Archives de catégorie : Appels à communications

AAC Congrès biennal de la Société française de musicologie (2e édition), 19-21 octobre 2023, Angers

Appel à communication

Pour donner une impulsion nouvelle au réseau musicologique français, la Société française de musicologie a inauguré en 2021 un rendez-vous d’échanges privilégiés sous la forme d’un Congrès international biennal.

La deuxième édition de cette biennale sera accueillie du 19 au 21 octobre 2023 à Angers par la Faculté des Humanités de l’Université catholique de l’Ouest (UCO) et le Département de philosophie de Nantes Université.

Elle sera aussi l’occasion de proposer une session dans le cadre d’une collaboration avec la Gesellschaft für Musikforschung initié/e à Sarrebruck deux semaines plus tôt lors du symposium annuel de cette dernière.

Itinérant, le Congrès de la Sfm souhaite valoriser les différents lieux dans lesquels la musicologie est présente sur le territoire national, et se veut aussi un espace de rencontre ouvert à toutes les spécialités de la discipline. C’est pourquoi cet appel à communication, qui s’adresse à tout chercheur et toute chercheuse, y compris aux plus jeunes, comporte deux catégories :
 Appel à communication libre (20 minutes)
 Appel à contribution aux sessions thématiques en lien avec les axes suivants portés par les partenaires locaux et en collaboration avec la Sfm.

Les propositions de communication et de contribution devront être rédigées en français ou en anglais dans les formats Word (.doc, .docx) ou OpenOffice (.odt), et comporter :
 un titre et le résumé de la proposition (2500 signes espaces compris) ;
 le nom, les coordonnées électroniques de leur auteur.e, et sa biographie mentionnant son institution de rattachement, le cas échéant (1000 signes espaces compris) ;

Date limite d’envoi des propositions : 30 mars 2023 à minuit

Réponses à adresser à : sfmusicologie@gmail.com

Appel à communication détaillé

 

Appel à communications journées thématiques de l’ADRIPS sur les inégalités (14-16 juin 2023, Poitiers), jusqu’au 1er février 2023

Inégalités liées à l’origine sociale ou migratoire, à l’identité ou l’orientation sexuelle, à l’âge, à la situation de handicap… Sous toutes leurs formes, les inégalités restent aujourd’hui un enjeu scientifique et sociétal majeur. Depuis maintenant des années, des recherches en psychologie sociale tentent de mieux comprendre les causes et les conséquences des inégalités.
Les prochaines journées thématiques « Inégalités » de l’ADRIPS se dérouleront du 14 au 16 juin 2023 à Poitiers. Elles seront organisées par le CeRCA (Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage, UMR 7295, CNRS, Université de Poitiers et Université de Tours) et accueillies à la MSHS de l’Université de Poitiers. 
Nous vous invitons dès à présent à soumettre des recherches sur les inégalités au sens large. Il peut s’agir d’étudier les mécanismes impliqués dans la construction, la perpétuation, et la légitimation des inégalités, et/ou d’éclairer les conséquences des inégalités dans différents domaines de la vie des individus comme l’éducation, la santé, le travail. Nous considèrerons les propositions théoriques et empiriques. Les soumissions peuvent se faire en langue française ou en langue anglaise. 
Trois formats de présentations sont proposés : présentation orale, blitz ou poster. Votre soumission doit présenter un résumé de 300 mots avec une bibliographie (non comprise dans les 300 mots), 3 à 4 mots-clefs. Les consignes précises sont données sur le site de soumission : https://adripscerca2023.sciencesconf.org
Date limite de soumission : 1er février2023
Pour participer, assister et/ou communiquer, une inscription préalable sera obligatoire avant le 15 avril 2023.
 
——————— 
Format des communications orales et consignes pour la soumission 
Lors de ces journées d’études : 
– les communications orales consisteront en une partie de présentation de 15 minutes et une partie de discussion et d’échange avec la salle de 5 minutes. 
– les communication blitz consisteront en une présentation de 5 minutes (3-5 diapos) et une question. Les blitz sont particulièrement appropriés pour présenter une seule étude, des réplications ou une série d’étude basées sur des procédures bien connues.
– les posters consisteront en des affiches présentées lors de sessions collectives. Il est recommandé de préparer une courte présentation (2-3 minutes) pour engager la discussion.
Date limite d’envoi des propositions : le 1er février 2023 sur : https://adripscerca2023.sciencesconf.org
il est possible de soumettre une communication pour laquelle les données ne sont pas encore collectées à partir du moment où sont énoncés les hypothèses, l’échantillon, et les analyses planifiées, et dans la mesure où les données seront effectivement collectées et analysées avant les journées thématiques. 
Il n’est possible d’être premier·e auteur·e (et donc présentateur·rice) que d’une seule soumission (quel que soit le format). Il est possible d’être co-auteur·e de plusieurs soumissions.
Guide pour la soumission :
  •       Votre nom, affiliation et adresse électronique.
  •       Le nom & l’affiliation de vos co-auteur·es.
  •      Un titre de 150 caractères maximum (espaces compris).
  •       Un résumé d’un maximum de 300 mots avec une bibliographie (non comprise dans les 300 mots). Le résumé doit faire apparaitre le cadre théorique et les enjeux dans lesquels la recherche s’inscrit, les objectifs et la méthodologie adoptée, les résultats principaux. Pour les recherches empiriques, ce résumé doit indiquer le nombre d’études et le nombre de participants recrutés (pour chaque étude ou total).
  •       Une sélection de 3 à 4 mots-clés.
  •       Il est possible d’indiquer, si cela s’applique, la référence si tout ou une partie des résultats sont déjà publiés (non comprise dans les 300 mots)
  •       Il est possible d’indiquer, si cela s’applique, les aspects de la recherche en lien avec les pratiques de science ouverte (e.g., lien pré-enregistrement, non compris dans les 300 mots)
 
Les soumissions seront évaluées par les membres du comité scientifique. Une notification d’acceptation, de proposition de changement de format ou de refus vous sera transmise début mars 2023.
 

AAC Colloque international J.Ginestié (4-6 octobre 2023, Inspé AMU Marseille), avant le 24 avril 2023

Recherche en éducation :

Colloque international en hommage à Jacques Ginestié

 

Appel à communication

https://hommage-ginestie.sciencesconf.org/

Le colloque international qui aura lieu du 4 au 6 octobre 2023 à l’Inspé site de Saint Jérôme à Marseille rendra hommage à Jacques Ginestié et aux apports scientifiques de son action pour l’éducation.

Le colloque s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent témoigner et alimenter la réflexion actuelle autour des recherches en éducation et se propose d’aborder les différentes questions auxquelles il s’est intéressé. Cet appel à communication vise à contribuer à leur prolongement dans les recherches actuelles et l’activité scientifique internationale.

Disparu en septembre 2020, Jacques Ginestié n’a eu de cesse de contribuer au développement et à la structuration de la recherche en éducation au service de l’enseignement scientifique, technologique et professionnel, de la formation des enseignants et d’une éducation pour tou·te·s.

Les communications s’inscriront prioritairement dans l’un des axes suivants mais toutes les propositions seront examinées par le comité scientifique du colloque.

  • Axe Education technologique

Une part conséquente des travaux de recherche menés ou dirigés par Jacques Ginestié s’inscrit dans le domaine de la didactique et de l’éducation des disciplines technologiques. Passionné d’histoire et de philosophie des techniques dans la lignée de Gilbert Simondon, Yves Deforge, André Leroi-Gourhan et Jean-Pierre Séris, Jacques Ginestié défendait une formation technologique anthropocentrée de tous les élèves, permettant aux futurs citoyens de comprendre et d’agir sur leur environnement. Les savoirs en jeu sont appréhendés comme un construit social.

Dans cette perspective, il était engagé dans des comités éditoriaux de revues (RDST: Recherche en didactique des sciences et des technologies, IJTDE : International Journal of Technology and Design Education, JTS : Journal of Technology Study) et dans plusieurs réseaux internationaux (PATT : Pupil Attitude Towards Technology Foundation ; ITEEA : International Technology And Engineering Educators Association).

À l’origine de l’équipe Gestepro (Groupe d’étude en éducation scientifique, technologique et professionnelle), qu’il a dirigée de 2002 à 2012, il a conduit et encadré des travaux de recherche alors que très peu de chercheurs, et encore moins d’équipes, s’intéressaient aux enseignements technologiques. L’originalité des travaux produits par l’équipe Gestepro portait sur l’organisation des situations scolaires de transmission et d’acquisition de savoirs scientifiques, technologiques et/ou professionnels. Plusieurs travaux proposent une évolution majeure du modèle de transposition didactique en montrant que, pour l’enseignement, les pratiques sociales de référence font spécifiquement l’objet d’élaboration de savoirs constitués sur ces pratiques. Des communications consacrées à l’enseignement technique, technologique et professionnel en France et à l’étranger sont donc attendues à l’occasion de ce colloque.

  • Axe Efficacité des processus d’enseignement-apprentissage

L’étude de la transmission des savoirs, reconstruits dans le but d’être enseignés, a conduit Jacques Ginestié à s’intéresser au processus d’enseignement-apprentissage dès ses travaux de thèse en 1992 « Contribution à la didactique des disciplines technologiques : acquisition et utilisation d’un langage d’automatisme », cela à partir de la mise en tension de trois niveaux épistémologiques : l’épistémologie sociale des savoirs de référence, l’épistémologie génétique relative au développement des élèves et l’épistémologie des savoirs enseignés.

Sa contribution à la compréhension du processus d’enseignement-apprentissage, à savoir comprendre comment et pourquoi cela fonctionne, comprendre pourquoi cela ne fonctionne pas, l’a amené à considérer la situation didactique comme un réseau d’interactions entre l’activité de l’enseignant et l’activité des élèves.

Comprendre l’activité d’un sujet implique une analyse croisée de l’articulation entre tâche et activité. Aussi, des communications sur des recherches développées mettant en avant l’impact de la tâche prescrite par l’enseignant sur l’activité qu’elle induit chez les élèves, pour étudier le rôle des instruments sémiotiques ou matériels comme les artefacts numériques sont attendues. Des recherches qui s’intéressent à l’efficacité du processus enseignement-apprentissage (la distance entre ce qui est attendu par l’institution et comment l’enseignant prend en compte ces attentes, ce qu’il enseigne, ce que les élèves en perçoivent, ce qu’ils font réellement et ce qu’ils apprennent) seront également particulièrement appréciées.

  • Axe Développement et structuration de la recherche en éducation et formation des enseignants

Animé par l’amélioration des performances des systèmes éducatifs visant l’excellence par l’élargissement de l’égalité des chances, Jacques Ginestié a défendu avec ferveur le développement des forces de recherche scientifique impliquées dans le champ de l’apprentissage et de l’éducation. 

Cet intérêt incessant pour l’action publique en matière d’éducation et plus largement pour les politiques éducatives qu’elles soient supra nationales, avec son investissement dans The International Task Force on Teacher de l’Unesco, nationales, académiques ou d’établissement s’est traduit par un volet important de son activité d’expertise et d’évaluation par la recherche au sein de projets visant la réussite étudiante et l’excellence en éducation. Sa vision sur la nécessité d’intégrer une dynamique de recherche pluridisciplinaire pour accompagner la transformation des dispositifs universitaires conçus par les acteurs de terrain est présente dans le projet DREAM-U (Dessine ton paRcours vErs la réussite à Aix-Marseille Université ; PIA3 : Nouveaux Cursus à l’Université) et le projet TIGER (Transform and Innovate in Graduate Education with Research; PIA 3 : Structuration de la formation par la recherche dans les Idex)

Cet intérêt s’est aussi et principalement manifesté chez lui par l’ardente nécessité d’adosser la formation initiale et continue des enseignants à la recherche. C’est un objectif majeur de l’Inspé d’Aix-Marseille. Encore directeur de l’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres) avant de devenir Directeur de l’ESPE (École Supérieure du professorat et l’Éducation), il a créé en 2012 la fédération de recherche FED 4238 SFERE-Provence d’Aix-Marseille Université. Le but de cette fédération est de développer une dynamique de projets et d’accroître la compréhension des faits d’enseignement, d’éducation et de formation, pensés de manière concourante au travers d’un décloisonnement disciplinaire et d’une complémentarité des approches théoriques et méthodologiques. Aujourd’hui SFERE-Provence regroupe 26 unités de recherche et a permis la création du pôle pilote de formation des enseignants et de recherche pour l’éducation AMPIRIC (Aix-Marseille – Pôle d’Innovation, de Recherche, d’EnseIgnement pour l’ÉduCation) dont l’objectif vise à améliorer les performances des élèves dans leur apprentissage des savoirs fondamentaux grâce à l’évolution des pratiques des enseignants, par l’ancrage de leur formation à la recherche pluridisciplinaire et au terrain.

Au sein de la structure fédérative d’études et de recherches en éducation en Provence, FED 4238 SFERE-Provence, ou du pôle AMPIRIC, la richesse et la pluralité des approches scientifiques visent à améliorer les connaissances dans le but de mieux former les élèves et les futurs enseignants. Ces objectifs ambitieux souhaités par Jacques Ginestié, passent par des dispositifs de recherches variés qui peuvent impliquer l’ensemble des parties prenantes comme dans les recherches collaboratives et participatives dont Jacques Ginestié a été l’initiateur à Aix-Marseille Université. En effet, l’articulation entre les différents domaines de la recherche, de la formation et du terrain est au cœur des projets initiés, montés, défendus et obtenus sous le pilotage de Jacques Ginestié. Les propositions de communications qui étudieront les relations entre deux ou trois de ces domaines seront particulièrement appréciées.

Une sélection de textes sera publiée dans un ouvrage aux PUP (Presses Universitaires de Provence).

 

Modalités

  • Lancement de l’appel à communication : janvier 2023
  • Dépôt des résumés de 500 mots maximum : 24 avril 2023 (https://hommage-ginestie.sciencesconf.org/)
  • Notification d’acceptation : 29 mai 2023
  • Inscription gratuite mais obligatoire : date limite 30 juin 2023
  • Participation au dîner de gala du jeudi 5 octobre 2023 : date limite 30 juin 2023

 

AAC Colloque scientifique international “Education et inégalités” (15-17 mai 2023, Paris), avant le 10 mars 2023

Le réseau thématique pluridisciplinaire « Recherche autour des questions d’éducation » du CNRS (RTP CNRS Education) organise, conjointement avec la Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires du CNRS (MITI), un colloque scientifique international “Education et inégalités”, qui se tiendra à Paris, au 45 rue des Saints-Pères, du lundi 15 au mercredi 17 mai 2023.

Ce colloque est destiné en priorité aux chercheuses et chercheurs qui travaillent sur des questions en lien avec l’éducation, et est donc ouvert notamment à l’ensemble des membres du RTP et des équipes de recherche universitaires qui lui sont associées, quel que soit leur axe de rattachement. L’ensemble des axes du RTP est d’ailleurs impliqués dans son organisation.
 
Le colloque sera accessible gratuitement, mais uniquement sur inscription préalable via le site https://inegalites.sciencesconf.org/, où vous trouverez par ailleurs plus d’informations sur son organisation et les thématiques qui seront abordées. D’autres informations seront progressivement ajoutées sur ce site et sur le site de la MITI du CNRS (https://miti.cnrs.fr/initiative-transverse/defi-societal-inegalites-educatives/) au fur et à mesure de l’élaboration du programme définitif du colloque. Les inscriptions ne sont pour le moment pas encore ouverte, mais nous vous préviendrons bien entendu dès qu’elles seront possibles.
 

Au cours du colloque, des sessions parallèles permettront à une vingtaine de jeunes chercheuses ou chercheurs non statutaires (en cours de doctorat, ou en contrat post-doctoral) de présenter oralement, en cinq à dix minutes, leurs travaux scientifiques en lien avec ces questions. Pour identifier les jeunes chercheuses et chercheurs qui seront invités à participer à ces sessions, le comité d’organisation / comité scientifique du colloque lance un appel à communications (date limite au 10 mars 2023) accessible via le lien suivant :

https://inegalites.sciencesconf.org/resource/page/id/2

 

Appel à communications : Place du corps dans l’éducation à la création artistique : quels enjeux ?, soumission avant le 13 janvier 2023

Place du corps dans l’éducation à la création artistique : 

quels enjeux ?

 Tandis que le verbe « transmettre » s’incarne en didactique de la danse, du fait même qu’il renvoie à « mettre dans le corps de l’autre » (Mili & al., 2013, p.92), la proposition consiste à interroger cette conception de la transmission en l’élargissant aux autres disciplines artistiques dans leur diversité (arts visuels, musique, activités créatrices et manuelles, design, arts performatifs…). Au cours du XXe siècle, les disciplines artistiques en éducation ont évolué d’une approche centrée sur le produit fini et la maîtrise technique à une approche portée sur le processus (Lahalle & Lagoutte, 2006) en tant que « faire » artistique, dont l’essence même se rapproche d’un cheminement entre réflexion et pratique (Pélissier, 1998). Dans cette perspective, la présente journée d’étude tend à définir l’étroite relation entretenue entre processus d’incorporation du savoir et processus de création dans l’éducation en art. Nous y interrogerons les notions de corporéité, de corps propre, d’incorporation et d’incarnation (embodiment) lors d’une démarche de création en contexte de formation.

Bien que le corps devienne central dès le début du XXᵉ siècle, avec l’émergence des pédagogies dites actives (Dalcroze, Montessori, Kodály, Willems, Orff, Freinet …), Claude Pujade-Renaud (2005) expose une tout autre réalité en contexte de formation. Elle se cristallise dans l’invisibilisation du corps d’un « élève-zombie » (ibid., p.13), dont la présence semble se réduire au simple usage de l’oreille et de la main. Elle suggère alors « le rétablissement d’une vie relationnelle, corporelle et affective, facilitée par le changement spatial, [pour] favorise[r] la circulation du langage. » (ibid., p.51).

Les apports de l’approche cognitiviste, sur lesquels se sont longtemps appuyés les sciences de l’éducation, atteignent leurs limites dans plusieurs domaines de recherche, que ce soient la psychologie, les neurosciences, la philosophie ou la linguistique. De nouvelles approches, comme la cognition incarnée, ouvrent de nouvelles perspectives éducatives, en plaçant le corps au centre du processus d’apprentissage.

Dans le cadre de cette journée, il s’agira alors de nous demander dans quelle mesure la corporéité des apprenantes et apprenants est engagée lors d’expériences de création dans les disciplines artistiques. Nous explorerons la place du corps dans l’éducation en art à travers trois grands axes : le corps médiateur (le corps en relation directe à son milieu environnant), le corps médié (le corps aux prismes des technologies numériques et non numériques) et le corps médiatisé (les enjeux d’une éducation artistique à distance).

 

Axe 1 : le corps médiateur – le corps en relation directe avec son milieu environnant

Alors que les corps apparaissent de plus en plus outillés d’objets connectés, la compréhension du phénomène de la perception évolue d’une vision mécaniste, où le corps est entendu comme un médium à modeler au service d’un usage, vers une conception sensible, au sein de laquelle le corps s’écoute et se révèle comme médiateur dans une attention active portée au monde environnant. Sans plus l’envisager comme un phénomène passif, possible uniquement par l’intermédiaire d’une représentation mentale, la perception semble déjà traversée par la réaction du geste corporel. Chaque élément du milieu environnant est une invite, en vertu de ce qu’il invite l’apprenant·e qui le perçoit à faire.

Comment comprendre la résurgence actuelle des questions et pratiques liées au sensible dans le champ éducatif et à quelles évolutions de nos pratiques enseignantes nous conduit-elle dans les disciplines artistiques ? Dans quelle mesure cette conception du corps-médiateur se retrouve-t-elle dans le processus de création en contexte de formation ? Peut-elle converger avec une extension des théories du « care » ? Finalement, comment entre-t-elle en résonance au regard des enjeux sociétaux soulevés par la crise écologique ?

 

Axe 2 : le corps médié – le corps aux prismes des technologies (numériques et non numériques)

Le corps au centre du processus d’apprentissage peut être outillé, c’est-à-dire équipé de divers artefacts (outils, appareils, dispositifs). Ces derniers affectent nos facultés de perception, de raisonnement, de communication et d’action. En outre, depuis plus d’une quarantaine d’années, les technologies numériques ont profondément et durablement reconfiguré dans les arts la relation aux modes de perception et à la place du corps dans le processus de création.

Il s’agira dès lors de se questionner, sur la place du corps médié dans les apprentissages artistiques. Au regard des artefacts mobilisés (numériques et non numériques), quelles sont les façons de penser les réalités du corps dans la création et dans l’éducation artistique ?

Comment l’utilisation des technologies numériques dans l’éducation artistique annonce-t-elle quelques perspectives émancipatrices pour les corps ? Ou au contraire, comment laisse-t-elle présager leurs assujettissements ? Quels sont les apprentissages issus de cette rencontre du corps aux technologies numériques et comment renouvelle-t-elle le rapport à la corporéité ?

 

Axe 3 : le corps médiatisé – les enjeux d’une éducation artistique à distance

La crise sanitaire du Covid-19 a fortement impacté les milieux de l’éducation artistique et de la scène artistique. Les acteurs et actrices concernés ont dû s’adapter aux épisodes de confinement et proposer de nouveaux formats de rencontre, réalisés à distance synchrone ou asynchrone.

Sur la scène artistique contemporaine, une multiplication des expériences de création innovantes pensées et réalisées à distance a été observée. Proposées par des institutions culturelles et par des artistes, ces formes artistiques ou de médiation jouent avec la distance et ses modalités induites. Dans le milieu de l’éducation, il a fallu repenser les modalités d’enseignement-apprentissage et apprendre à enseigner à travers une interface virtuelle et avec les outils technologiques que l’on avait à disposition (smartphone, ordinateur et tablette).

Quelles sont les réalités de la place du corps dans les démarches de création dans ces situations éducatives à distances ? Comment la multiplicité des espaces, pouvant être dévolue à d’autres activités (espace domestique, professionnel), a-t-elle été pensée, exploitée ou éprouvée lors de pratiques de création à distance dans une finalité éducative ?

Lieu

HEP Vaud, Av. de Cour 33, 1007 Lausanne

Format de l’événement

Événement hybride sur site et en ligne. La modalité en présentiel reste néanmoins privilégiée.

Date

Mardi 6 juin 2023

Modalités de soumission

Nous accueillons les propositions de communication ou d’atelier (alliant pratique et recherche) s’inscrivant dans les thèmes suivants :

Les notions de corporéité, corps propre, corps médiateur, corps médié, corps médiatisé, d’incorporation et d’incarnation (embodiment) lors d’une démarche de création, dans des disciplines telles que les arts visuels, la musique, les activités créatrices, le design, les arts performatifs.

En français ou en anglais, les propositions de communications (500 mots) seront accompagnées d’un titre et d’une brève notice biographique et d’une bibliographie.

Elles sont à adresser en format Word à clara.perisse@hepl.ch suzanne.boulet@hepl.ch et à antonio.trajanoski@hepl.ch  avant le 13 janvier 2023.

La liste des propositions retenues sera communiquée le 13 février 2022.

Les propositions des résumés, une fois anonymisées, seront soumises à un comité scientifique qui effectuera une expertise suivant le principe de lecture en double aveugle pour évaluation.

Cette journée d’étude donnera lieu à un appel à publication.

Présentation détaillée

 

Colloque international “Plurilinguisme, enseignement-apprentissage, complexité et intégrité : perspectives épistémologiques, didactiques et politiques”, 7-10 juin 2023, Montpellier

Colloque International / International Conference / Congreso Internacional Montpellier (France) 7-10 juin 2023
English and Spanish below
Colloque international “Plurilinguisme, enseignement-apprentissage, complexité et intégrité : perspectives épistémologiques, didactiques et politiques”, à Montpellier du 7 au 10 juin 2023.
Site du colloque (appel, calendrier) : https://plurensa-2023.sciencesconf.org
 
Calendrier
Date limite d’envoi des propositions : 15 décembre 2022
Réponses du Comité Scientifique : 30 janvier 2023
 
A l’issue du colloque, une sélection d’articles donnera lieu à la publication d’un ouvrage et/ou d’un numéro de revue.
 
Conférencier.e .s invité.es :
Jasone CENOZ, Universidad del Pais Vasco
Jean-Louis CHISS, Université Sorbonne-Nouvelle
Jim CUMMINS, University of Toronto
Fred GENESSEE, McGill University
Ingrid GOGOLIN, Universität Hambourg
Nancy HORNBERGER, University of Pennsylvania
Jeff MACSWAN, University of Maryland
Li WEI, University College London

Appel à communication colloque “faire résultat(s) dans les recherches en éducation” (5-7 juin 2023, Toulouse) prolongé jusqu’au 2 décembre 2022

Appel à communications du colloque “faire résultat(s) dans les recherches en éducation”  prolongé jusqu’au 2 décembre 2022
 
Retrouvez toutes les informations ici :https://faireresultat.sciencesconf.org/
 
 
L’UMR EFTS organise un colloque international du 5 au 7 juin 2023 à l’université Toulouse Jean Jaurès  sur : 
 
 
 Faire résultat(s) dans les recherches en éducation : Pour quoi ? Avec qui ? Comment ?

Ce colloque propose une réflexion qui se veut originale, en envisageant les résultats des recherches en éducation comme un objet scientifique en tant que tel. Il s’agit de l’appréhender dans une approche dialectique mobilisant différentes visées : heuristique, politique, praxéologique, critique.

Le colloque est organisé par EFTS en partenariat avec les laboratoires CLLE et LRE de Beyrouth.

Pour plus d’informations :
 

Appel à communication Colloque International sur la Classe Dehors, Poitiers, 31 mai-3 juin 2023

Appel à communication pour le Colloque International sur la Classe Dehors qui sera organisé à Poitiers du 31 mai au 3 juin 2023.

Les communications qui peuvent être soumises à cet appel seront retenues en fonction de trois axes d’intervention thématiques :
– Apprendre dehors : état des lieux de la connaissance
– Territoire apprenant : forme scolaire, cohabitation avec les milieux et enjeux citoyens
– La classe dehors au prisme des communs
 
Chaque axe thématique s’organisera autour de temps de conférences/tables rondes/dispositifs dédiés et ouverts à tous les publics (académiques ou non—académiques).
 
Les propositions de communication (titre et résumé de 1500 caractères espaces compris) sont attendues pour le 15 décembre 2022 au plus tard, accompagnées de vos noms, prénoms, affiliations, adresse électronique et de trois à cinq mots clefs.
 
La langue principale du colloque sera le français, mais les propositions sont acceptées également en anglais ou toute autre langue, si le comité d’organisation est prévenu suffisamment en amont et accepte. De même, les présentations se feront principalement en français ou anglais. D’autres langues pourront être envisagées si cela est demandé. Chaque proposition sera anonymisée et relue en double aveugle par des membres du comité scientifique.
 
Vous trouverez sur le site les différentes traductions de l’AAC : https://rencontres-internationales.classe-dehors.org/participer/ (italien, espagnol, arabe et chinois) ainsi que des informations sur l’événement.
 

Colloque international “Faire résultat(s) dans les recherches en éducation : Pour quoi ? Avec qui ? Comment ?” 5-7 juin 2023, Université Toulouse Jean Jaurès

Faire résultat(s) dans les recherches en éducation : Pour quoi ? Avec qui ? Comment ?

Ce colloque propose une réflexion qui se veut originale, en envisageant les résultats des recherches en éducation comme un objet scientifique en tant que tel. Il s’agit de l’appréhender dans une approche dialectique mobilisant différentes visées : heuristique, politique, praxéologique, critique.

Le colloque est organisé par l’UMR Education, Formation, Travail, Savoirs (EFTS) en partenariat avec les laboratoires CLLE et LRE de Beyrouth.

L’appel à communications est ouvert jusqu’au 4 novembre 2022. Retrouvez toutes les informations ici :
 
Pour plus de renseignements :
 

Colloque éducation au politique : formation à la citoyenneté, morale, enseignement des religions, approches internationales

Du 14/11/2022 au 16/11/2022, Lyon (France)
Organisateur(s) : Université Lyon 2-Laboratoire Education Cultures Politiques, Centre Max Weber ; OFAJ : Office franco-allemand pour la jeunesse ; ISERL : Institut supérieur d’étude des religions et de la laïcité ; IISMM : Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman ; Ifé : Institut français de l’éducation-ENS : Ecole normale supérieure de Lyon ; LLE : Laboratoire de l’éducation.

Continuer la lecture de Colloque éducation au politique : formation à la citoyenneté, morale, enseignement des religions, approches internationales

EDULEARN22 (14th annual International Conference on Education and New Learning Technologies)

Deadline for abstracts submission is March, 17th, 2022 (included)

AJuly, 4th-6th, 2022
Palma de Mallorca, Spain

EDULEARN22 (14th annual International Conference on Education and New Learning Technologies)
July, 4th-6th, 2022
Palma de Mallorca, Spain
http://iated.org/edulearn

Deadline for abstracts submission is March, 17th, 2022 (included)
Abstracts should be submitted on-line at http://iated.org/edulearn/online_submission

OVERVIEW
You are invited to join the 14th edition of EDULEARN (14th annual International Conference on Education and New Learning Technologies) that will be held on the 4th, 5th and 6th of July 2022.

This conference will provide the ideal opportunity to present your projects and experiences to an international audience in three different formats (oral, poster or virtual). Also, it will offer participants an overview of the current situation of education, research and new learning innovations. You will be able to listen to experts from different countries, representing all continents.

A TRULY INTERNATIONAL EVENT
After 14 years, EDULEARN has become an annual meeting point for lecturers, researchers, professors, educational scientists and technologists. Every year, EDULEARN brings together over 800 delegates from 80 different countries.

ABSTRACT SUBMISSION
There will be 3 presentation formats: virtual, oral and poster.
You can submit your abstracts proposals until March, 17th, 2022 (included)
Abstracts should be submitted on-line at http://iated.org/edulearn/online_submission

PUBLICATIONS
EDULEARN22 Proceedings (with ISBN) will be produced with all the accepted abstracts and papers. This Publication will be reviewed for its inclusion in Web of Science (Conference Proceedings Citation Index). Since 2010, all EDULEARN Conference Proceedings have been accepted and indexed in the CPCI. Also, a DOI number will be assigned to each accepted paper.

All accepted contributions will be indexed in IATED Digital Library to form part of our database of innovative projects in Education and Technology.

IMPORTANT DEADLINES
– Abstract Submission Deadline: March 17th, 2022. (included)
– Notification of Acceptance/Rejection: April 18th, 2022.
– Final Paper Submission Deadline: May 12th, 2022. (included)
– Registration deadline for authors: May 12th, 2022. (included)
– Conference Dates: Palma de Mallorca (Spain), July 4th-5th-6th, 2022.

VIRTUAL PARTICIPATION
This option will enable authors to submit their abstract and papers for EDULEARN22 Proceedings without attending the conference in-person. Also, authors will be able to submit their virtual presentation files (slides, video or poster). These presentations will be uploaded onto the conference website and Technical Program.

Registered virtual authors will receive a virtual package (Access to EDULEARN22 Proceedings, participation/author certificate, and conference materials) that will be sent by courier after the conference dates.

TOP FIVE REASONS TO ATTEND EDULEARN22
– Present your paper in one of the largest international conferences on education
– Interact with international educators and technologists for future cooperation
– Meet 800 participants from more than 80 countries.
– Learn about education innovations and strategies in 70+ thematic sessions and workshops.
– Publish your paper in EDULEARN22 Proceedings.

We look forward to your participation at EDULEARN!

Enquiries: edulearn22@iated.org
Website: http://iated.org/edulearn
 

Appel à communication | Colloque international de Sciences du langage

Envoi des propositions de communication : 30 avril 2022

L’Université Catholique de Lublin Jean-Paul II organise le Colloque international de Sciences du langage “entre liberté et contrainte dans la recherche linguistique” qui aura lieu du 14 au 16 septembre 2022. Il lance un appel à communication.

Continuer la lecture de Appel à communication | Colloque international de Sciences du langage