En quête de Veda Reynolds

Film de vulgarisation tiré de la recherche menée par Angelika Güsewell (HEMU Fribourg Suisse) et Pascal Terrien (ADEF AMU) sur l’héritage pédagogique de la violoniste Veda Reynolds.

Extrait de la revue Nuances n° 56 de l’HEMU de la Haute école de musique de Vaud-Valais-Fribourg à Lausanne (HEMU)

En quête de Veda Reynolds

 Un vaste projet de recherche piloté par le département Ra&D de l’HEMU et impliquant un laboratoire spécialisé d’Aix Marseille Université, est arrivé à son terme à l’été 2018. Parti de l’envie du violoniste français Renaud Capuçon d’interroger l’empreinte pédagogique de sa professeure sur sa propre pratique d’enseignant, il a permis d’explorer, au travers d’une enquête menée auprès d’autres anciens élèves de Veda Reynolds, l’influence que peut exercer un maître sur leur propre manière d’enseigner.

Tout commence par une intuition de Renaud Capuçon, soliste international, professeur de violon à l’HEMU et ancien élève de Veda Reynolds : il a le sentiment que des traces de la pédagogie de l’artiste américaine sont présentes dans sa pédagogie. C’est l’origine de la recherche « Veda ». Angelika Güsewell, responsable du département Ra&D de l’HEMU et Pascal Terrien, professeur des universités en didactiques des arts à Aix Marseille Université constituent un dossier de recherche et le déposent auprès de la HES-SO pour obtenir un financement.

 Six anciens élèves de Veda Reynolds sont contactés grâce à Renaud Capuçon. Un fonds d’archives conservé à Paris, chez des amis de la violoniste, est également mis au jour. Il se compose de partitions annotées,de photographies, articles, programmes et autres documents biographiques d’autant plus précieux que les informations sur Veda Reynolds sont rares. Des contacts avec le Curtis Institute de Philadelphie, où elle a été élève puis professeur, permettent de compléter ce panorama historique.

 Succession d’entretiens filmés

La collecte de données s’articule en quatre étapes : un pré-entretien avec les professeurs de violon portant sur leurs souvenirs des cours avec Veda Reynolds ; un deuxième entretien à partir de captations vidéo de cours réalisés par les professeurs où ils commentent leur activité pédagogie ; un troisième où ils croisent leurs regards et discutent entre professionnels de l’enseignement du violon ; et un dernier permettant de faire avec eux un bilan de ces analyses et discussions

Enseignement humaniste

À l’heure du rapport final, que nous dit cette recherche ?

Que Veda Reynolds avait un enseignement du violon profondément humaniste, fondé sur le respect de l’homme. Elle portait son attention sur la posture du violoniste dans ses plus infimes détails et elle était à la recherche d’un geste artistique efficace en créant un climat de confiance entre son élève et elle, entre l’élève et son instrument. La recherche fait aussi apparaitre l’hypothèse que la Veda Reynolds virtuose a peut-être empêché la Veda Reynolds pédagogue de pleinement exister. Enfin, ce projet a permis aux enseignants qui ont travaillé avec les chercheuses et chercheurs de nourrir leur réflexion sur leur action de pédagogue et d’artiste,et de se demander ce qui venait de Veda Reynolds, d’ailleurs, ou d’eux-mêmes.

Voir le film (1h00)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.