L’intégrité scientifique : une garantie épistémologique et déontologique à construire ensemble

La recherche a été souvent définie comme l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. L’histoire des sciences prouve cependant que les chercheurs ne sont pas à l’abri de l’erreur. La recherche peut même se nourrir des erreurs voire des errements des chercheurs. Il y a une vertu de l’erreur. L’erreur a été dans quelques cas une porte qui a donné accès à une connaissance qui, autrement, serait restée inaccessible. En témoignent des dizaines de découvertes regroupées sous le concept de « sérendipité ».

Lire l’article complet


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.