Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil

L’échéance de l’appel est fixée au 8 février 2019

Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE), créé le 16 janvier 2017, accorde des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics projetant d’accueillir des scientifiques en situation d’urgence et les accompagne dans leurs démarches.

Les crises géopolitiques qui se multiplient à travers le monde affectent les libertés académiques de nombreux chercheurs et mettent parfois en péril leur vie et celle de leurs proches. Cette situation appelle une réponse forte de la part des sociétés ouvertes et démocratiques. La France, contrairement à d’autres grandes démocraties (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne), était dépourvue de dispositif d’aide aux scientifiques menacés.

Annoncé en octobre 2016 par le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, à l’occasion du colloque « Migrations, réfugiés, exil » du Collège de France, le programme PAUSE est un programme national ambitieux, initié par l’État avec l’appui de la société civile et des acteurs économiques. Il a pour mission de favoriser l’accueil des scientifiques en situation d’urgence sur des périodes suffisamment longues pour permettre leur intégration et assurer la continuité de leurs travaux. PAUSE est soutenu par un comité de parrainage engagé et prestigieux, co-présidé par Alain Prochiantz, Administrateur du Collège de France, et Edith Heard, Professeure au Collège de France.

Lancé officiellement le 16 janvier 2017, à l’occasion de la signature d’une convention entre le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Collège de France et la Chancellerie des universités de Paris, le programme national PAUSE réunit les grandes institutions de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche (CPU, CDEFI, CNRS, INSERM, INRA, INRIA, CNOUS) ainsi que le ministère de l’Intérieur et celui de l’Europe et des Affaires étrangères.

Au terme d’un processus d’évaluation, le programme soutient par des financements incitatifs les établissements français d’enseignement supérieur et des organismes de recherche qui s’engagent à recruter les scientifiques en danger et à les accompagner dans leur insertion professionnelle et personnelle.

Au-delà du devoir éthique face à des situations individuelles souvent dramatiques, la solidarité avec les scientifiques étrangers en situation d’urgence constitue une ressource de savoirs d’un intérêt majeur pour le monde académique et la recherche scientifique et, au-delà, la société dans son ensemble.

Le programme PAUSE a vocation à se développer grâce à de nombreux partenariats publics comme privés. À cette fin, un fonds de souscription pour le programme a été ouvert à la Fondation de France.

Sécurité et confidentialité
En cas de contrainte de confidentialité particulière, une procédure sécurisée pourra être mise en place pour les échanges par courriel – contacter le directeur des systèmes d’information du Collège de France jean-francois.barbe@college-de-france.fr

Programmes internationaux partenaires

Les programmes homologues à travers le monde :

Signataires de la convention PAUSE

Source : http://www.college-de-france.fr/site/programme-pause/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.