11/10/21 MMSH – Polyvocalité des archives audiovisuelles coloniales (lancement ANR)

Mots clés : Education aux médias

Chers collègues, 

 J’ai le plaisir de vous convier, le 11 octobre de 9h à 12h30 à la MMSH (salle Duby), au lancement du volet français du programme européen  “PICCH – Polyvocal Interpretation of Contested Colonial Heritage”, financé par l’ANR.

  Résumé du projet : 

De nombreuses institutions de mémoire à travers l’Europe contiennent des fonds liés à son passé colonial qui, depuis de nombreuses années, fait l’objet de contestations de la part des communautés d’origine, des minorités ethniques et de la société civile dans son ensemble. Dans le même temps, les professionnels du domaine sont en prise avec des questions complexes sur ce qu’il convient de faire avec ce patrimoine culturel problématique, qu’il s’agisse de restituer des objets lorsque cela est approprié ou de réécrire le contexte historique qui les entoure d’une manière plus critique et inclusive. Ce projet vise à identifier les principaux exemples de patrimoine audiovisuel colonial dans trois archives, à dresser une carte commune des représentations racialisées partagées liées à leurs contextes impériaux respectifs, à identifier les problèmes de visualisation et de langage et à ouvrir un dialogue entre les archives et divers utilisateurs, notamment des archivistes, des chercheurs, des cinéastes et la société civile. 
Le patrimoine audiovisuel colonial numérisé est fourni par trois archives nationales : L’Institut néerlandais du son et de la vision, l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) français et le Pitt Rivers Museum à Oxford, au Royaume-Uni. Toutes ces archives possèdent une riche collection de films et de sons originaux, dont certains ont été produits à l’apogée de la période impériale. Ce projet étudie les modalités selon lesquelles ces archives créées dans un « esprit colonial » peuvent être réappropriées et réinterprétées de manière critique pour devenir un levier efficace pour  participer au développement d’une future société inclusive. 
L’objectif de PICCH est d’engendrer une polyvocalité qui peut être incorporée dans les archives elles-mêmes, offrant de nouvelles façons d’entrer et d’explorer le passé via un cadre interprétatif contemporain. À cet effet, des technologies avancées seront utilisées pour étudier la manière de relier les langages archivistiques et contemporains, et pour soutenir l’exploration transnationale de plusieurs archives via une interface utilisateur interactive unique. Outre l’organisation d’ateliers participatifs autour d’archives audiovisuelles, le volet français mobilisera de façon inédite les archives du Web de l’Ina pour étudier les enjeux, les acteurs et les temporalités des débats liés à l’héritage colonial dans les années 2000. Plus d'information sur l'ANR JPI PICCH : https://madi.hypotheses.org/883 

Le programme est disponible sur le site de TELEMMe : https://telemme.mmsh.fr/?post_type=evenement&p=9705 

Bien cordialement,

 Sophie Gebeil – Maître de conférences Histoire contemporaine – INSPE – Aix-Marseille Université – UMR TELEMME 7303 (CNRS-AMU) – 2 AVE J. Isaac – 13626 Aix-en-Provence https://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Sophie_Gebeil

Carnet de recherche http://madi.hypotheses.org, projet pédagogique http://tice.espe.univ-amu.fr/scolamedia/ Email : sophie.gebeil@univ-amu.fr

11/10/21 MMSH – Polyvocalité des archives audiovisuelles coloniales (lancement ANR)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.