AAC Colloque international en ligne « L’ACCÈS AU TERRAIN DE RECHERCHE : NÉGOCIATION, IMMERSION ET SORTIE », soumission jusqu’au 31 sept. 2023

Appel à communication
Colloque d’automne de l’ARQ
7 et 8 décembre 2023
(en virtuel)


L’accès au terrain de recherche : négociation, immersion et sortie

Dans un monde marqué à la fois par la globalisation, la virtualisation des organisations de
même que les grands défis contemporains (ex. : pandémie, changements climatiques,
terrorisme, etc.), « ouvrir les portes » d’un milieu de recherche et les maintenir ouvertes à
court et long terme sont des enjeux cruciaux d’une démarche de recherche qualitative
(Seligmann & Estes, 2020). Au-delà du type de terrain et de la discipline de recherche, les
enjeux et dilemmes de l’accès à un milieu de recherche varient au fil du temps et en fonction du degré d’accès au terrain que nécessite la recherche (Bruni, 2006). En d’autres mots, le processus d’accès ne s’arrête pas suite à l’obtention d’une autorisation formelle, mais se
poursuit tout au long d’un projet de recherche alors que le.la chercheur.e doit constamment bâtir des relations de confiance pour obtenir des informations de qualité (Cunliffe &
Alcadipani, 2016).
Quelle que soit la méthode de collecte des données utilisée en recherche qualitative
(observation directe, entretien, conversation ethnographique, groupe focalisé, archives et
documents, etc.), l’accès au terrain n’est pas chose facile et implique de la flexibilité et
beaucoup d’adaptation de la part des chercheurs.es (Diop Sall, 2017; Riese, 2019; Schoon,
2023). Au plan identitaire, le.la chercheur.e doit gérer l’image projetée vers les
informants.es et les « gatekeepers » du terrain afin d’assurer sa légitimité et celle du projet
de recherche (Buchanan, Boddy & McCalman, 1988). Au plan méthodologique, le.la
chercheur.e doit parfois modifier son design de recherche de manière à concilier les
objectifs, intérêts et inquiétudes des diverses parties prenantes (Peticca-Harris et al., 2016).
La situation se complique davantage lorsque des crises majeures ou des événements sans
précédent comme l’épisode de Covid 19 viennent perturber la réalisation d’une démarche
de terrain (Watson & Lupton, 2022).
Les résultats et les contributions d’une recherche qualitative dépendent largement de la
qualité des données recueillies. Cela soulève par le fait même l’importance du processus
d’obtention et de maintien de l’accès au terrain tout au long de la recherche et même après
que celle-ci est terminée (Ybema et al., 2009; Gilbert & Raulet-Croset, 2023). Pourtant, la
littérature en recherche qualitative est loin d’avoir épuisé la question des enjeux et des
Association pour la recherche qualitative dilemmes qui parsèment les démarches d’accès, de maintien et de sortie d’un terrain. Les traités de méthodologies existants offrent un large répertoire de règles, procédures de recherche, trucs et astuces sur la manière de conduire des entretiens, de faire des visites de sites, d’effectuer des observations, d’analyser des documents d’archives, d’intégrer de la co-création en recherche participative, etc. Or, ils préparent généralement peu, sauf exception (Silverman, 2005; Hammersley & Atkinson, 2007), au travail relationnel et adaptatif qu’il faut réaliser pour obtenir l’accès à un milieu de recherche, le maintenir et en sortir.
L’objectif de ce colloque d’automne de l’ARQ 2023 est donc de faire la lumière sur les
enjeux et les dilemmes auxquels les chercheurs.es qualitatifs sont confrontés.es lors des
processus d’accès au terrain. Nous sollicitons des contributions de différentes disciplines
en vue d’examiner les enjeux et les dilemmes d’ordre relationnel, identitaire, politique et
éthique qui se posent aux différentes étapes d’une recherche qualitative. De plus, nous
invitons les chercheurs.es à questionner comment le processus d’accès façonne les autres
pratiques constitutives de la recherche qualitative telles que la conception du protocole de
la recherche, ainsi que le déploiement de la collecte et de l’analyse des données.
Finalement, ce colloque permettra de partager les leçons apprises et les stratégies concrètes afin d’outiller les chercheurs.es de terrain. En cela, il s’adresse autant aux chercheurs.es qui planifient une future démarche de terrain, qui sont immergés.es dans une démarche en cours ou qui veulent réfléchir collectivement sur leurs expériences passées.
La thématique du colloque comporte trois axes autour desquels nous proposons une liste
non exhaustive de questions à explorer dans les propositions de contributions.

Plus d’informations

Affiche

 



Citer ce billet
aureliepasquier (2023, 11 septembre). AAC Colloque international en ligne « L’ACCÈS AU TERRAIN DE RECHERCHE : NÉGOCIATION, IMMERSION ET SORTIE », soumission jusqu’au 31 sept. 2023. Les Carnets de SFERE-Provence. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u3d7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.