Archives de catégorie : Billets

Synthèse du colloque international “Education et Inégalités” qui a eu lieu du 15 au 17 mai 2023

Voici une synthèse des présentations et travaux  du colloque “Education et Inégalités”, colloque co-organisé par la Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires (MITI) du CNRS et le RTP CNRS “Recherche autour des questions d’éducation” en mai 2023. 
 
Cette synthèse, rédigée par une journaliste qui a assisté à l’ensemble du colloque, ne prétend absolument pas couvrir exhaustivement les recherches sur les inégalités éducatives, puisque c’est le choix des intervenants qui a déterminé les thématiques discutées. Il ne s’agit donc pas, bien entendu, d’un ouvrage de référence où tout serait dit sur le sujet.
 
L’idée était simplement de garder une trace des des différentes interventions et des différents échanges du colloque, et d’en proposer une synthèse accessible, dans l’objectif de partager avec les personnes qui n’ont pas assisté au colloque les idées et les résultats des études présentées.
 
 

Vidéos de la journée d’étude coorganisée par SFERE-P “Regards pluriels sur l’interculturel en éducation” du 6 déc. 2023

Le 6 décembre 2023 dernier se tenait à l’Inspé de Saint-Jérôme (Marseille), la journée d’étude coorganisée par la fédération de recherche en éducation SFERE-Provence et le projet de recherche ANR AFFIRMATIF intituléeREGARDS PLURIELS SUR L’INTERCULTUREL EN ÉDUCATION : QUELLES PERSPECTIVES POUR PENSER L’ÉDUCATION À LA CITOYENNETÉ ?”

Cet évènement, en format hybride, ouvert aux enseignants-chercheurs, étudiants, personnels de l’université, enseignants et professionnels de l’éducation et de la formation a été enregistré.

Voici les enregistrements vidéo de la journée : 

Partie 1 (conférence)

Partie 2 (table ronde)

Programme et informations : https://www.urmis.fr/evenement/regards-pluriels-sur-linterculturel-en-education-quelles-perspectives-pour-penser-leducation-a-la-citoyennete/ 

 

Professeur des écoles ou étudiant de Master MEEF PE, Participez à une enquête en ligne !

Nous vous sollicitons pour répondre à une enquête sur le respect d’autrui.

Vos réponses permettront à une collègue, professeure des écoles, préparant un doctorat en sciences de l’éducation d’avancer son travail.

En vous remerciant par avance de votre aide.

Lien pour répondre à l’enquête : 

https://enquete.inspe.univ-amu.fr/v4/s/jkrkyx

Appel à projets émergents de recherche en éducation 2024 – SFERE- Provence

Lancement de l’appel : 22 juin 2023 – Clôture de l’appel 23 octobre 2023 – Présentation par l’équipe du projet en conseil scientifique de SFERE-Provence le 15 février 2024 (les responsables des projets seront présents au CS pour une présentation).

L’ensemble du dossier devra être déposé sur cet espace et la copie envoyée par mail à l’adresse: sferep-emergent@univ-amu.fr le 23 octobre 2023 au plus tard.

SFERE-Provence (FED 4238) souhaite susciter et dynamiser des rencontres inter laboratoires dans la perspective de développer des projets originaux et interdisciplinaires de recherche en éducation.

Ces projets émergents peuvent solliciter SFERE-Provence dans le but d’obtenir une aide financière pour l’année 2024 (dans les limites de 4000 euros par projet). Le montant accordé par la structure fédérative peut différer du montant demandé en fonction du nombre de projets acceptés.

A l’issue du soutien accordé par SFERE-Provence, les projets émergents auront pour ambition de se poursuivre et de se développer dans au moins une des 5 actions AMPIRIC ou de répondre à des AAP d’organismes nationaux ou internationaux de soutien à la recherche.

Cahier des charges de l’appel à projet :

  • Le projet doit être porté par des membres permanents d’au moins 2 laboratoires de SFERE-Provence.
  • Le projet formulé doit être un projet nouveau, original et interdisciplinaire s’appuyant sur la littérature internationale existante relative au contenu du projet.
  • L’équipe du projet s’engage à intégrer, dès le démarrage du projet, un à trois masterants MEEF.
  • Les avis positifs des directeurs des laboratoires membres de SFERE-Provence engagés dans le projet doivent appuyer les réponses formulées par les équipes.
  • Les laboratoires membres de SFERE-Provence engagés dans le projet doivent participer au financement du projet émergent répondant à l’appel de SFERE-Provence.
  • L’équipe du projet s’engage à communiquer sur sa recherche lors des journées scientifiques de SFERE-Provence.
  • Un diagramme de Gantt présentant les étapes de réalisation du projet doit être joint au dossier de candidature, ainsi qu’un budget prévisionnel.
  • Un bilan de fin de projet sera à remettre au Conseil scientifique de SFERE-Provence dans les deux mois suivant la fin du projet.

Le dossier de réponse à l’appel à projets de SFERE-Provence est téléchargeable sur le site de SFERE-Provence (http://sferep.univ-amu.fr/) et sur les Carnets de SFERE-Provence (https://sfere.hypotheses.org/).

Il doit comporter :

  • Le formulaire de soumission d’un projet émergent de recherche en éducation SFERE-Provence comprenant la présentation de la composition de l’équipe, le résumé de la proposition, une présentation détaillée de la proposition et un budget prévisionnel.
  • Un diagramme de Gantt comprenant les étapes de réalisation du projet.
  • Les avis des directeurs des laboratoires membres de SFERE engagés dans le projet et les montants des co-financements prévus par les laboratoires.
  • Un budget prévisionnel

Calendrier de l’appel à projet :

  • 22/06/2023 : Lancement de l’AAP émergents de SFERE-Provence
  • 23/10/2023 : Clôture de l’AAP émergents de SFERE-Provence
  • 15/02/2024 : Présentation et soutien oral par les équipes des projets déposés lors du conseil scientifique de SFERE-Provence (13h30-15h30).

Télécharger le formulaire

Source : https://aapesfere22.sciencescall.org/

Pré-annonce ANR : NORFACE 2023 – Améliorer le bien-être pour l’avenir 


Objectifs : Le réseau NORFACE (New Opportunities for Research Funding Agency Cooperation in Europe) annonce un appel à projets transnational en sciences sociales sur le thème  Enhancing  ell-Being for the Future” (Améliorer le bien-être pour l’avenir), avec le soutien de CHANSE  Collaboration des sciences humaines et sociales en Europe).

Cet appel vise à encourager des projets de recherche permettant d’acquérir des connaissances systématiques sur les mécanismes qui sous-tendent le bien-être ainsi que sur les processus dynamiques liés à l’évolution du bien-être dans le temps. Une telle compréhension du bien-être est nécessaire pour susciter des interventions ou des politiques fondées sur des données probantes, afin d’accroître le bien-être à l’avenir et de rendre ces améliorations durables pour tous les groupes de la population, y compris les plus fragiles ou vulnérables (notamment les enfants, les migrants, les groupes minoritaires et les personnes moins favorisées sur le plan économique et social.

Etape 1 : 21/09/2023 à 14h
Etape 2 : 26/03/2024 à 14h

Document

 

Colloque international “L’implicite langagier et sa compréhension : une question au carrefour des disciplines”, Université Paris Nanterre, 5-6 octobre 2023

L’IMPLICITE LANGAGIER ET SA COMPRÉHENSION : UNE QUESTION AU CARREFOUR DES DISCIPLINES

Ce n’est que très récemment au regard de l’histoire des idées et des disciplines que la question de l’implicite s’est posée dans des domaines aussi divers que la linguistique, la psycholinguistique, la théorie littéraire, la didactique de la lecture ou encore la linguistique-informatique. Il faut ainsi attendre les années 70 pour que la linguistique s’empare de cette notion et qu’apparaissent différentes approches théoriques (d’obédience plus ou moins formelle), ainsi que la production d’analyses précises d’expressions agissant comme des déclencheurs d’implicite. Les études en psycholinguistique ont commencé, quant à elles, au cours des années 1980 et s’appuient souvent sur la méthode expérimentale pour décrire les processus cognitifs permettant l’accès aux significations implicites, notamment chez des populations où cet accès semble compromis. Ces études se caractérisent par le fait d’examiner chaque type d’implicite de façon isolée en employant des protocoles variés auprès de populations différentes. En littérature, les théories de l’interprétation et de la réception ont problématisé les notions d’auteur et de lecteur implicites afin de rendre compte des différents niveaux de lecture induits par les récits de fiction. Dans le cadre de la didactique de la lecture, la question de la compréhension de l’implicite comme marqueur du milieu social et de l’âge des élèves se pose dans les années 1990 et les études menées appréhendent l’implicite dans le cadre très général de la notion d’inférence. Quant aux recherches dans le domaine de la linguistique-informatique, celles-ci ont vu le jour dans les années 2010 et ont donné lieu, principalement pour la langue anglaise, à l’élaboration de schémas d’annotation couplés à des systèmes d’apprentissage.


Nombreux sont cependant les domaines restant à explorer pour une théorisation de l’implicite plus opératoire. Les frontières qui marquent sa définition sont floues et l’on note également un certain désaccord sur la nature des phénomènes langagiers qui participerait à son extension. On observe de plus une fragmentation des études touchant à l’implicite où chaque type d’implicite se voit analyser finement, mais indépendamment des autres. Si ce type de pratique scientifique est bien évidemment légitime et fructueuse en soi, il n’empêche qu’elle ne concourt pas à l’élaboration d’une théorie unifiée de l’implicite comme Sperber et Wilson (1989) avaient, par exemple, tenté de le faire. L’accord sur l’approche gricéenne (1975) de l’implicite en tant que « vouloir dire » n’est intrinsèquement guère suffisant pour mener à bien des analyses, car il conduit – tel un tamis dont les trous seraient trop gros – à considérer que tout dans le langage relèverait de l’implicite.


Mais est-il possible de penser l’implicite au singulier ? L’hétérogénéité des phénomènes langagiers que cette dénomination recouvre (présupposition, implicatures, ironie, tropes, implicite argumentatif, intonation, etc.) n’induit-elle pas à poser qu’il serait plus pertinent de raisonner toujours au pluriel en termes d’implicites ? Autrement dit, peut-on élaborer, tout en différenciant les propriétés linguistiques régissant ces implicites, une approche explicative mettant en relation ces différentes acceptions de l’implicite et qui serait utilisable par toutes les disciplines qui travaillent sur cette problématique ? D’un point de vue épistémologique, l’usage fréquent mais vague du terme d’« implicite » dans les analyses incite à penser que cette expression serait en voie de théorisation, si bien qu’elle ne correspondrait qu’à une notion et non à un concept opératoire. Le fort rendement actuel ne peut-il pas alors s’expliquer par le recours à l’intuition des chercheurs et la nature relativement lâche de son contenu définitionnel qui autoriseraient son emploi sans autre forme de procès ?

C’est à ces questions que ce colloque entend apporter des éléments de réponses en confrontant les besoins et les apports théoriques qui ont émergé dans les domaines de la philosophie, de la linguistique, de la psycholinguistique, de la didactique de la compréhension, de la théorie littéraire et de la linguistique-informatique. Une session sera aussi réservée aux historiens des sciences du langage, afin de remettre en cause l’idée erronée selon laquelle la théorisation de l’implicite daterait de la réflexion gricéenne (1975). De même, une réflexion spécifique sera amorcée autour des questions d’enseignement, d’apprentissage et de formation des enseignants sur l’implicite comme objet scolaire particulier. Les communications pluridisciplinaires – exposant, par exemple, des travaux conjoints menés par des didacticiens et des linguistes ou des linguistes-informaticiens – sont également attendues, afin de rendre patent les nouvelles problématiques qui émergent de ce type de synergie.

Page du colloque

Parution du premier numéro du Journal de recherche en ­éducations artistiques (JREA), 10 février 2023

Chers collègues,

Voici un lien qui concrétise un projet que j’avais depuis fort longtemps et que nous avons concrétisé avec quelques amis chercheurs suisses et français :

Créer une revue scientifique (avec les exigences éditoriales internationales) qui croise les recherches sur les enseignements artistiques !

C’est chose faite et je suis heureux de vous annoncer la parution de notre premier numéro.

www.jrea.ch

C’est le fruit d’une collaboration avec des chercheurs internationaux et surtout avec mon collègue et ami François Joliat qui a su matérialiser ce projet.

Je remercie tous ceux qui nous ont aidé à réaliser ce premier numéro.

Bonnes lectures !

Pascal Terrien – Professeur des universités –

Directeur de la structure fédérative en éducation SFERE-Provence (FED 4238)

Responsable du programme de recherche GCAF de l’UR 4671 ADEF 

 

Proceedings of the 2nd SFERE-Provence/Ampiric Conference on Education, 30-31 march 2021

2nd SFERE/Ampiric conference proceedings

Learning, strategies and educational policies.
What interdisciplinarity, methodologies and international perspectives?

 

The objective of this biannual conference is to strengthen cross-disciplinary perspectives in order to develop knowledge in the fields of learning, as well as on organizations and institutional systems concerned with training and education. Education policies can be understood in the broadest sense and refer as much to supranational strategies as to national, regional and local policies, as well as to strategies and choices of various actors in the education system (academic actors, institutions, educational teams, families or even pupils). Questions of strategy and choice also refer to the development of teaching professions in specific organizational contexts where a localised appropriation of public policies is defined.
This conference thus pays particular attention to issues of interdisciplinary research. Cross disciplinary perspectives in the field of education are closely linked to methodological and epistemological issues. Such debates imply a paradigmatic emergence, where theoretical statements in the field of education can be discussed at the boundaries of the various methodologies and disciplines.
Education policies and strategies, as well as the methodological and interdisciplinary challenges related to these issues, are analysed through the four following intertwined themes:
– Contributions, limitations and new challenges of educational research in the field of learning and teaching fundamental skills such as reading, writing and maths, which largely determines success at school.
– Multilevel strategies and policies from educational stakeholders to overcome inequalities in schools
– Governance of innovation and teacher’s creativity in the pedagogical transformation beyond the frontiers of the classroom.
– Collaborative or participatory teacher-researcher researches and their implications on the researcher ‘s positioning and skills in order to contribute to educational policies.

This conference was supported by the Innovation, Research and Education Cluster of Aix-Marseille (Pôle d’Innovation, de Recherche, d’Enseignement pour l’Education d’AixMarseille-AMPIRIC) funded by the French government under the third Investment for the Future Initiative (P.I.A. 3).
This project of the Federative Structure of Education Studies and Research of Provence (SFERE-Provence) aims to improve school performances, especially for pupils with learning difficulties, by developing, experimenting and disseminating innovative pedagogical approaches through
networking between research, training and teaching activities. The objective of this biannual conference is to strengthen cross-disciplinary perspectives in order to develop knowledge in the fields of learning as well as on organisations and institutional systems concerned with
training and education.
This second edition has invited scientists to analyse the conditions for school success through new challenges facing research in education, in particular research on policies and strategies regarding education.

Editorial Board

Editor-in-Chief
Martine Gadille, French National Centre for Scientific Research – Institute of Labour Economics and Industrial Sociology (CNRS) UMR 7317 Aix-Marseille Université, France

Managing Editor
Martine Gadille, French National Centre for Scientific Research – Institute of Labour Economics and Industrial Sociology (CNRS) UMR 7317 Aix-Marseille Université, France

Editors
Pascal Terrien, Aix Marseille University, France

Aline Frey, Aix Marseille University, France

Caroline Vincent,Aix Marseille University, France

Nataly Essonier, University of Geneva, Suisse

Amélie Leconte, Aix Marseille University, France

Jean-Luc Velay, French National Centre for Scientific Research (CNRS), France

Gwenaëlle Audren, Aix Marseille University, France

Valérie Caraguel, Aix Marseille University, France

Noémie Olympio, Aix Marseille University, France

Johannes Ziegler, French National Centre for Scientific Research (CNRS), France

Gilles Aldon, ENS Lyon, France

Maria Impedovo, Aix Marseille University, France

Eric Tortochot, Aix Marseille University, France

Language Editors
Martine Gadille, French National Centre for Scientific Research (CNRS), France

Technical Editors
Martine Gadille, French National Centre for Scientific Research (CNRS), Franc

Full proceedings

 

 

Les RDV de la DRV : la culture scientifique dans les appels à projet ANR, 7 février 2023

La culture scientifique dans les appels à projet ANR

Par Isabelle Galvez
Chargée de médiation scientifique
et
Magali NIOX
Directrice adjointe du Pôle activités contractuelles et industrielles
Le renforcement des interactions entre sciences, recherche et société est un enjeu majeur et l’un des objectifs prioritaires de la loi de programmation de la recherche (LPR) 2021-2030.
En tant qu’agence nationale de financement de la recherche sur projets, l’ANR s’attache à contribuer à la promotion de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) aux côtés des acteurs de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ESR).
 
Cette formation a un double objectif :
  • Présenter les possibilités de financement de la Culture Scientifique dans le cadre du Plan d’Action 2023 de l’ANR
  • Identifier les actions de Culture Scientifique qui peuvent être développées dans le cadre d’un projet de recherche
 
  Date de la formation : 07 février 2023
  Heure : 9h30 à 11h00
Public Visé :
Enseignant Chercheur – Chercheur – Directeur d’Unité – Responsable Administratif
des unités en gestion AMU
 
Inscrivez-vous GRATUITEMENT via AzurColloque :
 
Lien de connexion Zoom :
 
Retrouvez les supports de formation et notre calendrier ici

Appel à communications journées thématiques de l’ADRIPS sur les inégalités (14-16 juin 2023, Poitiers), jusqu’au 1er février 2023

Inégalités liées à l’origine sociale ou migratoire, à l’identité ou l’orientation sexuelle, à l’âge, à la situation de handicap… Sous toutes leurs formes, les inégalités restent aujourd’hui un enjeu scientifique et sociétal majeur. Depuis maintenant des années, des recherches en psychologie sociale tentent de mieux comprendre les causes et les conséquences des inégalités.
Les prochaines journées thématiques « Inégalités » de l’ADRIPS se dérouleront du 14 au 16 juin 2023 à Poitiers. Elles seront organisées par le CeRCA (Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage, UMR 7295, CNRS, Université de Poitiers et Université de Tours) et accueillies à la MSHS de l’Université de Poitiers. 
Nous vous invitons dès à présent à soumettre des recherches sur les inégalités au sens large. Il peut s’agir d’étudier les mécanismes impliqués dans la construction, la perpétuation, et la légitimation des inégalités, et/ou d’éclairer les conséquences des inégalités dans différents domaines de la vie des individus comme l’éducation, la santé, le travail. Nous considèrerons les propositions théoriques et empiriques. Les soumissions peuvent se faire en langue française ou en langue anglaise. 
Trois formats de présentations sont proposés : présentation orale, blitz ou poster. Votre soumission doit présenter un résumé de 300 mots avec une bibliographie (non comprise dans les 300 mots), 3 à 4 mots-clefs. Les consignes précises sont données sur le site de soumission : https://adripscerca2023.sciencesconf.org
Date limite de soumission : 1er février2023
Pour participer, assister et/ou communiquer, une inscription préalable sera obligatoire avant le 15 avril 2023.
 
——————— 
Format des communications orales et consignes pour la soumission 
Lors de ces journées d’études : 
– les communications orales consisteront en une partie de présentation de 15 minutes et une partie de discussion et d’échange avec la salle de 5 minutes. 
– les communication blitz consisteront en une présentation de 5 minutes (3-5 diapos) et une question. Les blitz sont particulièrement appropriés pour présenter une seule étude, des réplications ou une série d’étude basées sur des procédures bien connues.
– les posters consisteront en des affiches présentées lors de sessions collectives. Il est recommandé de préparer une courte présentation (2-3 minutes) pour engager la discussion.
Date limite d’envoi des propositions : le 1er février 2023 sur : https://adripscerca2023.sciencesconf.org
il est possible de soumettre une communication pour laquelle les données ne sont pas encore collectées à partir du moment où sont énoncés les hypothèses, l’échantillon, et les analyses planifiées, et dans la mesure où les données seront effectivement collectées et analysées avant les journées thématiques. 
Il n’est possible d’être premier·e auteur·e (et donc présentateur·rice) que d’une seule soumission (quel que soit le format). Il est possible d’être co-auteur·e de plusieurs soumissions.
Guide pour la soumission :
  •       Votre nom, affiliation et adresse électronique.
  •       Le nom & l’affiliation de vos co-auteur·es.
  •      Un titre de 150 caractères maximum (espaces compris).
  •       Un résumé d’un maximum de 300 mots avec une bibliographie (non comprise dans les 300 mots). Le résumé doit faire apparaitre le cadre théorique et les enjeux dans lesquels la recherche s’inscrit, les objectifs et la méthodologie adoptée, les résultats principaux. Pour les recherches empiriques, ce résumé doit indiquer le nombre d’études et le nombre de participants recrutés (pour chaque étude ou total).
  •       Une sélection de 3 à 4 mots-clés.
  •       Il est possible d’indiquer, si cela s’applique, la référence si tout ou une partie des résultats sont déjà publiés (non comprise dans les 300 mots)
  •       Il est possible d’indiquer, si cela s’applique, les aspects de la recherche en lien avec les pratiques de science ouverte (e.g., lien pré-enregistrement, non compris dans les 300 mots)
 
Les soumissions seront évaluées par les membres du comité scientifique. Une notification d’acceptation, de proposition de changement de format ou de refus vous sera transmise début mars 2023.
 

AAP Workshops et Projets de recherche “amorce” lancé par l’InCIAM pour 2023

Dans le cadre de son déploiement, l’Institut Créativité et Innovations d’AixMarseille (InCIAM) lance un appel à projets pour l’année 2023.

L’institut soutiendra deux types d’actions :

  1. Des ateliers (ou workshops) qui auront pour objectif de contribuer à mettre en
    place des réseaux de recherche pluridisciplinaires nationaux ou internationaux,
    en lien avec la créativité et/ou l’innovation, dans le but de répondre à des appels
    à projets nationaux ou internationaux. Ils offriront aux équipes organisatrices la
    possibilité d’inviter cinq à six enseignants-chercheurs / chercheurs extérieurs,
    pour une période de deux à trois jours. La possibilité est également ouverte à
    des enseignants-chercheurs/chercheurs des laboratoires relevant de l’InCIAM
    de se déplacer eux-mêmes en France ou à l’étranger (si cela est autorisé), avec
    les mêmes objectifs. Les ateliers proposés seront réservés à un nombre limité
    de participants, en ayant pour vocation première de faire émerger des
    propositions scientifiques et des collaborations nouvelles, et de développer un
    projet de recherche avec la contribution des personnes invitées.
  2. Des projets de recherche qualifiés d’« amorce ». Comme pour les ateliers et
    workshops, le financement de ces projets a pour vocation de faire émerger des
    propositions scientifiques et des collaborations nouvelles, interdisciplinaires et

en lien avec la créativité et/ou l’innovation, afin de développer des projets de
recherche de plus grande ampleur. Le soutien de l’institut pourra constituer un
co-financement possible lorsqu’il s’agit de nouveaux projets sans financement
antérieur. Les projets de recherche « amorce » peuvent également viser à
favoriser les liens entre recherche et formation sur la créativité et/ou
l’innovation.
Dans les deux cas, les projets devront être collaboratifs et impliquer a minima deux
unités relevant de l’InCIAM. L’appel est ouvert aux enseignants-chercheurs,
chercheurs, post-doctorants et doctorants membres de l’InCIAM.
Le laboratoire des porteurs de projet doit être affilié à l’InCIAM et les porteurs de
projets, de même que les participants aux projets doivent être membres de l’InCIAM à
titre individuel. Les projets doivent impliquer au moins deux unités relevant de l’InCIAM
et des collaborations avec des équipes extérieures à l’InCIAM ou à AMU sont
possibles.
Les activités réalisées dans ce cadre devront contribuer aux objectifs poursuivis dans
l’Institut et leurs résultats (publications, communications, chapitres et ouvrages, dépôt
de projets, etc.) devront mentionner explicitement le soutien de l’InCIAM et d’AMIDEX
(la formulation précise sera transmise aux porteurs de projets lauréats). Un compte
rendu des ateliers (ou workshops) et des projets de recherche sera remis au bureau
de l’InCIAM au terme du projet.
Cet appel concerne des ateliers/workshops se tenant entre le mois de mars 2023 et le
mois de décembre 2023. Concernant les projets de recherche, les activités devraient
pouvoir démarrer dès le mois de mars 2023.

Modalités de financement
Pour les ateliers/workshops, le financement octroyé sera utilisable pour couvrir les frais
de déplacement, d’hébergement et de restauration des membres de l’atelier ou du
workshop, dans la limite de 5000 euros et en tenant compte des dépenses éligibles
(Annexe D).
Pour les projets « amorce », le financement octroyé sera utilisable pour couvrir
différents frais liés à la mise en œuvre des recherches envisagées dans la limite de
5000 euros et en tenant compte des dépenses éligibles.


La date limite de réponse à cet appel à projets est le 20/01/2023.

Texte détaillé de l’appel à projets

Appel à contribution pour le Journal de recherche en éducations artistiques avant le 30 avril 2023

Appel à publication d’articles pour le deuxième numéro du Journal de recherche en éducations artistiques.
 
Ce numéro, dont le thème est le corps en mouvement dans l’enseignement de la musique et de la danse, est coordonné par Pascal Terrien et Sabine Chatelain.
 
Vous êtes invités à soumettre vos articles à l’adresse mail journal.jrea@gmail.com au plus tard le 30 avril 2023.
 
 
 
 
 

APPRENDRE À LIRE : DU DÉCODAGE A LA COMPRÉHENSION

Synthèse de la recherche et recommandations

Voici le lien vers la dernière parution du Conseil Scientifique de l’Éducation Nationale concernant l’enseignement de la lecture, rédigé sous la direction de Liliane Sprenger-Charolles, Professeure Émérite au Laboratoire de Psychologie Cognitive, et Johannes Ziegler, Directeur Laboratoire de Psychologie Cognitive (UMR 7290), Directeur Institut Convergences Language Communication Brain (ILCB), tous deux membres du Pôle Ampiric.

 

https://7sb07.r.ag.d.sendibm3.com/mk/mr/QbVLVDQGeBSZ1lB1xsuQtESy4fcQMfcvfaj-4tjHGE0Fq-s3Ch4-hitQrJdLp_roIr3UhcK94yocnl9YhNCayX_HRFeiXodf6UKvPpao7uY7rGljS32izTOLkIxcWnEJMTn-X2o1

 

Cette parution est accompagnée de deux courtes vidéos et d’un visuel synthétisant les recommandations du rapport. Le lien vous permettra par ailleurs de vous abonner aux parutions du CSEN.

Recherche doctorant pour un projet de thèse CIFRE sur le climat scolaire à Bordeaux

Le Laboratoire Cultures, Education, Sociétés (LACES, UR 7437) vient de contractualiser une thèse CIFRE avec la mairie de Bordeaux sur la question du climat scolaire dans les écoles élémentaires de la ville.
Le laboratoire a obtenu le financement CIFRE et est à la recherche d’un doctorant pour mener à bien ce travail.
 
 
Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Guillaume Escalié, directeur du LACES, à l’adresse suivante: guillaume.escalie@u-bordeaux.fr
 

L’OCDE recrute du personnel pour deux projets sur les compétences sociales et émotionnelles, avant le 3 novembre 2022

L’OCDE recrute du personnel pour deux projets de l’OCDE sur les compétences sociales et émotionnelles – un analyste de recherche et de politique pour un travail d’enquête et un analyste junior pour un projet plus innovant visant à concevoir de nouvelles approches pour mesurer les compétences sociales et émotionnelles.

L’OCDE est également intéressée par le recrutement de stagiaires pour soutenir les deux projets.

La date de début prévue pour tous ces postes est janvier 2023 (légèrement négociable) et les contrats sont d’un an (renouvelable) pour les postes d’agents temporaires et de 6 mois maximum pour les stages. Les candidats peuvent signaler leur intérêt à travailler sur l’un ou les deux projets.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au mercredi 3 novembre. Plus d’informations dans les descriptions de poste ci-jointes pour les postes d’analyste et d’analyste junior