Le projet LEMON par BFMTV

Une tablette pour apprendre à lire, écrire et compter à Marseille

Quelque 33 classes de CP marseillaises sont équipées de tablettes afin d’aider les enfants dans leur apprentissage de la lecture et de l’écriture. Une expérience à grande échelle pour vérifier l’efficacité de nouvelles pédagogies basées sur le numérique.

Quelles sont les meilleures méthodes pour apprendre à lire, écrire et compter? Quelles pédagogies favoriser dans la formation des enseignants? Ce sont ces questions que devront trancher le nouveau conseil scientifique mis en place ce mercredi par Jean-Michel Blanquer.

33 classes de CP équipées

À Marseille, une expérimentation sur la lecture a été lancée avec des tablettes et durera quatre ans. Quelque 33 classes sont concernées. L’objectif est de vérifier l’efficacité d’un logiciel d’aide à la lecture à grande échelle.

Parmi les exercices proposés, un jeu animé et coloré avec un petit personnage et des animaux qui propose aux élèves de CP d’identifier la lettre correspondant au son entendu. Il s’agit en réalité d’automatiser la reconnaissance des lettres et des mots. Le logiciel a été conçu par des chercheurs finlandais.

« On veut évidemment que cela se généralise à la vraie lecture, indique à BFMTV Johannes Ziegler, chercheur au CNRS, porteur du projet numérique « Lemon ». Quand ils lisent un texte, ils comprennent mieux. On a eu des effets positifs là-dessus. Maintenant l’enjeu c’est de montrer que ça peut marcher à grande échelle au sein de l’école. »

La méthode sera testée en mathématiques

Mais il n’est pas pour autant question de remplacer l’enseignant. Le numérique permet au professeur de dégager du temps pour un meilleur accompagnement personnalisé.

« C’est un réel avantage pour mon travail en classe puisque pendant que les élèves seront en autonomie sur la tablette, je prendrai mes groupes de niveau pour faire de la lecture et de la phonologie proprement dites à côté », remarque pour BFMTV Noellie Turco, professeure de CP à l’école primaire Révolution de Marseille.

L’année prochaine, la même méthode sera testée en mathématiques. Au total 36 classes de l’académie d’Aix-Marseille seront suivies pendant pour mesurer les effets à long terme du projet

Lire l’article sur BFM TV

Retour sur les 2 projets ARABESC et LEMON portés par SFERE-Provence et sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet E-fran


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *