela soulève par le fait même l’importance du processus
d’obtention et de maintien de l’accès au terrain tout au long de la recherche et même après
que celle-ci est terminée (Ybema et al., 2009; Gilbert & Raulet-Croset, 2023). Pourtant, la
littérature en recherche qualitative est loin d’avoir épuisé la question des enjeux et des
Association pour la recherche qualitative dilemmes qui parsèment les démarches d’accès, de maintien et de sortie d’un terrain. Les traités de méthodologies existants offrent un large répertoire de règles, procédures de recherche, trucs et astuces sur la manière de conduire des entretiens, de faire des visites de sites, d’effectuer des observations, d’analyser des documents d’archives, d’intégrer de la co-création en recherche participative, etc. Or, ils préparent généralement peu, sauf exception (Silverman, 2005; Hammersley & Atkinson, 2007), au travail relationnel et adaptatif qu’il faut réaliser pour obtenir l’accès à un milieu de recherche, le maintenir et en sortir.
L’objectif de ce colloque d’automne de l’ARQ 2023 est donc de faire la lumière sur les
enjeux et les dilemmes auxquels les chercheurs.es qualitatifs sont confrontés.es lors des
processus d’accès au terrain. Nous sollicitons des contributions de différentes disciplines
en vue d’examiner les enjeux et les dilemmes d’ordre relationnel, identitaire, politique et
éthique qui se posent aux différentes étapes d’une recherche qualitative. De plus, nous
invitons les chercheurs.es à questionner comment le processus d’accès façonne les autres
pratiques constitutives de la recherche qualitative telles que la conception du protocole de
la recherche, ainsi que le déploiement de la collecte et de l’analyse des données.
Finalement, ce colloque permettra de partager les leçons apprises et les stratégies concrètes afin d’outiller les chercheurs.es de terrain. En cela, il s’adresse autant aux chercheurs.es qui planifient une future démarche de terrain, qui sont immergés.es dans une démarche en cours ou qui veulent réfléchir collectivement sur leurs expériences passées.
La thématique du colloque comporte trois axes autour desquels nous proposons une liste
non exhaustive de questions à explorer dans les propositions de contributions.

Plus d’informations

Affiche

 

AAC conférence “Transnational and Interdisciplinary Perspectives on Subject Didactics”, 14-16 mai 2024, Université de Trier, Allemagne

This conference arises from co-opera0on through the KOSS network (Knowledge and Quality across Schools and Teacher Educa0on). This has been funded by the Swedish Research Council (2019-2023) as a network in Subject Didac0cs (Ämnesdidak0k) within the wider field of Educa0onal Sciences. The core of the network has involved research groups in subject-specific educa0on in Sweden, Finland and England and has s0mulated links interna0onally. As a result, we now wish to extend the reach of the network and to invite discussion of tradi0ons and contemporary trends in subject didac0cs more widely. This implies reflec0on on the history and current rela0on between general didac0cs and subject didac0cs and on specific developments in subject didac0c research, highligh0ng the importance of transna0onal, interdisciplinary research that has been developed in the last years. The conference also places an emphasis on research regarding professional development and teacher educa0on, on teachers and students as reflec0ve and ac0ve par0cipants in teaching and learning in 0mes of societal change and challenges, as well as on curricula, their development and studies in this research field.

More informations

 

AAC 18ème congrès du RIODD : changer ou s’effondrer ?, 17-19 oct. 2023, Lille

Changer ou s’effondrer ?

Le RIODD, au-delà de sa dimension Internationale, se caractérise par une dynamique de recherche Interdisciplinaire, Indépendante de toute pression ou lobby, et, ceci expliquant cela, l’association développe volontiers une analyse critique voire « Impertinente » dans le meilleur sens du terme. Pour ses 18 ans, le RIODD part d’un constat, celui de l’étonnante distance qui sépare les discours souvent positifs, rassurants, voire naïfs sur la responsabilité des organisations et la nécessaire « transition » écologique…et les multiples travaux en sciences de l’environnement, en particulier ceux des experts du GIEC concernant le réchauffement climatique, donnant un certain poids à la perspective effrayante, voire dramatique d’un effondrement du fonctionnement actuel de nos modes de production et de distribution (ainsi que de l’organisation sociale qui leur est associée). Ainsi, entre la thématique de la « transition verte », sorte de nouvelle ère de révolution industrielle portant des perspectives de profit et de croissance renouvelées, et celle de « l’effondrement » dans la lignée des études de collapsologie, la recherche dans le champ du « développement durable » est durement mise en tension. D’une certaine manière, nous voici revenu.es à l’alerte et au dilemme posé par le rapport Meadows (1972), après quelques décennies ambiguës, oscillant entre l’impression d’une mobilisation des acteur.trices des mondes politiques, économiques et citoyens, et la dégradation bien réelle de la biosphère. C’est autour de ces paradoxes et tensions que nous proposons de centrer ce congrès du RIODD 2023. Comment retisser un compromis social, une capacité à vivre ensemble, en prenant en compte lucidement la situation écologique ?

Les dates limites de soumissions des communications : 26 mai 2023

Site d’inscription