Archives de catégorie : Appels à communications

Colloque international “La francophonie en marche en France et dans le monde: Innover et créer en éducation”, 26-27 sept. 2024, Marseille

Le français a le rare privilège d’être une des langues les plus parlées et les plus répandues dans le monde, présent sur les cinq continents, langue officielle des organisations internationales et intergouvernementales. Ceux qui le parlent (ou le comprennent) et ceux qui l’apprennent font partie de l’une des communautés linguistiques et culturelles les plus diversifiées. Il est le produit d’une évolution interne et de son histoire en lien avec ses locuteurs. On ne peut donc que s’interroger à un moment charnière : où en est-on au premier quart du 21ème siècle ?

La question s’inscrit bien entendu en lien direct avec le sommet de la francophonie de Villers-Cotterêts (4-5 octobre 2024) et sera plus particulièrement traitée sous les aspects de la connaissance de la francophonie en France et dans le monde, de l’histoire et de l’évolution de la langue, de sa place dans le concert plurilingue et de la diversité culturelle qui lui est consubstantielle.

Enjeux et objectifs

Le projet de ce colloque a obtenu la labellisation du Secrétariat général du Sommet de la Francophonie (SGSF). Il réunit de nombreux partenaires francophones de différentes universités en France et dans le monde comme l’université marocaine Chouaib Doukkali d’El Jadida (Maroc), l’université de Franche Comté (France), l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal), Université Ibnou Zohr à Agadir (Maroc) et d’autres. Ses thématiques (francophonie scientifique, plurilinguisme, interculturalité, avenir de la francophonie, digitalisation, découvrabilité …) sont susceptibles d’attirer l’intérêt d’un large public.

Il s’agit en effet de valoriser une francophonie dynamique en France et dans l’ensemble de la communauté francophone, de revisiter l’histoire de la francophonie, de son développement et de son statut ici et ailleurs. Il s’agit plus précisément de contribuer à la connaissance d’une francophonie plurilingue (variétés linguistiques) et pluriculturelle (Littératures française et francophone), de développer la francophonie scientifique en éducation entre les pays de la Méditerranée, les pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Le colloque étudiera aussi le devenir des doctorants dans ces domaines et sera particulièrement sensible à l’écocitoyenneté, à l’interdisciplinarité et à la diversité en francophonie.

L’hypothèse est que la réflexion scientifique en français et sa diffusion contribueront à développer un sentiment d’appropriation de la francophonie par les Français et, au-delà, par tous les jeunes de l’espace francophone. Dans une époque numérisée et où l’intelligence artificielle va prendre une place de plus en plus massive, grandit la facile tentation d’un (mono)unilinguisme mondial que contredisent pourtant, et parfois violemment, les revendications culturelles identitaires. L’enjeu d’une diversité culturelle appuyée sur une variation linguistique assumée, porté par la francophonie, est celui de l’utilité de la langue française dans son espace propre et à l’échelle mondiale.

Calendrier

Envoi des propositions de communication avec les coordonnées des auteurs (Prénom, Nom, affiliation et statut) ainsi que l’axe concerné à l’adresse https://francophonie.sciencesconf.org jusqu’au 10 juillet 2024. Retour des évaluations pour le 30 juillet 2024. Les propositions de communication dans un fichier au format Word ne dépassent pas 2000 signes espaces compris. Contact : fatima.davin@univ-amu.fr

Frais d’inscription : 100 euros (informations sur le site du colloque)

Appel complet

 

Workshop “Morph to Read”, septembre 2024, Paris

Dans le cadre de la conférence LLcD 2024 qui se tiendra à Paris en septembre prochain (https://llcd2024.sciencesconf.org/resource/page/id/11 ), aura lieu un workshop intitulé “Morph to Read : Des connaissances morphologiques à la compréhension de la lecture chez des apprenants en L1 et L2” (https://llcd2024.sciencesconf.org/data/pages/WS7.pdf ).

Un résumé n’excédant pas 500 mots (hors réf. bibliographiques), rédigé en français ou en anglais, est attendu et doit être soumis au plus tard le 20 avril prochain sur la plateforme EasyChair (https://easychair.org/conferences/?conf=llcd2024 ), sans oublier de préciser le workshop concerné.

AAC JSJC Poitiers, 3-5 juil. 2024, Poitiers

Journées Scientifiques Jeunes Chercheurs.euses

du 3 au 5 juillet 2024, Poitiers

La thématique de cette édition « Éducation & Innovations » permettra de regrouper de multiples acteurs des sciences de l’éducation, fondamentales et/ou appliquées. Ce sera l’occasion pour toutes et tous de pouvoir échanger sur différents axes de recherches dans le domaine de l’éducation ou bien encore sur les technologies et innovations éducatives. Ces Journées sont pluridisciplinaires ; que vous soyez en psychologie, sociologie, sciences de l’éducation, de l’information…vous êtes les bienvenu.es !

Lors de ces journées, nous aurons également le plaisir d’écouter nos deux conférenciers.ères invité.es :

Anne Lehmans (Professeure en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bordeaux)

Grégoire Borst (Professeur de psychologie du développement et de neurosciences cognitives de l’éducation à l’Université de Paris et Directeur du LaPsyDe (CNRS))

Vous pouvez dès aujourd’hui soumettre vos propositions de communication (orale ou affichée) et vous inscrire sur le site du congrès : https://jsjcpoitiers2024.sciencesconf.org/ 

Vous trouverez l’ensemble des consignes de soumission sur le site.

La date limite pour les soumissions est fixée au 12 mai 2024.

Afin de s’assurer qu’un maximum de jeunes chercheurs.euses puissent se joindre à nous, l’ensemble de cet événement scientifique est gratuit, mais l’inscription reste obligatoire! 

Appel complet

Appel à propositions – Festival des Sciences et des Arts (Jeu de l’Oie) 2024 – Corps-à-corps

Du 19 au 21 septembre 2024 à Aix-en-Provence et à Marseille, la 5e édition du Festival des Sciences et des Arts (Jeu de l’Oie), ouvrira le dialogue sur la place donnée à nos corps dans des sociétés en plein changement.

Les corps sont devenus objets de sollicitation dans tous les domaines de notre quotidien, médicaux, sportifs, éducatifs, religieux, esthétiques ou politiques. Plus que jamais, les corps renseignent sur les formes de différenciation (vêtements, pilosité, tatouage), interrogent les limites juridiques de nos vies (euthanasie, clonage), questionnent les enjeux génétiques (ADN) ou les innovations technoscientifiques (IA, robotique, transhumanisme).

Si l’on en juge par les publications récentes en philosophie et en sciences sociales ou les recherches en biologie et en neurosciences, la question du corps ne cesse de gagner du terrain. Elle n’est pas dissociée par ailleurs de l’héritage d’une dualité entre le corps et l’esprit qui désormais, dans les sociétés occidentales, cède le pas à une conception davantage organique et charnelle.  Intuitivement, on perçoit nos corps comme une évidence, une enveloppe palpable et sensible qui coïncide avec nos intimités. Mais loin de cette appréhension immédiate, les corps interrogent des modèles culturels et des normes sociales du temps. A l’interface entre le biologique et le social, les corps sont devenus aujourd’hui les lieux d’affirmation essentiels des goûts, des plaisirs, des expressions artistiques ou performances sportives, comme des limites individuelles.  Pour autant, les corps révèlent aussi, face aux maladies, et aux conflits, les vulnérabilités, les solidarités et les interdépendances des sociétés.

Le Festival des Sciences et des Arts invitera à prendre, le temps d’un « Corps-à-Corps », la mesure des rencontres initiées par ce thème, entre toutes disciplines confondues et reliées à cette occasion. Le Festival favorisera les exemples qui s’ancreront dans les espaces méditerranéens et africains ou qui déploieront des regards comparatifs.

Porté par la Mission Interdisciplinarité(s) d’Aix-Marseille Université, le Festival offre un espace d’expérimentation à l’entrecroisement des disciplines. Expérience scientifique tout autant qu’artistique, il cherche à réunir, chaque année, à la rentrée universitaire, étudiants, enseignants, chercheurs, artistes, journalistes et tout public curieux et soucieux de mieux comprendre le monde. La précédente édition a rassemblé plus de 3000 participants, avec deux journées déployées au Mucem et à La Criée.

Appel à participation :

Pour valoriser au mieux chaque proposition dans sa programmation, le Festival des Sciences et des Arts sélectionnera un nombre mesuré de projets. La plus-value interdisciplinaire des propositions sera un critère essentiel, ainsi que les projets favorisant la participation des étudiants. Une entrée « Méditerranée » sera aussi un atout. Enfin, le Festival expérimentera de nouveaux formats, en collaboration avec ses partenaires scientifiques et culturels (CNRS, IRD, APHM, Université Gustave Eiffel, Mucem et La Criée).

Cartes blanches : Propositions libres portées par les participants et accompagnées par le Festival. Sous forme de panels, ateliers ou performances, elles doivent être le plus détaillées possible afin de mesurer leurs conditions de réalisation.

Masterclass :  Temps de communication scientifique, de formation ou d’échanges privilégiés, à destination des étudiants, afin d’explorer de manière plus détaillée les thématiques du Festival.

Date de clôture de l’appel à propositions : 29 avril 2024

Pour plus de précisions : mint-contact@univ-amu.fr

 

AAC Colloque “Traces et écritures à et pour l’école”, Inspé Nancy-Maxeville, 2-3 oct. 2024, Soumission avant le 29 mars 2024

Centre de recherche sur les médiations

Communication, langue, art, culture
(UR 3476, Université de Lorraine, France)


Laboratoire EMA
École, mutations, apprentissages 
(UR 4507, CY Cergy Paris Université, France)

 

Traces et écritures à et pour l’école

Inspé de Nancy-Maxéville

 

Date limite de soumission : 29 mars 2024

Dates du colloque : 2 et 3 octobre 2024

 

 

AAC Colloque CIRNEF “Terrains et Recherches dAns les SCiences de l’Education” (TRASCE), Université de Rouen-Normandie, 13-15 nov. 2024, Soumission avant le 15 mai 2024

TRASCE (Terrains et Recherches dAns les SCiences de l’Education)

Concevoir et modéliser la recherche pour quel terrain ?

13, 14 et 15 novembre 2024, Université de Rouen Normandie, Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan

Le colloque TRASCE vise à comprendre comment les sciences de l’éducation et de la formation peuvent inscrire la société toute entière dans la recherche et interroger la fonction et la place de la recherche et des chercheurs. 

APPEL À CONTRIBUTION

 L’appel à contribution concerne la soumission de propositions de communications et/ou de symposia.

 Les communications et les symposia pourront s’appuyer sur des recherches empiriques ou conceptuelles, ainsi que sur des témoignages problématisés liés à la question de la rencontre entre les acteurs et la recherche :

  • Les propositions relevant de recherches empiriques devront présenter la question de recherche posée, le terrain investigué et identifiant sa spécificité, la méthodologie mobilisée en lien avec la nature du terrain, des éléments d’analyse et de résultats disponibles ou envisagés, une courte bibliographie ;
  • Les propositions d’ordre conceptuel devront situer et présenter un questionnement ainsi que les outils conceptuels utilisés pour le travailler, une courte bibliographie ;
  • Les propositions s’appuyant sur un témoignage problématisé devront comporter à la fois une description de la situation concernée et une analyse de celle-ci en précisant les outils d’analyse utilisés (concepts…), ainsi qu’une courte bibliographie.

Proposition de communication

Résumé de 400 à 1000 mots (soit entre 1 et 3 pages), bibliographie comprise. 5 mots clés maximum.

 

Proposition de symposium

Un symposium sera nécessairement ouvert au public qui souhaite y assister. Il comprendra entre 3 et 6 communications d’auteurs provenant d’au moins deux laboratoires différents. La proposition de symposium présentera un texte de cadrage de 600 à 1000 mots (2-3 pages, bibliographie comprise) et des résumés de propositions de communications de 400 mots maximum chacune (1 page, bibliographie comprise). Les symposia seront organisés sur des plages de 2h (3 à 4 communications) ou 4h (5 à 6 communications). Il est demandé à chaque responsable de symposium de déposer l’ensemble du projet de symposium (texte de cadrage et résumés des communications). Une publication serait envisageable à la suite des symposia.

 

Les propositions de communication ou de symposium doivent s’inscrire dans l’un des trois axes du colloque :

Axe 1 : Terrains et recherche, quelle place pour les acteurs dans le processus ?  

Axe 2 : Les instruments et les dispositifs de la recherche

Axe 3 : Réflexion sur l’évolution de la place et du rôle du chercheur dans ces recherches

 

Les propositions de communication ou de symposium devront être déposées au plus tard le 15 mai 2024 sur le site du colloque : https://trasce.sciencesconf.org/

Les retours des expertises seront adressés aux auteurs courant juillet.

 

AAC Colloque « Langage et éMOTions », Montpellier, 27-28 Juin 2024, Soumission avant le 5 avril 2024

La quatrième édition du colloque « Langage et éMOTions » est organisée cette année par le laboratoire Epsylon (EA4556, Université Paul Valéry-Montpellier 3) et se tiendra les 27 et 28 juin 2024 à Montpellier. L’objectif de ce colloque, bisannuel depuis 2016, est de promouvoir la recherche et la collaboration scientifique autour de la question du langage et des émotions. Il a vocation à rassembler des chercheurs de différentes disciplines (psychologie, neurosciences, sciences du langage, de la communication, de l’éducation…) afin de faire le point sur les avancées empiriques et théoriques sur les liens existant entre le langage et les émotions chez l’être humain, que les émotions s’infiltrent dans les mots ou que les mots se mettent au service des émotions. Ces rencontres auront aussi pour objectif de faire émerger de nouvelles pistes de recherche fondamentale ou appliquée, de favoriser la création de réseaux collaboratifs pour les chercheurs et les professionnels, ainsi que de contribuer à la formation et à la promotion des jeunes chercheurs et des professionnels. Ce colloque s’adresse aux chercheurs, enseignants-chercheurs, étudiants, ainsi qu’aux professionnels (psychologues, éducateurs, enseignants, orthophonistes, psychomotriciens, etc.).

Pour toutes correspondances : langageemotion4@sciencesconf.org

DATES IMPORTANTES
5 avril 2024 – Date limite de réception des résumés
7 mai 2024 – Notification des décisions
8 mai 2024 – Ouverture des inscriptions en ligne (clôture le 5 juin).

FORMAT DES SOUMISSIONS
Les propositions de communication (orales ou posters) devront être déposées sous
la forme d’un résumé de 400 mots maximum rédigé en français.

DROIT D’INSCRIPTION
150 € (étudiants 70€) – Majoration de 50 € pour une inscription après le 5 juin 2024

SITE INTERNET 

 

AAC du 4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique, Rennes, 1-4 juill. 2025

4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique
1er Appel à communication

Le quatrième congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe 
en Didactique (TACD) aura lieu à Rennes, du mardi 1er Juillet 2025 au 
vendredi 4 juillet 2025.


Il sera consacré à :
La Preuve dans la recherche en éducation, dans les sciences, dans la culture. Pourquoi et pour quoi faire preuve ? De quoi, qu’est-ce qui fait preuve ? Comment et auprès de qui faire preuve ?

Ces questions transversales seront traitées autour de trois axes issus du titre du 
congrès :
Axe 1 : la preuve dans la recherche en éducation
Axe 2 : la preuve dans les sciences
Axe 3 : la preuve dans la culture

L’organisation du congrès visera à faire dialoguer les trois axes proposés, dont le prochain appel à communication précisera les différents aspects.

D’ici là, le dossier Pratiques et preuves de la revue Éducation & Didactique, dont les articles sont librement accessibles en ligne, peut contribuer à la réflexion autour de ces axes 
(https://journals.openedition.org/educationdidactique/2717).

Le présent appel se centre sur l’organisation des communications, et le dispositif d’ateliers dans lequel elles prendront place. Cette forme particulière d’organisation vise à favoriser et développer les pratiques coopératives dans la recherche.

Le congrès sera organisé selon la structure suivante :
• Les communications seront regroupées dans des ateliers, et chaque atelier se tiendra sur toute la durée du congrès. Par ailleurs, une conférence plénière sera proposée chaque jour.
• Un atelier sera constitué par un ensemble de plusieurs communications. Les participant.e.s ou groupes de participant.e.s étant issus d’équipes de recherche différentes.
• Chaque atelier sera géré par un trinôme, dont deux membres produisent des travaux en TACD, et le troisième membre produit des travaux dans un autre cadre. C’est ce trinôme qui détermine le thème de l’atelier, en fonction des communications pressenties, et en accord avec le comité d’organisation du colloque.
• Sur cette base et sur celle de communications déjà proposées, le trinôme organisateur choisit et/ou invite les participant.e.s à l’atelier. Dans ce qui suit, l’expression « atelier » désigne donc l’ensemble des auteurs et autrices des communications de l’atelier, organisateurs et organisatrices compris.

Avant le congrès, chaque participant.e ou groupe de participant.e.s dans un atelier écrit la version 1 d’un texte de 4 à 7 pages (entre 15 000 et 26 000 signes) ; ces textes sont regroupés en atelier par les trinômes qui en sont chargés.
• chacun de ces textes est relu par au moins deux participant.e.s au même atelier, puis renvoyé aux auteurs et autrices ;
• ce travail donnera lieu à une version 2 du texte, élaborée et diffusée à l’interne de l’atelier;
• chaque participant.e à un atelier lit l’ensemble des textes-version 2 ainsi produits au sein de l’atelier.

Pendant le congrès, les ateliers travaillent à approfondir les versions 2 des textes. Dans chaque atelier, chaque version 2 a été lue avant le congrès par les participant.e.s à l’atelier (cf. point précédent). L’atelier s’organise alors sur une présentation courte de chaque texte (par leur.s autrice.s ou auteur.s) suivie de sa discussion approfondie. Sont ainsi obtenues des versions 3 des textes.

Après le congrès, temps 1 (temps après-congrès : actes), les versions 3 de chaque texte sont publiées rapidement dans les actes en ligne du congrès.
Après le congrès, temps 2 (temps après-congrès : édition), sur la base des versions 3 publiées dans les actes, le collège d’organisation du congrès propose à certains ateliers une publication dans un ouvrage écrit sur le thème du congrès, et publié chez deux éditeurs, un éditeur francophone, et un éditeur anglophone. Les versions 3 des textes en question sont alors révisées par les autrices et auteurs de l’atelier concerné, et une version 4 des textes (en français et en anglais) est obtenue pour publication dans l’ouvrage.

 

AAC pour les Doctoriales de l’ED Cognition-Langage-Education, 16 mai 2024, 9h-17h, AMU Schuman Aix

Appel à Communication
Doctoriales de l’ED-356 (1ère Édition)
Entre frontières et unicité au sein de la communauté scientifique de
l’ED-356 : quelles questions pour nos recherches actuelles ?
Jeudi 16 mai 2024
De 9h00 à 17h00
Site Schuman (Aix) – Salle de Colloque 1 (Bât. Multimédia)

 

  • Objectifs de l’événement
    – Rassembler les doctorants des différentes disciplines de l’ED 356 pour encourager la
    pluridisciplinarité
    – Découvrir les pratiques et méthodes des différentes disciplines de l’ED 356 soulignant
    l’importance de la diversité dans la recherche scientifique
  • Axes de la journée
    Les participants auront l’opportunité de présenter leurs travaux selon trois axes de réflexion :
    – Présentation théorique « Paradigmes et État de l’Art » : pour les doctorants
    souhaitant exposer les fondements conceptuels de leurs recherches,
    favorisant ainsi une compréhension approfondie des différents domaines au sein
    de l’ED 356
    – Présentation méthodologique « Diversité des Approches » : axe destiné aux doctorants
    qui n’ont pas encore effectué leurs expérimentations ou souhaitent
    présenter des méthodes et matériels innovants. Mettons en lumière les
    différentes méthodes de recherche employées au sein de l’ED 356
    – Présentation empirique « Résultats empiriques » : pour les doctorants
    souhaitant partager leurs expérimentations et les résultats obtenus. Cet axe
    encourage le partage d’expériences pratiques, renforçant la valeur de la recherche
    empirique au sein de l’ED 356
    POUR S’INSCRIRE : https://www.billetweb.fr/doctoriales-ed356-2024
  •  Soumission des propositions
    Envoyer un résumé de votre présentation (entre 300 et 500 mots) ici avant le 25 mars 2024 et préciser au sein de quel axe vous souhaitez le soumettre.
  • Notification de décision
    Les candidats seront informés de la décision sur leur soumission le 15 avril 2024.
    Cette journée des doctorants célébrera la diversité, la collaboration interdisciplinaire et l’esprit
    innovant des doctorants de l’ED 356 ! Ensemble, construisons un pont entre les savoirs,
    transcendant les distances géographiques pour former une communauté unifiée !

 AAC Journées d’étude pluridisciplinaire “Jeunes et employeurs : des attentes en emploi et des représentations inconciliables?”, 7-8 Nov. 2024, Nantes

 À la suite de la crise Covid, l’activité économique reprend et les entreprises ont besoin de recruter. D’après les chiffres de la Dares, les tensions en 2021 concernent « pratiquement tous les métiers » : sept métiers sur dix sont en tension forte ou très forte (Niang et al., 2022). 

Un nombre important de travaux mettent en avant le problème d’inadéquation entre la formation des jeunes entrants sur le marché du travail et les besoins des entreprises (Frétigné, 2011 : Giret et al., 2005 ; Couppié et al., 2009, etc.). Ce constat rejoint une majorité de travaux portant sur les questions d’employabilité et du lien formation emploi qui supposent que les difficultés de recrutement sont avant tout liées à une offre de travail peu ou mal formée, voire inadaptée (Estrade, 2013 ; Fondeur & Zanda, 2009). Ces journées d’étude ont cependant pour objectif d’interroger d’autres phénomènes jusqu’à présent moins étudiés, mais qui pourraient aussi expliquer ce contexte de forte tension et de difficultés de recrutement. 

Nous proposons deux grands axes. Le premier vise à chercher des pistes d’explication à partir de la façon dont les jeunes se représentent les attentes des employeurs et dont ils valorisent leurs compétences qu’ils pensent utiles pour leur insertion professionnelle. En outre, les premières expériences en emploi peuvent être source de désillusion, en particulier parce que l’activité n’est pas celle que les jeunes se représentaient. Le deuxième axe interroge les employeurs et leurs représentations de la jeunesse ainsi que les critères qu’ils valorisent à l’embauche. Leurs stratégies pour attirer et garder les salariés seront aussi à interroger. Les nouvelles formes d’organisation du travail répondent-elles aux attentes et aux profils des jeunes ? 

Les propositions de communications de 4000 signes maximum (espaces et bibliographie compris) devront présenter l’ancrage disciplinaire, la problématique de recherche, la méthodologie, et les éléments centraux du développement. Les propositions peuvent provenir des différentes disciplines s’intéressant aux jeunes et au travail (économie, sciences de l’éducation et de la formation, sciences de gestion, sociologie, psychologie). Nous encourageons les communications de jeunes chercheurs et chercheuses (doctorant·es, post-doctorant·es, ATER, chercheur/ses sans poste, etc.). Les propositions peuvent porter sur la France ou sur tout autre pays où ces questions trouvent une résonnance. Une attention particulière sera portée aux communications qui proposent une confrontation des regards entre les entreprises et les jeunes. Les réponses à cet appel à communications doivent être envoyées 5 

avant le 15 mai 2024 à arthur.imbert@univ-nantes.fr et ines.albandea@univ-nantes.fr. Une réponse sera apportée à chacun·e avant la fin du mois de juin. 

Appel complet

 

AAC Ecole de recherche pluridisciplinaire DREAM*U AMU, 23 et 24 mai 2024, propositions avant le 4 mars 2024

Dans le cadre des Nouveaux Cursus à l’Université et avec l’équipe de recherche DREAM*U d’Aix Marseille Université, nous avons l’immense plaisir de vous annoncer la deuxième édition de notre école de recherche pluridisciplinaire. Cette année 2024, la thématique portera sur la réussite universitaire, la régulation émotionnelle et le tutorat entre pairs.
 
Cette école a pour objectif de partager entre spécialistes les avancées conceptuelles, méthodologiques et techniques de ce sujet, dans une approche multidisciplinaire (Psychologie, Sciences de l’éducation, Sociologie, Sciences du Langage…). L’école est ouverte aux doctorants, jeunes chercheurs, chercheurs, et ingénieurs pédagogiques intéressés par cette thématique. L’effectif est limité à 50 participants.
 
Tous les participants peuvent proposer une communication affichée sous forme de poster. Les doctorants et les chercheurs sont invités à présenter leurs travaux scientifiques. Les professionnels de l’ingénierie pédagogique sont invités à présenter un dispositif NCU en lien avec la réussite étudiante. Les propositions sont attendues pour le 4 mars 2024.
 
Cette école se déroulera sur deux jours, les 23 et 24 mai 2024, sur le campus Schuman à Aix-en-Provence, à deux pas de son centre-ville où il fait bon vivre et travailler. Pour plus d’informations, vous pouvez vous connecter sur notre site 
 
 
 

AAC doctoriales RESUP, 3-4 juin 2024, UPEC Créteil

Appel à candidature pour les doctoriales du RESUP qui se tiendront les 3 et 4 juin 2024 à l’UPEC (Créteil). 
 
Ces doctoriales sont l’occasion pour un nombre limité de contributeurs (entre 10 et 12) de présenter un « papier » sur une question ciblée (chapitre de thèse, article en cours de rédaction), afin de nourrir des débats avec l’ensemble des chercheur-es présent-es – qu’ils/elles soient seniors ou juniors – et de favoriser les discussions croisées entre participants partageant des intérêts et des objets de recherche communs. 
Le logement et les repas des participant.es seront pris en charge par le RESUP. 
Créé en 2002, le RESUP a pour objectif de susciter et de développer la recherche sur l’enseignement supérieur dans les domaines de la sociologie, des sciences politiques, de l’économie, de la géographie, de l’histoire et des sciences de l’éducation. Sa vocation est de favoriser la mise en commun de ressources intellectuelles et pratiques permettant aux chercheurs travaillant sur ces questions de se rencontrer et de confronter leurs résultats, de faire connaître leurs travaux de la communauté scientifique française et des acteurs politiques et administratifs qui élaborent ou mettent en œuvre des politiques dans ce domaine, mais aussi d’acquérir une meilleure visibilité au niveau international.
 
 

AAC Colloque TRASCE, Université de Rouen, avant le 14 mai 2024

Le laboratoire CIRNEF (Normandie Université) organise le colloque international TRASCE (Terrains et recherches dans les sciences de l’éducation. Concevoir et modéliser la recherche pour quel terrain ?) à l’Université de Rouen Normandie, les 13, 14 et 15 novembre 2024 : https://trasce.sciencesconf.org/

Le colloque TRASCE appelle à engager une réflexion selon trois axes, étudiant les relations entre chercheurs et terrains :

1.    Terrains et recherche, quelle place pour les acteurs dans le processus ? 

2.    Les instruments et les dispositifs de la recherche

3.    Réflexion sur l’évolution de la place et du rôle du chercheur dans ces recherches

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’appel à communications disponible sur le site de la conférence : https://trasce.sciencesconf.org/

Les propositions de communications (communication orale / symposium) seront à déposer sur le site de la conférence jusqu’au 15 mai 2024.

AAC colloque «S’engager en recherche qualitative : passé, présent et futurs désirables dans la francophonie », 16-17 mai 2024, Université d’Ottawa, mode hybride

C’est avec plaisir que l’équipe organisatrice du colloque ARQ qui se tiendra dans le cadre du Congrès de l’ACFAS 2024  vous fait parvenir son appel à communications.

Le colloque « S’engager en recherche qualitative : Passé, présent et futurs désirables dans la francophonie » aura lieu en mode hybride (sur place et en ligne), les jeudi 16 et vendredi 17 mai 2024 dans le cadre du congrès de l’ACFAS – section Enjeux de la Recherche (colloque numéro 30). 

Votre proposition est attendue via la page web du site de l’ARQ avant le 19 février 2024 minuit.

Appel complet

 

 

AAC Colloque educmusenfants : L’état de l’éducation musicale des enfants (4-11 ans) autour de la Méditerranée, 23-25 oct. 2024, Inspé Aix-en-Provence

« L’état de l’éducation musicale des enfants (4-11 ans) autour de la Méditerranée »

Depuis les premiers travaux sur l’éducation musicale publiés par l’UNESCO en 1953, les recherches sur la place de la musique dans le développement des enfants n’ont cessé de se succéder. Des études récentes soulignaient que « près des deux tiers des éléments inscrits en 2018 sur les listes du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité (PCI) de l’UNESCO [possèdent] une composante musicale notable » et plus de 300 pratiques musicales sont associées à un rôle dans la culture des peuples. L’éducation musicale est un outil de préservation des pratiques culturelles et du vivre ensemble par l’appropriation de savoirs et comportements socio-émotionnels. C’est aussi un vecteur de partage interculturel et de reconnaissance de l’altérité.

Pour autant, aucun article ou ouvrage ne propose un panorama des approches éducatives de la musique pour les enfants (4-11 ans), du premier âge au début de l’adolescence, dans les pays méditerranéens. Cette première rencontre internationale se propose d’établir un panorama des pratiques pédagogiques musicales destinées aux enfants sur le pourtour de la méditerranée.

Les journées de ce colloque ont pour objet d’étudier l’articulation enseigner-apprendre l’éducation musicale à l’école des enfants, au conservatoire ou à l’école de musique dans plusieurs pays autour de la méditerranée. Elles visent à apporter des éléments de réponses aux deux questions suivantes :

  • Où, quoi ou comment enseigne-t-on la musique à des enfants ?
  • Où, quoi ou comment apprend-t-on la musique quand on est enfant ?

Ces journées proposent de croiser les regards, les pratiques et les réflexions des enseignants et des chercheurs en éducation musicale. Ces rencontres privilégient aussi des études comparatives entre les systèmes d’éducation musicale de différents pays méditerranéens.

Ce colloque aura lieu à l’Inspé d’Aix-Marseille sur le site d’Aix-en-Provence du 23 au 25 octobre 2024.

Modalités de présentation :

  • Communications orales de 20 minutes.
  • Sessions posters.

Les propositions de communications orales et posters doivent être soumises avant :

le 30 avril 2024 

(un résumé de1000 signes ; 5 mots-clés ; 5 références bibliographiques APA 10e ; un CV des auteurs ; l’affiliation universitaire ou professionnelle ; l’adresse mail), sur la page à “Mes dépôts“.

Retour sur l’acceptation de la proposition de communication ou de poster le 31 mai 2024.

Langues

Les propositions de communication sont admises en français ou en anglais.

Plus d’informations