Tous les articles par aureliepasquier

Présentation de SFERE

La Structure Fédérative d’Études et de Recherches en Éducation de Provence (SFERE-Provence, FED4238), créée en 2012, est sous la tutelle de l’Université d’Aix-Marseille et partenaire de l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Elle fédère une vingtaine d’unités de recherche dans les secteurs de l’enseignement, l’éducation et la formation, et des sciences humaines et sociales. La politique scientifique qui y est conduite tient compte des spécificités de chaque structure, tout en organisant une synergie permettant l’utilisation optimale et harmonisée des moyens intellectuels et matériels. L’enjeu est de renforcer localement la complémentarité des approches et des méthodologies des recherches, mais aussi d’en améliorer la visibilité régionale, nationale et internationale.

La fédération ainsi constituée vise le décloisonnement disciplinaire afin de développer nos connaissances dans les secteurs de l’enseignement, l’éducation et la formation, que ce soit sur les organisations scolaires ou les systèmes institutionnalisés de formation. Ces questions occupent une place prépondérante dans nos sociétés qu’il s’agisse d’en discuter les orientations, les organisations, leur efficacité, leurs performances, leur adaptation, leur adéquation, leur cohérence ou leur pertinence. La fédération ainsi engagée devrait permettre une plus grande visibilité des politiques de recherche conduites, et par voie de conséquence, en améliorer la coordination et les portées sociales et scientifiques.

Objectifs

La Structure Fédérative d’Études et de Recherches en Éducation de Provence vise à :

  • favoriser la réussite de projets scientifiques inter-laboratoires d’une envergure dépassant les moyens des entités composantes considérées isolément ; la mise en place d’un dispositif d’appui pouvant revêtir des formes régulières ou ponctuelles (veille scientifique, appui au montage de projets, suivi relationnel avec les partenaires extérieurs, etc.) ;
  • développer les aspects de communication (entre les unités de recherche de la fédération) ; de promotion, tant en interne qu’à l’extérieur, de la connaissance scientifique ; de valorisation économique (en lien avec les entreprises) ; et de formation en relation avec les partenaires institutionnels de SFERE-Provence ;
  • contribuer à l’élaboration d’une politique de développement de la recherche en Education et Formation dans la region PACA.

Pour en savoir plus voir le site officiel de SFERE-Provence

Projet 2.1

“Télécollaboration”

Equipe du projet : André Valérie (MCF, culture et civilisation britanniques, LERMA), Cappellini Marco (MCF, didactique des langues et cultures, LPL, porteur de projet), Combe Christelle (MCF, sciences du langage et didactique des langues, LPL), Gadille Martine (CR, sociologie du travail, LEST), Impedovo Maria-Antonietta (MCF, sciences de l’éducation, ADEF), Ladage Caroline (PU, sciences de l’éducation, ADEF), Van der Yeught Michel (PU, sciences du langage et langues de spécialité, LERMA).

Le terme ‘télécollaboration’  recouvre l’ensemble d’initiatives d’hybridation des pratiques de classe qui visent à mettre en contact des apprenants distants afin qu’ils collaborent pour développer leurs connaissances et/ou leurs compétences dans différentes disciplines. Outre à être un champ de pratique pédagogique, la télécollaboration s’affirme comme un domaine de recherche, parfois articulée à la pratique avec différentes formes de recherche-action. Cela est témoigné entre autres par la récente création de l’association Unicollaboration , qui vise à soutenir la télécollaboration ainsi que les recherches sur celle-ci, ou encore par un récent rapport de la Commission Européenne ayant amené à une action Erasmus + Virtual Exchange  lancée le 11 janvier 2018 .

Au sein de SFERE, différents chercheurs enquêtent sur des questions liées à la télécollaboration (sans forcément les appeler de cette manière), sans toujours être en contact ou même au courant des différentes initiatives. Parmi les différents projets de formations et/ou de recherche, nous pouvons nommer le projet Erasmus + BLTeae, le projet SFERE PIN, les projets de télécollaboration pour l’enseignement/apprentissage des langues en cours en partenariat entre AMU et la University of Miami, la Polytechnic University Hong Kong et l’Open University. Le premier objectif de ce projet est de réunir les chercheurs et praticiens de SFERE s’intéressant à la télécollaboration autour d’un séminaire de recherche de deux jours. Le deuxième objectif est de former les chercheurs et surtout les jeunes chercheurs aux différentes méthodes de recherche pour aborder les échanges en ligne.

Le séminaire de recherche se déroulera sur deux jours en octobre 2018 en collaboration avec Unicollaboration  autour de trois thématiques principales. Pour chacune, il y aura une conférence plénière suivie d’un atelier pratique de prise en main des outils et/ou des concepts sur des données concrètes.

Dans la design-based research il s’agit de développer, évaluer, mettre en œuvre et disséminer des innovations éducatives, vues comme solutions à des problèmes éducatifs complexes. Cette approche repose sur une collaboration entre des enseignants et chercheur dans une démarche combinant recherche empirique en éducation et conception théorique d’environnements éducatifs. Le séminaire propose d’introduire les principes de la DBR de prendre en compte les dimensions impliquées dans l’éducation numérique. (Intervenant pressenti : Bart Rienties, Open University .)

Les interactions en ligne sont caractérisées par la multimodalité, autrement dit la présence simultanée de plusieurs régimes sémiotiques dans le co-construction du sens. Même si le concept de multimodalité est très répandu, son étude présente toujours des défis méthodologiques, que ce soit en termes de recueil de données, de constitution de corpus ou d’analyse. On s’intéressera à comment la multimodalité peut être abordée à ces différents stades et aux outils à disposition pour l’annotation et le traitement de corpus multimodaux. (Intervenant pressenti : Gunther Kress, University College London .)

L’analyse conversationnelle est une approche qualitative de dérivation sociologique s’intéressant aux procédés de gestion et de co-construction de la réalité sociale dans l’interaction. Grâce aux développements technologiques, l’AC a pu d’une part intégrer la prise en compte de la multimodalité des interactions (prosodie, posture, gestuelle…) ; d’autre part, les échanges en ligne introduisent une médiatisation contraignant les interlocuteurs à adapter ou réinventer les processus de l’interaction. Le séminaire permettra de revisiter les fondements de l’AC et comment elle est mobilisée pour étudier la télécollaboration. (Intervenant pressenti : Anthony Liddicoat, University of Warwick .)

Suite au séminaire, deux actions seront entreprises. La première sera une réunion d’une demi-journée, organisée avec les acteurs de SFERE intéressés par une collaboration sur les plans de la pratique et/ou de la recherche concernant les échanges éducatifs en ligne, notamment à partir des projets existants. La deuxième sera la direction d’une publication internationale dans une revue avec évaluation en double aveugle concernant les méthodologies de recherche sur les échanges éducatifs en ligne. La revue sera de préférence le journal de l’association Unicollaboration.

Annonce de l’événement

Liste des publications servant de base au projet
Cappellini, M. (2017). La télécollaboration vue par la communication exolingue – Pour un enrichissement mutuel de deux traditions de recherche. Alsic, 20, disponible en ligne : http://journals.openedition.org/alsic/3128

Cappellini, M. & Azaoui, B. (2017). Sequences of normative evaluation in different pedagogical settings through desktop videoconference. Language Learning in Higher Education, 7(1), 55-80.

Cappellini, M. & Combe, C. (2017). Analyser des compétences techno-sémio-pédagogiques d’apprentis tuteurs dans différents environnements numériques : résultats d’une étude exploratoire. Alsic, 20, disponible en ligne : http://journals.openedition.org/alsic/3186

Codreanu, T. & Combe, C. (2013). Effects of webcams on multimodal interactive learning. ReCALL, 25, 30-47.

Combe, C. (2017). Télécollaboration informelle 2.0 : le vlogue d’un américain en français sur YouTube. Alsic, 20, disponible en ligne : http://journals.openedition.org/alsic/3094

Dooly, M. & O’Dowd, R. (Eds.) (2012). Researching Online Foreign Language Interaction and Exchange. Theories, Methods and Challenges. Bruxelles : Peter Lang.

Guth, S. & Hel, F. (Eds.) (2010). Telecollaboration 2.0. Bruxelles : Peter Lang.

Ligorio, M. B., Impedovo, M. A. & Arcidiacono, F. (2017). Agency online: trends in a university learning course. Technology, pedagogy and education, 26, 529-543.

Impedovo, M. A. (2017). Investigated Self-Regulated Learning in an online learning course for teacher students. Journal of Research in Social Sciences, 5, 12-21.

O’Dowd, R. & Lewis, T. (Eds.) (2016). Online Intercultural Exchange: Policy, Pedagogy, Practice. Londres : Routledge.

Simonian, S., & Ladage, C. (2014). L’accompagnement et la mise en ligne d’une formation universitaire. In C. Loisy & G. Lameul (Eds.), La pédagogie universitaire à l’heure du numérique. Questionnement et éclairage de la recherche (pp. 173-187). Bruxelles : De Boeck.

Projet 1.3

Cartographie de la relation entre l’éducation, la médiation, les expériences artistique et scientifique et le développement de la personne

Equipe du projet : Ariane Richard-Bossez (MCF Sociologie, LAMES, UMR 7305), Stéphane Mourlane (MCF Histoire, TELEMME, UMR 7303), Pascal Terrien (MCF HDR Didactiques des arts, ADEF, EA 4671).

L’activité de médiation est devenue un enjeu important aussi bien dans le monde de l’art (Aubouin et al., 2010 ; Lafortune, 2012 ; Béliveau-Paquin, 2008) que dans celui des sciences (Rasse, 2001-2002 ; Belaën, 2005 ; Bergeron, 2016), amenant à des questionnements croisés entre médiation artistique et scientifique (Bernaud, Brière, Lochard, 2010 ; Eastes, 2011). Artistes, scénographes, conservateurs du patrimoine et chercheurs sont en outre de plus impliquées dans des démarches collaboratives. Le journal Le Monde évoquait récemment « Art et science, un mariage plus que de raison » (17 novembre 2017). Dans ce contexte, l’une des questions fréquemment posées porte sur les formes de médiation qu’offre l’expression artistique à la démarche scientifique. Plus globalement, on peut s’interroger sur les effets de la médiation sur les publics. Quel(s) rapport(s) à l’art ce processus de médiation permet-il de développer chez les individus (Dewey, 1915/2005 ; Boudinet, 2011 ; Schaeffer, 2015), quel développement de leur expérience esthétique ? Quels effets la médiation scientifique a-t-elle sur les publics à qui elle s’adresse, quelles expériences scientifiques leur permet-elle de vivre (Jurdant, 1996 ; Masseran, Chavot, 2013) ? Peut-on tisser des liens heuristiques entre médiation artistique et médiation scientifique, peut-on relever des observables, des indicateurs qui soient communs à tous les publics, et des effets transversaux de nature didactique ou épistémique dans le rapport à l’art ou aux sciences ?

Ce workshop souhaite rassembler, autour de tables-rondes consacrées à l’expérience artistique et scientifique ainsi qu’aux formes de médiations associées, des spécialistes des questions qui animent les milieux de l’éducation et de la médiation culturelle afin de mieux saisir les effets sur le développement de la personne. Les notions de public(s), de réception, d’expérience esthétique/scientifique, d’éducation à ou par l’art/les sciences, de culture(s), de politiques culturelles, mais aussi les enjeux sociaux et épistémologiques du rapport art/science dans une perspective éducative seront abordées en croisant les perspectives développées dans différents champs scientifiques (sociologie, sciences de l’éducation, didactique, histoire).

Cette rencontre entre chercheurs interrogeant la médiation et ses effets se déroulera le jeudi 24 mai 2018 à l’ESPE d’Aix-en-Provence (14h-18h), un.e grand.e témoin introduira et conclura la journée. Une place sera également laissée aux professionnels de la médiation afin de permettre des réflexions croisées.

L’objectif de ce workshop est de réaliser une cartographie de la relation entre l’éducation, la médiation, les expériences artistique et scientifique et le développement de la personne en s’appuyant sur les chercheurs de la structure fédérative SFERE-Provence s’intéressant à cette thématique. Il s’agit d’encourager et de développer des travaux pluridisciplinaires sur cet axe thématique Arts-Éducation-Culture dans la perspective de pouvoir déposer des projets de recherches de type ANR ou H2020, ou de répondre à des appels à projet de type PIA3.

Annonce de l’événement

Liste des publications servant de base au projet

Nicolas Aubouin et al., « Médiation culturelle : l’enjeu de la gestion des ressources humaines », Culture études, 2010/1 (n°1), p. 1-12.

Florence Belaën, « L’immersion dans les musées de science : médiation ou séduction ? », Culture & Musées, n°5, 2005, pp. 91-110.

Béliveau-Paquin, G. (2008). « La place des acteurs politiques dans les processus de politiques culturelles municipales : une autre conception de la médiation culturelle ». Lien social et Politiques, (60), 75–89.

Andrée Bergeron, « Médiation scientifique », Arts et Savoirs [En ligne], 7 | 2016, URL : http://aes.revues.org/876 ; DOI : 10.4000/aes.876.

Jean-Yves Bernaud, Michel Brière et Jacques Lochard, « Art, science et culture scientifique », La Lettre de l’OCIM [En ligne], 127 | 2010, URL : http://ocim.revues.org/182 .

Gilles Boudinet, « La violence et l’école : forcer des formes ou former des forces ? », La nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, 2011/1 (N° 53).

John Dewey, L’Art comme expérience, Gallimard, 2010.

Richard-Emmanuel. Eastes (dir.), La science en culture, le détour par l’art. Pratiques de médiation scientifique, Paris, Les atomes crochus, 2011.

Baudouin Jurdant, « Enjeux et paradoxes de la vulgarisation scientifique », Actes du colloque “La promotion de la culture scientifique et technique : ses acteurs et leurs logiques”, 12-13 décembre 1996, Université Paris 7 – Denis Diderot, pp. 201-209.

Jean-Marie Lafortune, La Médiation culturelle : Le sens des mots et l’essence des pratiques, Presses de l’Université de Québec, 2012.

Anne Masseran, Philippe Chavot (dir.), Les cultures des sciences en Europe (1). Dispositifs en pratique, Presses universitaires de Lorraine, coll. « Série actes », 2013.

Rasse Paul. « La médiation scientifique et technique entre vulgarisation et espace public »,  Quaderni, n°46, Hiver 2001-2002, pp. 73-93.

Jean-Marie Schaeffer, L’Expérience esthétique‪‪, Paris, Gallimard, 2015.

Projet 1.2

L’évolution pédagogique en France d’Emile Durkheim dans toutes ses actualités (1889-2019)

Equipe du projet : N. Sembel (ADEF, EA 4671), A. Richard-Bossez (LAMES, UMR 7305), G. Combaz (ECP), B. Lahire (Centre Max Weber), M. Darmon (CMW).

Ce projet est une réflexion sur la nouvelle formation des ESPE de demain, adossée à la recherche, abordée dans une perspective sociologique et transdisciplinaire. Dans ce cadre, seront organisées des journées d’étude inter-Espé consacrées aux 80 ans de la parution posthume de l’ouvrage L’évolution pédagogique en France de E. Durkheim. Le projet et le comité scientifique sont en cours de finalisation. Les journées auront lieu les 24 et 25 octobre à l’Espe de Lyon (Croix-Rousse) et les 17 et 18 janvier à l’Espe AMU de Marseille (Canebière).
Les journées porteront sur toutes les actualités de l’ouvrage, sur tout ce qu’il peut apporter pour éclairer et développer la formation des enseignants, la compréhension et la réforme du système éducatif, la socialisation des élèves, la question des disciplines et de la pluridisciplinarité, la comparaison des pédagogies, le plaidoyer pour la pédagogie réaliste qui ouvre vers une promotion de la démarche de l’enquête dès le primaire, un regard critique sur l’agrégation de philosophie et sur les « formalismes pédagogiques », etc. L’approche socio-historico-pédagogique que construit Durkheim constitue un canevas qui permet d’appréhender l’idée de transversalité en éducation, adossée à la recherche, au fondement de la politique de Sfere-Provence.

Liste des publications servant de base au projet
Sembel Nicolas  (à paraître). Evolution pédagogique en France, tome X. Edition des Œuvres complètes de Durkheim chez Droz (direction C. Rol & M. Borlandi)
Sembel Nicolas 2003 Le travail scolaire ». Nathan Université Editions, Paris.

Annonce de l’événement

Projet Axe 1 (2017-18)

Les nouveaux liens CM2/6° : quels impacts sur les pratiques d’éducation à l’écocitoyenneté ?

Projet porté par Michel Floro, Alain Legardez et Jean-Luc Fauguet (laboratoire ADEF).

Aujourd’hui l’organisation scolaire se transforme intégrant la 6° au cycle III des approfondissements. Les objectifs du projet visent à repérer l’impact de cette nouvelle organisation des cycles à l’école, sur les pratiques des enseignants du collège. L’étude sera réalisée dans le cadre des « éducation à », en particulier l’éducation à la citoyenneté, au développement durable,  à l’écocitoyenneté et au patrimoine.

Il s’agira, à l’issue de la recherche, de :

– proposer des dispositifs en formation initiale dans le but de construire un modèle de formation ;

– expérimenter et valider des stratégies de recherche/formation des enseignants ;

– favoriser les débats à travers les initiatives éducatives dans un contexte territorial scolaire et extrascolaire.

Enfin un objectif complémentaire consistera à valider et communiquer les résultats de l’expérimentation dans des initiatives nationales et internationales en lien avec le projet stratégique européen Erasmus.

Le prochain séminaire du programme « Le geste créatif et l’activité formative » (ADEF, EA 4671) reçoit Jean-Baptiste Sibertin-Blanc (designer) et Hervé Sellin (pianiste de jazz)

Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, designer, et Hervé Sellin, pianiste de jazz, viennent présenter leurs réflexions sur geste et formation au séminaire du programme « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF) EA 4671 ADEF et FED 4238 SFERE-Provence le 21 avril à l’ESPE d’Aix Marseille Université, site d’Aix-en-Provence, 2 rue Jules Isaac, 13100 Aix-en-Provence, de 9h à 12h, salle E001.

Jean-Baptiste Sibertin-Blanc

Hervé Sellin

Enfin disponible ! (lien ci-dessous – également en ligne sur le site du CNSM de Paris).
Le film « Transversalissime » au Conservatoire de Paris (conception et direction artistique: Hervé Sellin).
La rétrospective de 7 années de projets réalisés en collaboration avec les départements classiques et contemporains du CNSM.
Quand le jazz et l’improvisation rencontrent Bartok, Debussy, Dutilleux, Messiaen, Moussorgsky, Stravinsky…

A diffuser sans modération ! 
https://youtu.be/-ev7iEAGFSc

Prélude à l’après-midi d’un faune  Sellin-Debussy 2018-YouTube
https://www.youtube.com/watch?v=XB_lrlWJ08s

Lien vers Clip Vidéo
Hervé SELLIN « Claude Debussy, Jazz Impressions »
https://www.youtube.com/watch?v=tsYS4yooH8Q

Pour plus d’informations sur le programme “Le geste créatif et l’activité formative” du laboratoire ADEF (EA 4671)


Table ronde SFERE “Apprentissages fondamentaux et décrochages dans une perspective européenne : quels enjeux sociaux et économiques ? “

Dans le cadre du colloque “Apprentissage et Education : Conditions, contextes et innovations pour la réussite scolaire, universitaire et professionnelle” organisé par SFERE-Provence du 11 au 13 avril 2018 à Marseille (France), une table ronde aura lieu le 12 avril à 18h30 à l’Hôtel de Région (27, Place Jules Guesde. 13002 Marseille) :

Apprentissages fondamentaux et décrochages dans une perspective européenne :quels enjeux sociaux et économiques ?

Discours d’ouverture (18h30) :
Renaud Muselier
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen

Yvon Berland
Président d’Aix-Marseille université

 

19h00 : Table ronde

Modérateur : Jean-Luc VELAY, chargé de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (LNC), UMR CNRS 7291, AMU.

Éric VERDIER, sociologue et économiste, directeur de Recherche au CNRS, au Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST), UMR CNRS 7317, AMU.

Sylvie ANDRÉ, proviseure du lycée professionnel Louis Blériot à Marignane depuis 5 ans, après avoir été proviseur adjointe en lycée général et technologique, puis principale de collège.

Johannes ZIEGLER, directeur de Recherche au CNRS, Directeur du Laboratoire de Psychologie Cognitive,UMR CNRS 7290, AMU. Membre du conseil scientifique restreint auprès du Ministre de l’Éducation Nationale .

Philippe ROSADO, président de l’Association Provencedys, Entrepreneur numérique acteur d’une des plus belle(s) réussites régionales avec Abritel.

Marie-Florence BULTEAU-RAMBAUD, présidente de la Commission lycées, apprentissage, formation professionnelle, jeunesse, emploi, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Jean-Yves LONGÈRE, directeur général de l’Agence Régionale Internationale et Innovation, ARII. Fondateur et Directeur Général du pôle de compétitivité Pégase de 2007 à 2014.

Jacques GINESTIÉ, Professeur des Universités, directeur de l’ÉSPÉ Aix-Marseille ; directeur de la fédération de recherche FED 4238 SFERE-Provence ; directeur de l’Equipe d’Accueil 4671 Apprentissage Didactique Évaluation Formation (ADEF) ; titulaire de la chaire Unesco Éducation scientifique et technologique et formation des enseignants.

20h15 : Cocktail

Affiche de la table ronde et présentation de ses intervenants

 Accédez à la vidéo de la table ronde

Projets Recherche-Formation-Terrain (DAFIP) 1ère vague

Explicitation de la démarche :

  • Coopération Terrain/Recherche: Impulsion nationale et demande du recteur.
  • Appel à projets sur le territoire de l’EP (REP/REP+)
  • Remontée des besoins d’accompagnement des écoles et/ou collèges
  • Appel d’offre auprès de la fédération de recherche SFERE avec publication d’un cahier des charges
  • Réponse des laboratoires
  • Financement de la DAFIP des projets retenus et accompagnement des projets non retenus
  • Signature d’une convention rectorat/AMU
  • Installation d’un comité de suivi
  • Opération de coopération installée sur le long terme- impact sur la nouvelle accréditation ESPE

3 catégories d’acteurs:

  • Recherche (SFERE-ESPE)
  • Formation (DAFIP-Education prioritaire, FA)
  • Terrain (Ecoles et collèges des REP et REP+)

A l’issue de cet appel à projets lancé par la DAFIP, 6 projets ont été retenus :

Ecoles – Réseaux
REP-REP+
Intitulé du projet Chercheurs responsables ou co-responsables des projets Laboratoires
impliqués
REP+ Miramaris Miramas
(13)
Mots clés : Pratiques d’évaluation au
cycle 3
Laurence Espinassy
Fabienne Briere
ADEF
REP Gardanne
(13)
Titre “L’orchestre à l’école ou une étude sur l’impact du développement des pratiques d’apprenants et d’enseignants”
Mots clés : Apprentissage coopérant dans le dispositif « Orchestre à l’école »
Descriptif du projet
Pascal Terrien ADEF
REP+
Prévert Marseille
(13)
Titre “Co-éducation au collège Parents- Equipe éducative”
Mots clés : Relation Parents/Profs Coéducation
Descriptif du projet
Sylvianne Feuilladieu ADEF

PSYCLE

REP+ Jean Moulin /Elsa Triolet Marseille (13) Titre “Piloter un réseau en éducation prioritaire”
Mots clés : Enseignants débutants, Cycle 3, Devoirs faits
Descriptif du projet
Christine Felix
Frédéric Saujat
ADEF
REP+ Barnier Marseille (13) Titre “Pédagogie coopérative et collaborative en réseau d’éducation prioritaire”
Mots clés : Apprentissage coopératif
Descriptif du projet
Présentation programme
Maria A. Impedovo
Patrice Laisney
ADEF
REP Laragne (05)
Titre “Du dispositif Ecoles-Collèges
REP et Parc Naturel Régional des Baronnies
Provençales (PNRBp) aux pratiques partenariales
et pédagogiques porteuses des valeurs de
l’Education au Développement Durable et de
l’ Education Inclusive”
Mots clés : Education inclusive

Descriptif du projet

Anne Gombert
Jean-Yves Roussey
Sylviane Maximin
ADEF
PSYCLE