Archives de catégorie : News

AAC Colloque CIRNEF “Terrains et Recherches dAns les SCiences de l’Education” (TRASCE), Université de Rouen-Normandie, 13-15 nov. 2024, Soumission avant le 15 mai 2024

TRASCE (Terrains et Recherches dAns les SCiences de l’Education)

Concevoir et modéliser la recherche pour quel terrain ?

13, 14 et 15 novembre 2024, Université de Rouen Normandie, Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan

Le colloque TRASCE vise à comprendre comment les sciences de l’éducation et de la formation peuvent inscrire la société toute entière dans la recherche et interroger la fonction et la place de la recherche et des chercheurs. 

APPEL À CONTRIBUTION

 L’appel à contribution concerne la soumission de propositions de communications et/ou de symposia.

 Les communications et les symposia pourront s’appuyer sur des recherches empiriques ou conceptuelles, ainsi que sur des témoignages problématisés liés à la question de la rencontre entre les acteurs et la recherche :

  • Les propositions relevant de recherches empiriques devront présenter la question de recherche posée, le terrain investigué et identifiant sa spécificité, la méthodologie mobilisée en lien avec la nature du terrain, des éléments d’analyse et de résultats disponibles ou envisagés, une courte bibliographie ;
  • Les propositions d’ordre conceptuel devront situer et présenter un questionnement ainsi que les outils conceptuels utilisés pour le travailler, une courte bibliographie ;
  • Les propositions s’appuyant sur un témoignage problématisé devront comporter à la fois une description de la situation concernée et une analyse de celle-ci en précisant les outils d’analyse utilisés (concepts…), ainsi qu’une courte bibliographie.

Proposition de communication

Résumé de 400 à 1000 mots (soit entre 1 et 3 pages), bibliographie comprise. 5 mots clés maximum.

 

Proposition de symposium

Un symposium sera nécessairement ouvert au public qui souhaite y assister. Il comprendra entre 3 et 6 communications d’auteurs provenant d’au moins deux laboratoires différents. La proposition de symposium présentera un texte de cadrage de 600 à 1000 mots (2-3 pages, bibliographie comprise) et des résumés de propositions de communications de 400 mots maximum chacune (1 page, bibliographie comprise). Les symposia seront organisés sur des plages de 2h (3 à 4 communications) ou 4h (5 à 6 communications). Il est demandé à chaque responsable de symposium de déposer l’ensemble du projet de symposium (texte de cadrage et résumés des communications). Une publication serait envisageable à la suite des symposia.

 

Les propositions de communication ou de symposium doivent s’inscrire dans l’un des trois axes du colloque :

Axe 1 : Terrains et recherche, quelle place pour les acteurs dans le processus ?  

Axe 2 : Les instruments et les dispositifs de la recherche

Axe 3 : Réflexion sur l’évolution de la place et du rôle du chercheur dans ces recherches

 

Les propositions de communication ou de symposium devront être déposées au plus tard le 15 mai 2024 sur le site du colloque : https://trasce.sciencesconf.org/

Les retours des expertises seront adressés aux auteurs courant juillet.

 

AAC Colloque « Langage et éMOTions », Montpellier, 27-28 Juin 2024, Soumission avant le 5 avril 2024

La quatrième édition du colloque « Langage et éMOTions » est organisée cette année par le laboratoire Epsylon (EA4556, Université Paul Valéry-Montpellier 3) et se tiendra les 27 et 28 juin 2024 à Montpellier. L’objectif de ce colloque, bisannuel depuis 2016, est de promouvoir la recherche et la collaboration scientifique autour de la question du langage et des émotions. Il a vocation à rassembler des chercheurs de différentes disciplines (psychologie, neurosciences, sciences du langage, de la communication, de l’éducation…) afin de faire le point sur les avancées empiriques et théoriques sur les liens existant entre le langage et les émotions chez l’être humain, que les émotions s’infiltrent dans les mots ou que les mots se mettent au service des émotions. Ces rencontres auront aussi pour objectif de faire émerger de nouvelles pistes de recherche fondamentale ou appliquée, de favoriser la création de réseaux collaboratifs pour les chercheurs et les professionnels, ainsi que de contribuer à la formation et à la promotion des jeunes chercheurs et des professionnels. Ce colloque s’adresse aux chercheurs, enseignants-chercheurs, étudiants, ainsi qu’aux professionnels (psychologues, éducateurs, enseignants, orthophonistes, psychomotriciens, etc.).

Pour toutes correspondances : langageemotion4@sciencesconf.org

DATES IMPORTANTES
5 avril 2024 – Date limite de réception des résumés
7 mai 2024 – Notification des décisions
8 mai 2024 – Ouverture des inscriptions en ligne (clôture le 5 juin).

FORMAT DES SOUMISSIONS
Les propositions de communication (orales ou posters) devront être déposées sous
la forme d’un résumé de 400 mots maximum rédigé en français.

DROIT D’INSCRIPTION
150 € (étudiants 70€) – Majoration de 50 € pour une inscription après le 5 juin 2024

SITE INTERNET 

 

AAC 18ème colloque TEPE “Innovation in teacher education: Sustainable change & evaluating impact at macro, meso and micro level”, 20-22 mars 2024, Inspé Aix

The 18th Annual Conference of the TEPE Network is organised from 20 to 22 March 2024 by Aix-Marseille University in Aix-en-Provence, France.

The event is organised in partnership with Structure Fédérative d’Études et de Recherches en Éducation de Provence (SFERE-Provence, FED 4238).

The theme of the 18th TEPE conference is :

Innovation in teacher education: Sustainable change & evaluating impact at macro, meso and micro level

The four main topics are:

  • Theme 1: Innovation in Theory-Practice Connection: Typologies, modalities, and process of innovation and their impacts in connecting theory and practices. 
  • Theme 2: Digitalization’s Impact on Teacher Education: Contribution of new media and digitalisation in innovation and questioning impacts in teacher education. 
  • Theme 3: Sustainability in Teacher Education Innovation: The role of sustainable development (environment and climate change) to foster innovation in teacher education. 
  • Theme 4: Teacher Mobility and Innovation: Innovation towards a European teacher and European TE; questioning the innovation in teacher mobility and impacts. 
 
 
 

10ème Printemps de la recherche en éducation “Bien-être à l’école : quels enjeux de formation?”, Cycle de webconférences du 18 mars au 4 avril 2024

L’enjeu de cette manifestation est de promouvoir et de mettre en évidence les apports des recherches en éducation à la formation des enseignants et personnels d’éducation, en les articulant de manière interdisciplinaire.

Cet événement est organisé en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Cnesco, la CASDEN, la MAIF et la MGEN. Il est ouvert à l’ensemble des formateurs, enseignants chercheurs et étudiants des INSPÉ, et plus largement à toute personne de la communauté éducative intéressée par la thématique.

PRÉSENTATION

Le bien-être à l’école est aujourd’hui une préoccupation majeure tant il favorise les apprentissages, ces derniers pouvant renforcer à leur tour le bien-être des élèves dans une réciprocité vertueuse désormais bien identifiée. Mais quels sont les ressorts du bien-être à l’école et comment former les enseignants et personnels d’éducation à cet enjeu crucial, tant pour les élèves que pour la communauté éducative dans son ensemble ?

Climat scolaire, motivation(s), inclusion, approches didactiques, santé physique et mentale, compétences psycho-sociales, espaces d’apprentissages et temps scolaire sont autant de leviers que ce Printemps de la Recherche en éducation propose d’explorer.

Les résultats de la recherche en didactique des disciplines, en sciences de l’éducation, en psychologie, en sciences cognitives, en sociologie, en philosophie, par exemple, permettront d’éclairer ces enjeux, de concevoir de nouveaux dispositifs didactiques et de développer une approche réflexive des gestes professionnels en faveur de la réussite et du bien-être de tous, élèves, enseignants et futurs enseignants.

Organisé par le Réseau des INSPÉ en partenariat avec le Cnesco, qui a proposé en novembre 2023 une conférence de comparaisons internationales intitulée « Le bien-être à l’école : Comment les écoles et les établissements scolaires peuvent-ils favoriser le bien-être de leurs élèves et de leurs personnels ? », et en lien avec le groupe de travail « Bien-être à l’école » du CSEN, le Printemps de la Recherche en éducation 2024 proposera une série de conférences de chercheurs sous le format webinaire à partir du mois de mars, ainsi que deux journées en présentiel à Amiens les 15 et 16 mai 2024.

PROGRAMME 

UN CYCLE DE CONFÉRENCES GRATUITES ET EN LIGNE

Du 18 mars au 4 avril, dix web-conférences proposeront une rétrospective des principaux apports des recherches en Éducation à l’aune des disciplines contributives qui les représentent (sciences de l’éducation et de la formation, didactique des disciplines, psychologie, philosophie, sciences cognitives, etc.) et de la façon dont ces travaux contribuent à la formation des enseignants et personnels d’éducation.

Assistez aux conférences en ligne (d’une durée d’une heure) et interagissez avec nos intervenants.

Programme et inscription (inscription gratuite mais obligatoire)

Toutes les vidéos des conférences seront disponibles sur la chaîne YouTube du Réseau des INSPÉ, sous réserve d’avoir obtenu l’autorisation des intervenants.

 

AAC du 4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique, Rennes, 1-4 juill. 2025

4e Congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique
1er Appel à communication

Le quatrième congrès international de la Théorie de l’Action Conjointe 
en Didactique (TACD) aura lieu à Rennes, du mardi 1er Juillet 2025 au 
vendredi 4 juillet 2025.


Il sera consacré à :
La Preuve dans la recherche en éducation, dans les sciences, dans la culture. Pourquoi et pour quoi faire preuve ? De quoi, qu’est-ce qui fait preuve ? Comment et auprès de qui faire preuve ?

Ces questions transversales seront traitées autour de trois axes issus du titre du 
congrès :
Axe 1 : la preuve dans la recherche en éducation
Axe 2 : la preuve dans les sciences
Axe 3 : la preuve dans la culture

L’organisation du congrès visera à faire dialoguer les trois axes proposés, dont le prochain appel à communication précisera les différents aspects.

D’ici là, le dossier Pratiques et preuves de la revue Éducation & Didactique, dont les articles sont librement accessibles en ligne, peut contribuer à la réflexion autour de ces axes 
(https://journals.openedition.org/educationdidactique/2717).

Le présent appel se centre sur l’organisation des communications, et le dispositif d’ateliers dans lequel elles prendront place. Cette forme particulière d’organisation vise à favoriser et développer les pratiques coopératives dans la recherche.

Le congrès sera organisé selon la structure suivante :
• Les communications seront regroupées dans des ateliers, et chaque atelier se tiendra sur toute la durée du congrès. Par ailleurs, une conférence plénière sera proposée chaque jour.
• Un atelier sera constitué par un ensemble de plusieurs communications. Les participant.e.s ou groupes de participant.e.s étant issus d’équipes de recherche différentes.
• Chaque atelier sera géré par un trinôme, dont deux membres produisent des travaux en TACD, et le troisième membre produit des travaux dans un autre cadre. C’est ce trinôme qui détermine le thème de l’atelier, en fonction des communications pressenties, et en accord avec le comité d’organisation du colloque.
• Sur cette base et sur celle de communications déjà proposées, le trinôme organisateur choisit et/ou invite les participant.e.s à l’atelier. Dans ce qui suit, l’expression « atelier » désigne donc l’ensemble des auteurs et autrices des communications de l’atelier, organisateurs et organisatrices compris.

Avant le congrès, chaque participant.e ou groupe de participant.e.s dans un atelier écrit la version 1 d’un texte de 4 à 7 pages (entre 15 000 et 26 000 signes) ; ces textes sont regroupés en atelier par les trinômes qui en sont chargés.
• chacun de ces textes est relu par au moins deux participant.e.s au même atelier, puis renvoyé aux auteurs et autrices ;
• ce travail donnera lieu à une version 2 du texte, élaborée et diffusée à l’interne de l’atelier;
• chaque participant.e à un atelier lit l’ensemble des textes-version 2 ainsi produits au sein de l’atelier.

Pendant le congrès, les ateliers travaillent à approfondir les versions 2 des textes. Dans chaque atelier, chaque version 2 a été lue avant le congrès par les participant.e.s à l’atelier (cf. point précédent). L’atelier s’organise alors sur une présentation courte de chaque texte (par leur.s autrice.s ou auteur.s) suivie de sa discussion approfondie. Sont ainsi obtenues des versions 3 des textes.

Après le congrès, temps 1 (temps après-congrès : actes), les versions 3 de chaque texte sont publiées rapidement dans les actes en ligne du congrès.
Après le congrès, temps 2 (temps après-congrès : édition), sur la base des versions 3 publiées dans les actes, le collège d’organisation du congrès propose à certains ateliers une publication dans un ouvrage écrit sur le thème du congrès, et publié chez deux éditeurs, un éditeur francophone, et un éditeur anglophone. Les versions 3 des textes en question sont alors révisées par les autrices et auteurs de l’atelier concerné, et une version 4 des textes (en français et en anglais) est obtenue pour publication dans l’ouvrage.

 

AAP Programmes intensifs hybrides (BIP CIVIS – partenaires CIVIS et BIP AMU – autres partenaires européens), avant le 15 mai 2024

Nous avons le plaisir de vous informer de l’ouverture prochaine de l’Appel à Projets
 
Programmes Intensifs Hybrides (BIP)
 
Date limite de dépôt : 15 mai 2024
Mise en place du programme (partie virtuelle et physique) :  Printemps/été 2025
 
En amont, et lorsqu’AMU se positionne comme coordonnateur, le dossier de demande est à déposer
en Conseil de composante et en CFVU avant le dépôt à l’appel.
 
 
 
La Direction des Relations Internationales propose deux appels à projet BIP : l’Appel CIVIS (BIP CIVISet l’Appel AMU (BIP AMUtourné vers d’autres partenaires européens. 
 
Les appels à projet BIP ont lieu deux fois par an : au printemps et à l’automne.
– pour les réponses à un appel de printemps, la mise en place aura lieu au printemps/été de l’année N+1 ;
– et pour les réponses à un appel d’automne, la mise en place aura lieu à l’automne/hiver N+1.
 
  • Eligibilité des projets de BIP
  • Les propositions doivent impliquer au moins 3 universités européennes (CIVIS pour les BIP CIVIS et européennes pour les BIP AMU)
  • Le programme doit avoir un format hybride (sessions virtuelles et 5 jours de mobilité physique).
  • La participation au BIP doit correspondre à un nombre déterminé de minimum 3 ECTS (ou charge de travail équivalente pour les doctorants) – lorsqu’AMU est coordonnateur le BIP doit délivrer 6 ECTS.
  • Le programme doit s’inscrire dans une pédagogie innovante collaborative (coopération en ligne en lien avec la partie physique et certains défis sociétaux/globaux…)
  • Le programme doit engager la mobilité d’étudiants internationaux à AMU en accord avec les partenaires du BIP (recommandation : recrutement minimal d’une trentaine d’étudiants européens finançables sur E+)
 
Un projet de BIP porté par AMU, rend notre université coordinatrice (gestion du programme, de la scolarité et du budget alloué).
 
  • Déposer un projet de BIP
 
Avant de déposer un dossier à l’appel BIP CIVIS, il s’agit de faire approuver votre projet en instances internes (Conseil de Composante et CFVU).
En ce sens, vous trouverez le document de dépôt disponible pour téléchargement (format word) sur ce lien .
 
 
  • Les points de contact
  • Si vous déposez un projet de BIP CIVIS en tant que coordonnateur 
 
La candidature à l’appel se fait sur la plateforme de dépôt CIVIS qui ouvrira courant avril – et après l’approbation de votre candidature en instances AMU.
L’équipe de coordination CIVIS se tient à votre disposition pour toute demande de précision civis@univ-amu.frainsi que pour vous accompagner dans les démarches.
Vous pouvez également faire déposer le dossier par une autre université CIVIS, notre université est alors participante.
 
  • Si vous déposez un projet de BIP AMU en tant que coordonnateur
 
La candidature à l’appel se fait en envoyant votre dossier de demande approuvé en instances internes à : dri-bip@univ-amu.fr.
L’équipe de coordination AMU se tient à votre disposition pour toute demande de précision, à la même adresseainsi que pour vous accompagner dans les démarches.

AAC projet Thèse “Vers un meilleur accès aux soins langagiers des enfants et adolescents en IME : état des lieux et solutions”, SCALab (Villeneuve-d’Ascq), avant le 22 mars 2024

Objet : Recherche d’un candidat (F/H) pour une thèse
Votre message : Nous recherchons un.e étudiant.e titulaire d’un master ou d’un grade master ou en attente de l’obtenir en juin 2024, intéressé.e par une poursuite d’études en doctorat. Bien que le financement du projet ne soit pas encore garanti, nous avons de solides espoirs de réussite, avec une candidature à un appel à projets en évaluation, et une deuxième, déjà rédigée, prête à être soumise en cours de rédaction. Il est important de souligner qu’un parcours recherche n’est pas strictement requis. Nous devons identifier rapidement un candidat intéressé par le projet.
Le projet de thèse s’intitule : Vers un meilleur accès aux soins langagiers des enfants et adolescents en IME : état des lieux et solutions. Elle sera dirigée par Bruno Facon et co‐encadrée par Lucie Macchi. Le doctorant réalisera son travail au sein du laboratoire SCALab (Villeneuve‐d’Ascq) durant trois ans à partir de l’année universitaire 2024‐2025. La recherche sera conduite en collaboration avec Christine da Silva (Maîtresse de conférences, Université de Lorraine) et bénéficie d’ores et déjà du soutien de la Fondation de l’Université de Lille   (20 000 euros, acquis, destinés à couvrir les frais de fonctionnement du doctorant). La rémunération correspondra aux dispositions de l’arrêté du 26 décembre 2022 fixant le montant de la rémunération des doctorants contractuels (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046820745). Le doctorant sera inscrit à l’école doctorale SHS de l’Université de Lille ( https://edshs.meshs.fr/ ).
La date limite pour déposer le projet (déjà rédigé) est le 22 mars 2024. Veuillez nous contacter dès que possible. Le candidat doctorant (F/H) qui s’engagera dans le projet devra rédiger une lettre de motivation accompagnée d’un CV.
 
 
Résumé du projet de thèse
Les difficultés intellectuelles de l’enfant ont d’importantes répercussions sur l’acquisition du langage. Il en résulte d’importantes difficultés communicationnelles et, par suite, une limitation drastique de l’autonomie des personnes. Le caractère endémique des retards et troubles du langage explique la présence réglementaire d’orthophonistes dans les établissements et services accueillant des enfants et adolescents présentant un trouble du développement intellectuel. Néanmoins, le faible nombre de postes d’orthophonistes (environ un 70% équivalent temps plein pour 100 jeunes !) impose aux établissements, en particulier aux orthophonistes, de choisir quels enfants bénéficieront d’une prise en soin et quels enfants n’auront pas cette opportunité. L’étude vise à mieux connaître les critères d’éligibilité à une prise en soins et les solutions imaginées pour pallier le manque patent de moyens. Il s’agit d’une étude prospective et multicentrique d’ampleur nationale qui sera conduite dans des IME (Institut Médico‐Éducatif) et des DAME (Dispositif d’Accompagnement Médico‐Éducatif) répartis sur l’ensemble du territoire français.
La première partie de l’étude, dont le but est de réaliser un état des lieux des facteurs d’éligibilité à un suivi orthophonique, utilisera une méthodologie essentiellement quantitative. Il sera fait en sorte d’inclure des participants d’âges variés (de 4‐5 ans à 20 ans) présentant des capacités intellectuelles couvrant la totalité du spectre de la déficience intellectuelle. Les données collectées seront d’ordre démographique (âge, sexe, niveau socio‐ économique de la famille) et psychométrique (ex. capacités langagières, niveau d’efficience intellectuelle, ampleur des troubles du comportement). Des analyses de régression seront menées pour connaître les variables déterminant la probabilité de bénéficier d’un suivi orthophonique. Des entretiens qualitatifs détaillés seront également conduits auprès des orthophonistes, médecins, chefs de service et éducateurs, afin de mieux connaître le processus de prise décision en matière de soins orthophoniques.
La seconde partie de l’étude aura pour objectif de recenser et d’examiner en détail les solutions existantes, ponctuellement appliquées sur le terrain, destinées à fournir, malgré le manque de moyens en orthophonie, un accompagnement langagier le plus adapté et le plus équitable possible à tous les enfants et adolescents présentant un trouble du développement intellectuel. Cette analyse s’appuiera sur une approche méthodologique principalement qualitative fondée sur des entretiens semi‐structurés auprès d’acteurs tels les parents des enfants et adolescents, les directeurs, les chefs de service, les médecins, les orthophonistes et les membres des équipes éducatives exerçant en IME ou en DAME.
 
−   Détails   sur   le   prix   obtenu   auprès   de   la   fondation   de   l’Université     de          Lille : https://fondation.univ‐lille.fr/projets/les‐projets‐en‐cours/soutenir‐les‐excellences‐ scientifiques‐et‐pedagogiques/besoins‐en‐orthophonie‐des‐enfants‐presentant‐une‐ deficience‐intellectuelle
 

Journée de réflexion sur les dictionnaires disciplinaires, 5 avril 2024, 9h-17h, hybride

Cette journée est organisée avec l’ASDIFLE (association de didactique du FLE) le 5 avril 2024. Il s’agira d’une journée de réflexion sur les dictionnaires disciplinaires, ces ouvrages spécialisés qui rassemblent les notions phares d’un champ disciplinaire comme la didactique ou les sciences du langage, par exemple.

Lorsque l’on s’attèle à la conception d’un tel outil de référence, de nombreuses questions émergent comme le choix des notions, des contributeurs ou encore de la longueur et la complexité des entrées. C’est pourquoi lors de cette journée, nous avons invité des collègues ayant coordonné des dictionnaires disciplinaires à partager leur expérience.

Le programme de cette journée est à présent disponible. Nous aurons l’honneur d’accueillir Jean Pruvost pour ouvrir la journée par un propos introductif. Il sera suivi par les interventions de Daniel Coste, Geneviève Zarate, Yves Reuter, Jacques Walter et Claude Cortier.  

Nous aborderons également la question des utilisateurs des dictionnaires et de leurs besoins mais aussi du recours à l’intelligence artificielle pour chercher et concevoir des définitions de notions spécialisées (avec plus ou moins de réussite) à travers les interventions de Brahim Azaoui, Laura Abou Haidar, Emilie Perrichon, Sabrina Royer et Anne-Lyse Dubois. Nous aurons également le plaisir d’entendre Etienne Quillot de la DGLFLF. 

La journée se déroulera à l’Alliance Française de Paris (101 Bd Raspail, 75006 Paris). Elle sera également proposée en co-modalité (en ligne) pour ceux qui souhaitent suivre la journée à distance.
 
L’entrée à la journée est gratuite mais l’inscription est obligatoire afin de faciliter notre organisation (avant le 20/03/2024 pour le présentiel):
https://framaforms.org/journee-de-reflexion-sur-les-dictionnaires-disciplinaires-comment-et-pour-qui-faire-un-dictionnaire
 

Marion Tellier, présidente de l’ASDIFLE

https://asdifle.com/

 

 

AAC Ingénieur d’études en traitement statistique, Inspé de Poitiers, avant le 6 mars 2024

Dans le cadre du projet Triangle (Travailler avec les Rétroactions Intelligentes d’une Application Numérique de Géométrie pour L’engagement des Élèves), nous recrutons un.e ingénieur.e d’études spécialisé.e en psychologie cognitive et ergonomie.
 
Résumé du projet :
Les enquêtes internationales récentes (TIMSS, 2019) démontrent que les technologies numériques restent encore peu utilisées dans le domaine des mathématiques et de la géométrie, discipline pour lesquelles les élèves éprouvent encore aujourd’hui des difficultés non négligeables. Pourtant de nombreuses études montrent que l’usage des technologies éducatives en mathématiques peut entraîner une augmentation des performances des élèves.
L’objectif du projet TRIANGLE est de consolider une application de géométrie destinée aux enseignants du premier degré (cycle 3 et 4) développée au cours d’un projet antérieur : application IntuiGéo (tutoriel intelligent pour l’aide à l’apprentissage de la géométrie sur tablette avec stylet). Le projet TRIANGLE vise à améliorer l’impact des feedbacks de correction et de guidage fourni par l’application, notamment par l’ajout d’un agent pédagogique virtuel. Il s’agira également d’approfondir nos connaissances sur les effets de ce type d’assistance sur la performance et l’engagement des élèves. Enfin, en termes d’essaimage, des tests seront réalisés sur deux académies (Rennes et Poitiers) et le déploiement d’une version gratuite multiplateforme dans les établissements qui le souhaitent est envisagée à la fin du projet. 
 
Missions :
La personne recrutée participera à la mise place des différents protocoles expérimentaux afin de tester la potentielle plus-value pédagogique de l’amélioration des fonctionnalités de l’application IntuiGéo.
 
L’ingénieur aura pour mission de participer au projet TRIANGLE.  Dans ce cadre, il lui sera demandé de :
  • Concevoir et planifier tout ou partie d’un dispositif expérimental
  • Réaliser plusieurs études expérimentales dans les établissements scolaires partenaires, notamment auprès d’élèves du dispositif ULIS
  • Rédiger des rapports méthodologiques
  • Participer à la rédaction des livrables correspondants
  • Participer aux réunions du projet et aux présentations des résultats
  • Participer à la valorisation et à la diffusion des résultats
Condition de diplôme :
Master 2 psychologie, sciences cognitives ou ergonomie.
 
Compétences requises :
        Maîtrise du recueil et du traitement statistique de données expérimentales
        Maîtrise des méthodologies et outils d’intervention, évaluation et conception
 
Contexte de travail :
 
L’activité s’exercera au sein de l’INSPÉ de de Poitiers. Des déplacements sur l’Académie de Poitiers et quelques déplacements entre Rennes et Poitiers seront à prévoir (pris en charge par le projet).
Rémunération brute mensuelle selon expérience.
 
 
 

8ème webinaire “Parlons Science ouverte”, 12 mars 2024, 14h-15h30

Le CCSD a le plaisir de vous inviter à participer au 8webinaire du programme « Parlons Science ouverte » intitulé “Ouvrir ses publications et préserver ses droits : quelles solutions ?”. Il se tiendra le 12 mars 2024 de 14h00 à 15h30.

 

Après avoir parlé de l’usage des licences dans le cadre du dépôt de publications dans HAL en 2023, nous vous proposons d’explorer deux solutions en particulier qui permettent de concilier ouverture des publications et préservation des droits des auteurs : la “stratégie de non cession des droits” d’une part et le “Contrat de cession de droits d’auteur sur une contribution dans un périodique, à titre non exclusif” rédigé pour l’édition scientifique publique d’autre part.

 

Ce webinaire sera animé par Benoît Pier (Directeur de recherche au CNRS et co-rédacteur du guide Mettre en œuvre la stratégie de non-cession des droits sur les publications scientifiques), Cécile Beauchamps (Éditrice aux Presses universitaires de Caen) et Daniel Battesti (Éditeur à la MSH de Dijon), tous deux co-animateurs du groupe de travail « Droit d’auteur » du réseau Médici.

 

 Participation sur inscriptionhttps://cnrs.zoom.us/webinar/register/WN_7ApR1CJ4QdSp8j7dCIvhow#/registration

 

Ce webinaire est accessible à toutes et tous, n’hésitez pas à relayer l’information au sein de vos équipes !

 

5ème Séminaire “Créativité, innovation et travail”, 5 avril 2024, 9h30-12h30, LEST Aix-en-Pce

Nous sommes ravies avec Nathalie Richebé de vous inviter à un séminaire co-organisé par l’InCIAM et le LEST qui aura lieu le vendredi 5 avril 2024, matin, de 9h30 à 12h30.

Il s’agit du 5ème séminaire “Créativité, innovation et travail” porté par l’axe Travail de l’InCIAM (Institut Créativité et Innovations d’Aix-Marseille Université).

Nous accueillons Bérangère SZOSTAK, professeure en sciences de gestion à l’UVSQ, directrice du laboratoire LAREQUOI-ISM-IAE, qui est une spécialiste des questions de créativité organisationnelle.

Sa présentation sera intitulée : “La créativité dans les organisations : de l’imaginaire à l’imaginé”

Cf. plus de détails sur le profil, les recherches et les publications de Bérangère, ici : https://www.larequoi.uvsq.fr/mme-berangere-szostak

Le séminaire au lieu au LEST, dans la grande salle du 1er étage.

 

Séminaire sur le Travail social, 19 mars 2024, 17h-19h, à distance

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue du premier séminaire sur le travail social 2024 organisé par l’Institut Méditerranéen de Formation et de Recherche en Intervention Sociale (IMFRIS) et le département des Sciences de l’Education (Aix-Marseille Université). Il se déroulera le mardi 19 mars de 17h à 19h, exclusivement à distance. 

Cette séance portera sur la thématique des Mineurs Non Accompagnés et se focalisera sur la manière dont le travail peut s’engager pour faire émerger la parole de ces jeunes. 

Elle débutera par une présentation de travaux de recherche de 30 minutes de Daniel Senovilla Hernández, ingénieur de recherche au CNRS-MIGRINTER, Université de Poitiers (France) 

Le titre de l’intervention : Créer les conditions pour favoriser l’émergence de la parole des jeunes et mineurs en migration : posture et méthodes 

Résumé de l’intervention : « Au fil des ans, nos recherches auprès de jeunes et mineurs en situation de migration ont été confrontées à différents défis méthodologiques. Comment créer une approche de recherche éthique basée sur les mots et les perceptions d’un groupe d’enfants et de jeunes marqués par leur expérience de la migration et, en tant que tels, particulièrement sensibles ? Recueillir leurs récits – parfois proches de l’indicible – nous oblige, en tant que chercheurs, à imaginer, au-delà des entretiens individuels, d’autres outils participatifs et engagés. Des ateliers d’information juridique aux activités plus ludiques et artistiques, nous visons l’émergence de récits tout en générant de la solidarité autour de la situation des enfants et des jeunes rencontrés sur le terrain ».

Puis elle se poursuivra par une présentation de 30 minutes de Cédric Morère, éducateur spécialisé. Titulaire d’un Master 2 en Sciences de l’Education.

Le titre de l’intervention : Difficulté des jeunes migrants à s’exprimer sur leur parcours de vie ou difficulté à créer un espace qui rend possible leur parole ?

L’intervention thématique portera sur : « Lors de la publication de ces deux récits, Daniel Senovilla Hernandez m’a proposé d’écrire une réflexion sur ce qui avait rendu possible ce travail, l’accès à l’expression de ces jeunes étant considéré comme difficile. A l’occasion de la rédaction de cet article, j’ai été amené à aborder ce qu’étaient selon moi les facteurs qui ont permis à ces jeunes d’effectuer ce travail de récit. Cette démarche a permis d’observer les contraintes institutionnelles de l’accueil des Mineurs Non Accompagnés dans ces MECS accueillant uniquement ce public. J’ai également exposé ce qui selon moi tenait à ma posture d’éducateur ».

Chaque présentation sera suivie d’un temps d’échange avec les participants au séminaire. La séance sera enregistrée et disponible pour toutes les personnes inscrites à l’événement. 

Pour cela, inscription gratuite mais obligatoire pour recevoir la veille le lien vers Zoom à l’adresse suivante :

https://travailsocial.sciencesconf.org/

 

AAC Chaire de Professeur Junior CNRS “Inégalités éducatives”, avant le 20 mars 2024

CNRS Biologie (ex INSB du CNRS) ouvre au recrutement en 2024 une Chaire de Professeur Junior (CPJ) sur la thématique des “Inégalités Éducatives”, amenant potentiellement la personne qui sera recrutée à devenir directrice ou directeur de recherche au CNRS au bout des quatre à six ans de son contrat.
Le site de candidature pour cette CPJ, et pour les 52 autres CPJ ouvertes cette année par le CNRS, est accessible via le lien ci-dessous, avec une date limite de candidature fixée au 20 mars prochain. L’examen des candidatures, qui pourra comporter une audition de certain(e)s candidat(e)s, se fera au printemps 2024, pour une prise de fonction en septembre ou octobre 2024.
 
 
Avec cette CPJ, le CNRS souhaite développer la recherche sur les inégalités éducatives dues aux vulnérabilités individuelles d’origine biologique, comme par exemple les troubles des apprentissages, et sur la manière de les compenser. Vous trouverez ci-joint le profil détaillé du poste.
 
Deux Unités Mixtes de Recherche (UMR) du CNRS pourront accueillir cette CPJ (au choix de la lauréate/du lauréat) : 
– le Laboratoire d’Étude de l’Apprentissage et du Développement (LEAD, UMR5022, CNRS et Université de Bourgogne, http://leadserv.u-bourgogne.fr) à Dijon, ou
– le Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage (CERCA, UMR7295, CNRS et Universités de Poitiers et Tours, http://cerca.labo.univ-poitiers.fr) à Poitiers et Tours. 
 
Contact des directions :
– LEAD : Bénédicte Poulin-Charronnat, benedicte.poulin@u-bourgogne.fr
– CeRCA : Christel Bidet-Ildei, christel.bidet@univ-poitiers.fr 
 

AAC pour les Doctoriales de l’ED Cognition-Langage-Education, 16 mai 2024, 9h-17h, AMU Schuman Aix

Appel à Communication
Doctoriales de l’ED-356 (1ère Édition)
Entre frontières et unicité au sein de la communauté scientifique de
l’ED-356 : quelles questions pour nos recherches actuelles ?
Jeudi 16 mai 2024
De 9h00 à 17h00
Site Schuman (Aix) – Salle de Colloque 1 (Bât. Multimédia)

 

  • Objectifs de l’événement
    – Rassembler les doctorants des différentes disciplines de l’ED 356 pour encourager la
    pluridisciplinarité
    – Découvrir les pratiques et méthodes des différentes disciplines de l’ED 356 soulignant
    l’importance de la diversité dans la recherche scientifique
  • Axes de la journée
    Les participants auront l’opportunité de présenter leurs travaux selon trois axes de réflexion :
    – Présentation théorique « Paradigmes et État de l’Art » : pour les doctorants
    souhaitant exposer les fondements conceptuels de leurs recherches,
    favorisant ainsi une compréhension approfondie des différents domaines au sein
    de l’ED 356
    – Présentation méthodologique « Diversité des Approches » : axe destiné aux doctorants
    qui n’ont pas encore effectué leurs expérimentations ou souhaitent
    présenter des méthodes et matériels innovants. Mettons en lumière les
    différentes méthodes de recherche employées au sein de l’ED 356
    – Présentation empirique « Résultats empiriques » : pour les doctorants
    souhaitant partager leurs expérimentations et les résultats obtenus. Cet axe
    encourage le partage d’expériences pratiques, renforçant la valeur de la recherche
    empirique au sein de l’ED 356
    POUR S’INSCRIRE : https://www.billetweb.fr/doctoriales-ed356-2024
  •  Soumission des propositions
    Envoyer un résumé de votre présentation (entre 300 et 500 mots) ici avant le 25 mars 2024 et préciser au sein de quel axe vous souhaitez le soumettre.
  • Notification de décision
    Les candidats seront informés de la décision sur leur soumission le 15 avril 2024.
    Cette journée des doctorants célébrera la diversité, la collaboration interdisciplinaire et l’esprit
    innovant des doctorants de l’ED 356 ! Ensemble, construisons un pont entre les savoirs,
    transcendant les distances géographiques pour former une communauté unifiée !

AAC Service-Learning Award – Inscriptions ouvertes au concours du projet européen avant le 11 mars 2024

Aix-Marseille Université, en collaboration avec Eurasianet, organise le lundi 8 avril 2024 de 9h30 à 13h le SERVICE-LEARNING AWARD, concours des meilleurs projets de Service-Learning de l’année académique 2023/2024.

Vous suivez des étudiant.e.s ayant mené un projet de Service-Learning ? C’est l’occasion de le défendre avec eux sur la scène locale et européenne et de tenter de remporter une mobilité à Bucarest du 25 au 28 juin 2024. Deux étudiant.e.s, un.e enseignant.e et un.e représentant.e de la société civile ayant participé au projet auront l’opportunité de le représenter lors de ce Forum.

C’est l’occasion pour vous de soutenir les projets créatifs et audacieux de nos étudiants en les accompagnant dans une aventure internationale.

Les équipes doivent candidater avant le 11 mars 2024 pour participer. Retrouvez toutes les conditions de candidature ainsi que le formulaire à remplir sur la page du concours.