De l’analyse du travail des professionnels de l’éducation aux perspectives transformatives : quelles méthodologies de recherche ?

Dans le cadre de collaborations entre le programme ODE du laboratoire ADEF et d’autres laboratoires en France (CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne ; CRREF, Université des Antilles) et au Brésil (UECE – Université de l’État du Ceará), nous souhaitons mettre en discussion les méthodologies de recherche associées à l’analyse du travail des professionnels de l’éducation dans le cadre de recherches engagées par les différents chercheurs invités.

Dans la continuité d’un workshop portant sur « la comparaison de l’étude des mises en œuvre de politiques éducatives en Réseau d’Éducation Prioritaire » (Aix-en-Provence, 2018), ce colloque est consacré à la mise en regard des différentes modalités de recherche permettant d’étudier le travail des professionnels de l’éducation dans des contextes variés et selon des orientations théoriques différentes. Les projets de recherche menés dans les différents laboratoires portent soit sur l’activité des enseignants du premier ou du second degré soit sur les pilotes de réseaux, en milieu ordinaire ou en réseau d’éducation prioritaire. Inscrits dans diverses orientations théoriques, relevant d’approches didactiques, socio-didactiques et/ou ergonomiques, ils poursuivent des visées descriptive, compréhensive et/ou développementale. Mais tous partagent la focalisation sur l’analyses de situations de travail réelles. Le colloque met en discussion les modalités de recueil et d’analyse de ces situations de travail ainsi que les possibilités offertes en termes de développement de la professionnalité des acteurs, voire des politiques éducatives. Au-delà de ces orientations méthodologiques, seront envisagées les perspectives à donner à ces recherches en lien avec les résultats déjà produits. 

Dans le cadre de collaborations entre le programme ODE du laboratoire ADEF et d’autres laboratoires en France (CEREP, Université de Reims Champagne-Ardenne ; CRREF, Université des Antilles) et au Brésil (UECE – Université de l’État du Ceará), nous souhaitons mettre en discussion les méthodologies de recherche associées à l’analyse du travail des professionnels de l’éducation dans le cadre de recherches engagées par les différents chercheurs invités.

Dans la continuité d’un workshop portant sur « la comparaison de l’étude des mises en œuvre de politiques éducatives en Réseau d’Éducation Prioritaire » (Aix-en-Provence, 2018), ce colloque est consacré à la mise en regard des différentes modalités de recherche permettant d’étudier le travail des professionnels de l’éducation dans des contextes variés et selon des orientations théoriques différentes. Les projets de recherche menés dans les différents laboratoires portent soit sur l’activité des enseignants du premier ou du second degré soit sur les pilotes de réseaux, en milieu ordinaire ou en réseau d’éducation prioritaire. Inscrits dans diverses orientations théoriques, relevant d’approches didactiques, socio-didactiques et/ou ergonomiques, ils poursuivent des visées descriptive, compréhensive et/ou développementale. Mais tous partagent la focalisation sur l’analyses de situations de travail réelles. Le colloque met en discussion les modalités de recueil et d’analyse de ces situations de travail ainsi que les possibilités offertes en termes de développement de la professionnalité des acteurs, voire des politiques éducatives. Au-delà de ces orientations méthodologiques, seront envisagées les perspectives à donner à ces recherches en lien avec les résultats déjà produits. 

 

1er octobre 2020 de 9h à 18h30

 

9h-9h15 :

Accueil

9h15-9h45 :

Présentation du colloque par les organisatrices de la journée

 

9h45-11h :

 

Vincent Grosstephan

Université de Reims Champagne-Ardenne, CEREP, EA 4692

 

 Développer l’activité de pilotage en REP+ :

questions méthodologiques

 

Discutante : Fabienne Brière

11h-11h15 :

Pause

 

11h15- 12h30 : :

 

Stéphane Brau-Antony et Vincent Grosstephan

Université de Reims Champagne-Ardenne, CEREP, EA 4692

 

Former des enseignants débutants à la lecture

et l’analyse de situations d’apprentissage

 

Discutant : Nicolas Tagnard

 

12h30-14h :

 

Déjeuner

14h-15h15 :

 

Rozania de Moraes

Université de l’État du Ceará (UECE)

 

De l’analyse de l’activité enseignante à la relation recherche-formation dans le cadre d’un projet collaboratif au Brésil

 

Discutante : Laurence Espinassy

 

15h15-15h30

Pause

 

15h30-16h45

 

Marie-Paule Poggi

Université des Antilles CRREF, EA 4538

 

Débat d’idées, secondarisation et inégalités d’accès aux savoir en contexte difficile en EPS

 

Discutante : Isabelle Claverie

 

16h45-18h30

Conclusion de la journée : Laurence Espinassy et Fabienne Brière

 

 

2 octobre 2020 de 9h à 16h30

 

 

9h-9h30 :

 

Introduction Daniel Faïta, Pr. Émérite Aix Marseille Université (AMU)

& Elisandra Magalhães, docteure de l’Université de l’État du Ceará (UECE)

 

Analyse de l’activité langagière

 

 

9h30-10h :

 

Discussions

 

 

10h-10h15 

 

Pause

 

10h15 -12h15 :

         Analyse de l’activité langagière autour de corpus des doctorants

Discutant et intervenant : Daniel Faïta

 

 

12h15-13h45 : : :

 

Déjeuner

 

13h45- 15h45 :

 

Discussion et perspectives

 

Quelles perspectives d’analyse du travail des professionnels de l’éducation ? Quelles perspectives de recherche ?

 

Discutantes : Laurence Espinassy et Fabienne Brière

 

15h45-16h

Pause

 

 

16h-16h30

 

Clôture des journées

 Rozania de Moraes, grand témoin du colloque

 

Titres et objet des communications

ODE 1 & 2 Octobre 2020, Inspé Aix

Introduction

Fabienne Brière & Laurence Espinassy

Aix Marseille Univ, UR 4671 ADEF

 

Éléments de cadrage 

Voir texte joint

Intervention 1

Vincent Grosstephan

URCA (CEREP EA 4692)

Titre : Développer l’activité de pilotage en REP+ : questions méthodologiques

 

Objet :

La communication vise à présenter et à mettre en discussion, à travers l’exemple du pilotage en REP+, une méthodologie d’intervention développementale inspiré par la théorie historico-culturelle de l’activité.

Il s’agit plus particulièrement de pointer les conséquences méthodologiques d’une épistémologie de recherche explicitement interventionniste et activiste (traitement de la demande, place des professionnels dans le dispositif, les outils de l’intervenant-chercheur, la validité des savoirs produits…).

 

Intervention 2

Stéphane Brau Antony et Vincent Grosstephan

URCA (CEREP EA 4692)

Titre : Former des enseignants débutants à la lecture et l’analyse de situations d’apprentissage

 

Objet :

La communication présente un dispositif de formation associant cinq enseignants débutants (ED) et deux formateurs-chercheurs (CF) en didactique. Cette formation s’appuie sur l’analyse collective de situations didactiques filmées d’un cycle de badminton conduit par un ED. La recherche poursuit ainsi deux visées. La première consiste à produire des connaissances sur l’activité de lecture des enseignants confrontés à la description et l’analyse des réalisations des élèves. La seconde tente de cerner à quelles conditions les analyses collectives des situations d’apprentissage couplées avec les interventions des CF sont susceptibles de produire des effets sur l’activité de lecture des ED et la conception de situations didactiques mieux ajustées aux possibilités des élèves.

 

Intervention 3

Rozania de Moraes

Université de l’État du Ceará (UECE) Fortaleza, Brésil.

Titre : De l’analyse de l’activité enseignante à la relation recherche-formation dans le cadre d’un projet collaboratif au Brésil

 

Objet : Cette communication présente un panorama de la recherche dans le contexte de l’enseignement de langues étrangères d’un lycée public à Fortaleza (Brésil). La recherche en question se développe dans le cadre d’un projet institutionnel collaboratif entre des chercheurs brésiliens et français et a comme objectif, d’une part, l’analyse de l’activité des professeurs dans l’enseignement de la lecture en langue étrangère et, d’une autre, la mise en œuvre d’une formation continue appuyée sur les approches ergonomique et didactique en partant de l’activité concrète de ces professeurs.

 

Intervention 4

Marie-Paule Poggi

Université des Antilles CRREF, EA 4538

Titre : Débat d’idées, secondarisation et inégalités d’accès aux savoir en contexte difficile en EPS

 

Objet :

La recherche présentée, ancrée dans un cadre socio-didactique, vise à décrire et comprendre comment s’organise le processus de secondarisation initié par un enseignant au cours de moments de débats d’idées en EPS en contexte difficile. Nous faisons le constat qu’il ne suffit pas de placer les élèves en situation de secondarisation pour nécessairement transformer leur déjà-là dispositionnel, encore faut-il qu’ils s’autorisent à collaborer et que les conditions d’une co-construction en situation soient réunies.

Si cette recherche ne poursuit pas prioritairement une visée transformatrice, elle permet, non sans précaution, de penser le concept de secondarisation comme un outil efficace pour concevoir une pédagogie explicite que l’institution appelle de ses vœux en éducation prioritaire ; une pédagogie explicite non pas seulement tournée vers le « dire, montrer, guider » de l’instruction guidée (Bissonnette et al., 2010) mais vers le comprendre pour réussir, véritablement émancipateur et susceptible de lever les malentendus socio-cognitifs à l’origine des inégalités d’accès aux savoirs (Rochex & Crinon, 2011 ; Bautier & Rochex, 1997).

 

Intervention 5

Daniel Faïta (AMU) &

Elisandra Magalhães Université de l’État du Ceará (UECE) Fortaleza, Brésil.

 

Titre : Analyse de l’activité langagière

 

Modalités d’organisation : Le contexte sanitaire ne permet pas d’organiser, comme initialement prévu, cette manifestation en présentiel et d’une ampleur plus conséquente.

Lieu : Inspé Aix Marseille Université, site d’Aix, salle polyvalente

La salle est équipée d’un système de visio-conférence qui permettra à celles et ceux qui ne peuvent se joindre à nous de participer à distance « en direct ».

 liens vers les réunions ZOOM pour les deux journées :
 
(copier le lien et le coller dans la barre d’adresse de votre navigateur) 

Contact(s) : laurence.espinassy@univ-amu.fr Tél. : 06 13 13 25 14 – fabienne.briere@univ-amu.fr Tél. : 06 72 86 15 45


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.